1. Dossiers
  2. Coronavirus

Les écoles, les bars et les restaurants fermés jusqu'au 3 avril

Le Fédéral prend les choses en main. Des mesures drastiques ont été annoncées pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Les voici.
  • Les principales mesures prises par le gouvernement

    Le Conseil national de sécurité s'est réuni pendant près de 4 heures. Les mesures présentées par le gouvernement ont été prises sur base d'une expertise scientifique, précise la Première ministre, Sophie Wilmès. "Nous sommes passés en phase fédérale", indique la cheffe du gouvernement, ce qui, selon elle, "assure une meilleure coordination". L'objectif est de ralentir la dispersion du virus et de permettre aux services de soin d’absorber la demande de soins.

    • Les écoles seront fermées jusqu'aux vacances de Pâques, un service d'accueil sera assuré si les parents n'ont pas de solutions pour garder leurs enfants. Les crèches restent ouvertes.  

    • Les discothèques, cafés, restaurants doivent être fermés dans la nuit de vendredi à samedi. Toutes les activités récréatives, sportives, culturelles ou folkloriques, qu'elles soient publiques ou privées et "peu importe leur taille", sont supprimées. 

    • Les pharmacies et les magasins alimentaires resteront ouverts toute la semaine, ce qui ne sera pas le cas pour les autres commerces dits "non essentiels". Ils seront ouverts uniquement pendant la semaine, mais fermés le weekend. 

    • Les transports publics continueront de fonctionner, mais le gouvernement encourage les entreprises à permettre le télétravail pour leurs collaborateurs.  

    → Les mesures prennent effet à partir de ce weekend jusqu'au 3 avril prochain. 

    ©Photo News

  • Fin du live

    C'est ici que se termine le suivi en direct de l'actualité liée à l'épidémie de coronavirus. Merci de nous avoir suivi. 

    Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

    Voyages à l'étranger suspendus, événements annulés, activité ralentie: la propagation du nouveau coronavirus affecte de plus en plus la vie quotidienne des Belges, inquiets, mais aussi l'économie dans son ensemble.

    > Toutes les infos dans notre dossier

  • "Une catastrophe pour le secteur horeca"

    La fermeture des bars et des restaurants est perçue comme "une véritable catastrophe" pour le secteur, a commenté Philippe Trinne, vice-président de la fédération horeca Bruxelles. "Il s'agit de mesures exceptionnelles, extrêmement dures, mais probablement nécessaires face à la pandémie mondiale", reconnaît Philippe Trinne.  

    186.000
    salariés dans l'horeca en Belgique
    Les prochaines semaines risquent d'être très compliquées pour les 186.000 salariés et 60.000 patrons de commerces horeca dans toute la Belgique.

    Le secteur était déjà mal en point avant cette mesure drastique, en raison de la propagation de l'épidémie de coronavirus. "Depuis lundi, 50% à 80% des réservations dans les restaurants sont annulées. La semaine dernière, le chiffre se situait entre 30% et 50%", déplore le vice-président de la fédération Horeca Bruxelles.  Outre les dégâts sur la santé financière à long terme des commerces, avec des faillites probables, les pertes de nourriture vont être importantes en raison de la fermeture quasi immédiate. Le responsable attend maintenant un soutien des pouvoirs publics. 

    Côté flamand, l'horeca souhaite qu'une aide d'urgence soit apportée et demande aussi une suspension des taxes terrasse et tourisme pour l'année 2020. Une réunion avec le cabinet du ministre de tutelle, Denis Ducarme, est prévue ce vendredi.  

  • "Des décisions courageuses et responsables mais très, très douloureuses" (Morreale)

    Pour la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS), qui devait encore participer à une réunion du gouvernement régional en soirée, il n'y a plus de temps à perdre. "Nous devons notamment demander aux gouverneurs de province de mettre en oeuvre les mesures décidées et d'organiser la distribution, au personnel de santé, des masques qui doivent arriver demain/vendredi", a expliqué la ministre. "L'objectif, c'est vraiment d'aplanir la courbe du nombre de personnes contaminées qui pour l'instant continue d'augmenter", ce qui permettra notamment "aux hôpitaux d'absorber le choc", a poursuivi Christie Morreale.

     

  • Le message de la ministre de l'Enseignement

    La ministre francophone de l'Enseignement, Caroline Désir (PS), a publié un bref message sur son compte Twitter indiquant que "les cours seront suspendus dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles à partir de ce lundi 16 mars et jusqu’aux vacances de Pâques". Les informations pratiques seront communiquées rapidement aux établissements scolaires et aux parents, assure la ministre. 

  • Empêcher les dommages économiques plus importants (FEB)

    La Fédération des entreprises de Belgique, la FEB, a rapidement réagi aux mesures prises par la Belgique. Pour le CEO de la fédération patronale, Pieter Timmermans, cette réaction des autorités "rapide et ferme peut empêcher une aggravation de cette épidémie, évitant ainsi des dommages économiques bien plus importants à long terme". 

    La fédération d'employeurs dit aussi "comprendre" la décision de prendre en main la réponse à la crise au niveau national. Une telle coordination nationale "s'impose et les nouvelles mesures devraient permettre de contenir la propagation du coronavirus", ajoute-t-on à la FEB.  

  • Ça coince entre Flamands et francophones

    L'épidémie de coronavirus poursuit sa propagation et conduit la plupart des pays européens à prendre des mesures drastiques. En Belgique pourtant, la prise de décision coince. 
    Un Conseil national de sécurité (CNS) a débuté vers 18h50. Il rassemble la Première ministre Sophie Wilmès (MR) et les ministres-présidents des entités fédérées. Des désaccords entre francophones et néerlandophones empêchent vraisemblablement un atterrissage. 

    Alors que le nord du pays s'inquiète des conséquences économiques d'éventuelles mesures drastiques, le sud appelle à ne plus tergiverser et à passer à l'action. La fermeture des écoles et des crèches constitue l'un des principaux points de friction entre les communautés.

    Avant même l'entame de la réunion, plusieurs membres du gouvernement flamand avaient exprimé leur opposition à toute fermeture. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Qui s'occuperait des enfants? Les grands-parents... Ce n'est pas une bonne idée", lançait le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA) à son arrivée au 16. 

    Trois heures après le début de la réunion, les discussions bloquaient toujours.

    Avec 399 cas confirmés et trois décès sur son territoire, le plat pays n'échappe plus à la progression du Covid-19. Jeudi, ce sont 85 nouveaux cas qui ont été constatés. L'urgence sanitaire est là, mais les décisions ne suivent pas. Dans ce contexte, plusieurs bourgmestres ont pris les devants. Et les annulations d'événements dans le secteur culturel et sportif se multiplient.

    Le Conseil national de sécurité se prolonge. En cause: un désaccord entre Flamands et francophones sur les mesures à prendre. Les annonces tardent à venir. ©BELGA

  • Merkel appelle à renoncer aux "évènenements non nécessaires" de moins de 1.000 personnes

    "Les contacts sociaux doivent être évités dans la mesure du possible", a déclaré la chancelière allemande à l'issue d'une réunion à Berlin avec des dirigeants régionaux consacrée à l'épidémie Covid-19.

  • -14,21%, le plongeon historique de l'indice Bel 20

    Du jamais vu pour l'indice Bel 20! L'indice phare de l'opérateur boursier Euronext Bruxelles a signé sa plus médiocre performance journalière depuis son lancement en janvier 1990. Il a clôturé la séance sur un plongeon de 14,21% à 2.701,0 points. Soit quasi à son plus bas niveau de la séance de 2.697,94 points. Depuis le début de la débandade des marchés le 17 février dernier, le Bel 20 accuse une perte de 35,66%!

  • Le cinémas Kinepolis fermés jusqu'au 31 mars

    Dès ce vendredi, les cinémas belges de Kinepolis seront fermés, annonce le groupe. Et ce jusqu'au 31 mars. "Dans les autres pays, la consultation des autorités compétentes est en cours et pour un certain nombre de cinémas, des mesures ont été prises pour limiter l’occupation des salles." Selon la durée de la fermeture et du nombre de cinémas impliqués, Kinepolis pourrait s’attendre à un impact important sur les résultats financiers du groupe pour la première moitié de l’année, peut-on également lire dans le communiqué. 

  • La France ferme les crèches, les écoles et les universités

    Le président français Emmanuel Macron s'est exprimé à la population ce jeudi soir. Il a annoncé plusieurs mesures draconiennes pour lutter contre le coronavirus.

    • Les crèches, les écoles et les universités seront fermées à partir de lundi et ce, "jusqu'à nouvel ordre";
    • Les experts ne s'opposent pas à la tenue des élections municipales. Mais il conviendra de veiller au respect strict des gestes barrières contre le virus. Le premier tour organisé ce dimanche est donc maintenu;
    • Que les entreprises permettent à leurs employés de faire du télétravail quand cela est possible;
    • Les transports publics seront maintenus. Macron appelle tous les Français à limiter leurs déplacements;
    • Il est demandé aux personnes "de plus de 70 ans" de rester à leur domicile;
    • La fin de la trêve hivernale est reportée de deux mois;
    • La France utilisera "tous les moyens nécessaires" pour la santé, "quoi qu'il en coûte";
    • Des mesures "exceptionnelles et massives" de chômage partiel seront prises;
    • Un report des cotisations et des impôts dus en mars par les sociétés; 
    • Macron a demandé au gouvernement "de préparer un plan de relance national et européen";
  • En images | Des rayons de pâtes et de papier-toilette vides dans les supermarchés

    Des scènes qui ressemblent fortement à des images aperçues dans les supermarchés italiens, australiens ou encore chinois. Certains Belges ont commencé à faire des réserves... de pâtes et de papier-toilette!

  • Voyages | Des retours en Belgique pas garantis (Affaires étrangères)

    En raison du nombre croissant de restrictions de voyages visant la Belgique, les retours vers le Plat pays peuvent s'avérer ardus. Le SPF Affaires étrangères appelle les voyageurs à s'informer suffisamment avant leur départ vers d'autres contrées.

     De plus en plus de pays imposent des restrictions aux personnes qui voyagent depuis la Belgique et, plus globalement, depuis l'Europe. Cela mène à des interdictions d'entrée, comme aux États-Unis, et à la mise en quarantaine des voyageurs à leur arrivée. 

  • Marius Gilbert (ULB): "On ne verra les effets des nouvelles mesures que dans une semaine"

  • Vent de football panique dans le monde du sport

    Les annulations et reports de compétitions sportives se succèdent. Certains agitent même le spectre du report de l'Euro de football voire des JO de Tokyo. 
  • Les data des opérateurs télécoms seront utilisées par les autorités

  • Une fermeture des écoles en Flandre n'est "pas à l'ordre du jour"

    Une fermeture des écoles en Flandre pour contrer la propagation du coronavirus n'est pas à "l'ordre du jour", a indiqué le cabinet du ministre flamand de l'Education, Ben Weyts (N-VA). Le chef de l'exécutif flamand, Jan Jambon, soutient le point de vue de son ministre.

    Alors que l'Italie, l'Irlande, la Norvège, la Lituanie et la Slovénie ont déjà annoncé la fermeture de leurs écoles jusqu'à la fin mars, la Belgique devrait examiner cette piste à 18h00 lors d'un Conseil national de sécurité. Le ministre Weyts n'est en tout cas pas favorable à une telle mesure. 

  • Télétravail pour les employés d'ING

    Ce vendredi, les 3.000 employés du groupe ING qui opèrent dans l'immeuble Saint-Michel, à Bruxelles, resteront à leur domicile pour télétravailler. L'opération est destinée à tester le système informatique de la société, explique une porte-parole d'ING Belgique.

    Il s'agira d'un test d'une journée. La semaine prochaine, le même test sera effectué successivement dans d'autres immeubles ou branches du groupe financier en Belgique. Il n'est pas question, pour l'instant, d'aller plus loin dans la voie du télétravail, mais tout ceci pourra être réévalué dans les jours prochains en fonction du développement du coronavirus et des décisions des autorités.

  • L'Italie dépasse le cap des 1.000 morts

    Le nombre de morts du Covid-19 en Italie a augmenté de 23% ce jeudi. 189 décès sont à déplorer sur les dernières 24h, portant le nombre total de victimes à 1.016.

    Le nombre de cas confirmés a lui grimpé de 21,7% à 15.113 personnes infectées. 

  • "Le temps est venu de passer à des mesures nationales" (Koen Geens)

    "Le temps est venu de passer à des mesures nationales. De telles mesures ont déjà été prises par le passé, notamment à l'occasion de l'épidémie de grippe mexicaine" qui avait touché la Belgique en 2009.
    Koen Geens
    Vice-premier ministre

  • Les pharmacies demandent aux patients présentant des symptômes de ne pas venir eux-mêmes

    "Appelez votre pharmacien pour déterminer comment vous procurer vos médicaments. Vous pouvez aussi envoyer quelqu'un à votre place. Dans un cas extrême, vous pouvez à la rigueur demander à votre pharmacien s'il est disposé à vous les apporter."

  • Ryanair réduit le nombre d'avions basés à Charleroi et Zaventem jusque fin mai

    Ryanair va réduire le nombre de ses avions basés aux aéroports de Charleroi, où il y en a 17, et de Zaventem, où y sont stationnés trois appareils. La mesure entrera en vigueur dans le courant de la semaine prochaine et s'étendra jusqu'à la fin mai.

  • Pierre Wunsch (BNB): "Les États doivent agir de manière ambitieuse"

    De retour de la réunion de la Banque centrale européenne à Francfort, Pierre Wunsch, le gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB), explique à L'Echo que la crise est d'abord une crise sur le front sanitaire. Il y a une grande incertitude sur sa durée. Aujourd'hui, si des magasins ou des restaurants ferment leurs portes, la politique monétaire ne peut guère leur venir en aide.

    Ce qui est important dans ce contexte, c'est la réaction des Etats. Ces Etats ne doivent pas hésiter à agir avec des mesures temporaires mais qui sont ciblées et ambitieuses. Le retour à un déficit budgétaire belge à 1% peut être mis en parenthèses. Tout doit être fait pour passer ce cap difficile. 

    La mission de la Banque centrale est d'aider à passer ce cap afin que le moins de gens perdent leur job et que le moins d'entreprises fassent faillite. Dans ce contexte, il faut s'assurer que les banques puissent continuer à prêter aux ménages et aux entreprises. D'où les différentes mesures prises par la BCE ce jeudi. Le taux de dépôt n'a pas été abaissé mais pourrait l'être si cela s'avérait nécessaire, précise Pierre Wunsch.

    Si la réaction des marchés a été négative, Pierre Wunsch souligne qu'elle avait été également négative après la baisse des taux de la Federal Reserve et de la Banque d'Angleterre. Ce que les marchés regardent d'abord, c'est la propagation de l'épidémie et les fermetures décidées dans les différents pays.    

  • Les data des opérateurs télécoms seront utilisées par les autorités

    La ministre de la Santé, Maggie De Block, a tranché. Oui, les données télécoms des opérateurs pourront être utilisées à des fins de lutte contre la propagation de l'épidémie de coronavirus. L'idée avait été évoquée, la voici concrétisée.

  • Le patient ne doit pas payer la facture d'un test de coronavirus (De Block)

    Le patient ne doit pas payer la facture d'un test de coronavirus réalisé par un laboratoire privé, a indiqué jeudi la ministre de la Santé, Maggie De Block, à la Chambre, interrogée par la députée Sofie Merckx (PTB). Un règlement est en cours d'élaboration à l'Inami.

    Le PTB a dénoncé en séance plénière les pratiques de certains laboratoires. Face au manque de produits réactifs, nécessaires pour réaliser un test, le laboratoire de référence de la KULeuven a dû réduire le nombre de tests réalisés pour se concentrer sur les cas prioritaires. Des laboratoires ont démarché des médecins pour leur proposer de réaliser des tests à charge du patient, qui peuvent monter jusqu'à 75 euros, selon le parti communiste qui a exhibé l'un des courriers qu'il a reçus via "Médecine pour le peuple".

    Le PTB se demande comment il est possible que des laboratoires puissent se procurer des produits réactifs alors que le laboratoire de référence n'en trouve plus.

  • Télétravail pour le personnel "non essentiel" de la Commission européenne

    La Commission européenne a décidé de demander à la plupart de ses employés de travailler à domicile à partir du lundi 16 mars en raison du coronavirus, a déclaré jeudi le président de l'exécutif européen aux employés dans un enregistrement vidéo.

    "À partir de lundi, tous les collègues exerçant des fonctions non critiques devront faire du télétravail", a déclaré la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, au personnel. "Les collègues qui assurent des fonctions essentielles devront venir travailler, mais par shifts."

  • Des réunions de gouvernement prévues dans la foulée du Conseil national de sécurité

    Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles se réunira jeudi soir en urgence dans la foulée du Conseil national de sécurité consacré à la pandémie de Covid-19.

    Le Conseil, qui rassemblera la Première ministre et les ministres-présidents des entités fédérées, examinera entre autres une éventuelle fermeture des écoles. 

    Le gouvernement flamand a de son côté également annoncé qu'il se réunirait à la suite de la réunion du Conseil national de sécurité. 

  • L'ensemble du personnel de Brussels Airlines au chômage temporaire dès le 16 mars (syndicats)

    La compagnie Brussels Airlines a décidé d'activer à partir de lundi la mesure de chômage économique temporaire dont elle avait fait la demande à la suite de la crise du coronavirus et de ses répercussions sur le secteur aéronautique.

    La mesure s'appliquera à l'ensemble du personnel, soit environ 4.000 personnes, et vise à une réduction du temps de travail allant de 20 à 25%, a appris Belga jeudi auprès des syndicats à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire.

    Dans la foulée, Brussels Airlines a annoncé des annulations supplémentaires de vols pour le mois de mars et une offre réduite pour le mois d'avril prochain. La compagnie aérienne va adapter son offre de vols à la suite des restrictions de voyage de différents gouvernements nationaux en Europe et aux Etats-Unis. Le calendrier de vols sera ainsi réduit de 35% au total pour le mois de mars, et de 45% en avril.

  • Les universités suspendent les cours en auditoire

    Les universités francophones ne donneront pas cours en auditoire dès lundi et pour une durée de six semaines. Ainsi en ont décidé les recteurs, réunis cet après-midi. Les cours ne sont pas suspendus pour autant puisque les systèmes d'enseignement à distance seront utilisés. Podcasts, cours filmés en direct, notes en lignes: différents systèmes seront utilisés, précise Le Soir.

    Dans les hautes écoles également, les choses s'organisent. À Bruxelles, L'Ihecs (Institut des hautes études des communications sociales), indique par communiqué "dispenser tous ses cours à distance à partir de lundi 16 mars et ce jusqu’à nouvel ordre à l’exception des ateliers de production à l’intérieur et à l’extérieur de l’Ihecs ainsi que les stages". "Dès ce vendredi, toutes ces informations seront communiquées à l’ensemble de la communauté IHECSienne pour leur indiquer les procédures à suivre", précise encore le communiqué.

  • L'AB, le Botanique et Flagey suspendent leurs activités jusqu'au 31 mars

    Le Botanique a décidé de suspendre tous ses concerts et expositions à partir de ce vendredi jusqu'au 31 mars inclus. L'Ancienne Belgique a pris une mesure identique.

    Autre institution culturelle bruxelloise, Flagey reporte ses concerts, projections, conférences et autres activités jusqu'à nouvel ordre.

  • Aucun hôpital bruxellois n'est saturé pour l'instant

    Le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron a procédé en commission de la Santé du parlement régional à un état des lieux de la situation dans le contexte de la propagation du coronavirus. Le ministre s'est montré très prudent à propos de l'adaptation du dispositif de prévention face à une situation qui évolue jour après jour, et avant une nouvelle réunion du conseil national de sécurité en fin de journée. 

    "Il n'y a pas de saturation des hôpitaux bruxellois, ni de l'hôpital Saint-Pierre (NDLR: centre de référence bruxellois pour la gestion médicale du coronavirus à Bruxelles), ni des autres."
    Alain Maron
    Ministre bruxellois de la Santé

  • L'Eglise catholique suspend toutes les célébrations publiques

    L'Eglise catholique suspend toutes les célébrations publiques en raison de la pandémie de coronavirus. La décision sera effective dès ce samedi 14 mars et restera en vigueur, au moins, jusqu'au 3 avril.

  • Trump espère que les États-Unis pourront rétablir très rapidement les liaisons de voyage avec la Chine et l'Europe

    Le président des États-Unis s'est exprimé au lendemain des mesures draconiennes qu'il a prises pour protéger son pays de la pandémie de coronavirus.

    Donald Trump estime que les restrictions de voyage auront un "impact important" sur l'économie et dit ne pas avoir informé les dirigeants européens car "cela prend du temps". 

  • L'Euro 2020 deviendra-t-il l'Euro 2021?

    L'Euro 2020 se déroule cet été dans douze pays d'Europe. De plus en plus de questions se posent quant au déroulement du tournoi.

    Le quotidien sportif espagnol AS, souvent bien informé, rapporte via des sources au sein de la fédération espagnole de football (RFEF) que la possibilité existe que la compétition soit reportée à l'été 2021.

    L'Union européenne de football (UEFA) a annoncé ce jeudi qu'elle organisera une vidéo-conférence mardi prochain avec les 55 pays membres de l'association pour discuter de toutes les compétitions domestiques et européennes dont l'Euro 2020.

    Certains championnats veulent un report 

    Des sources des médias italiens affirment qu'une vidéo-conférence est tenue ce jeudi entre l'UEFA, représenté par son secrétaire général Giorgio Marchetti et le Big Five, les cinq plus gros championnats européens: La Liga, Serie A, Bundesliga, Ligue 1 et la Premier League. Lors de cette réunion, le timing de l'Euro aurait été discuté et au moins certains championnats souhaiteraient un report du tournoi: au moins de quelques semaines ou d'un mois, voire jusqu'en 2021. De cette manière, la saison de club pourrait se jouer jusqu'au mois de juillet afin de rattraper les matches actuellement reportés.

    Chaque grand championnat européen a déjà dû remettre des matches ou, au moins les jouer à huis clos. La Juventus, l'Inter et le Real Madrid sont actuellement en quarantaine après avoir été possiblement en contact avec un joueur porteur du virus.

    Trois scénarios possibles

    Avec cette dernière option, l'Euro tomberait en même temps que la Ligue des Nations et les qualifications pour le Mondial 2022. Un report de quelques semaines deviendrait problématique à cause des Jeux Olympiques de Tokyo qui sont aussi menacés. Selon le journal allemand Bild, trois scénarios sont possibles:

    • un tournoi à huis clos, 
    • un Euro dans un pays qui n'est pas gravement touché par le virus ou 
    • un report de l'Euro.

    Entre-temps,la Bosnie-Herzégovine a demandé le report de son match de barrage pour l'Euro 2020 face à l'Irlande prévu le 26 mars soit reporté. Le Qatar Airways International Tournament auquel la Belgique devait participer avec le Portugal, la Suisse et le Portugal a également été annulé suite à un augmentation du nombre de cas au Qatar.

  • 100
    Personnes
    Le gouvernement néerlandais interdit les événements rassemblant plus de 100 personnes

  • La République tchèque et la Slovaquie ferment leurs frontières

    La République tchèque et la Slovaquie ont décidé de fermer leurs frontières.

    Prague empêche l'entrée aux ressortissants de 15 pays, dont la Belgique, tandis que Bratislava ne permet plus l'accès à aucun étranger, sauf aux Polonais.

  • Knokke-Heist "proche du lockdown" jusqu'au 30 avril

    Knokke-Heist se rapproche d'une situation de lockdown. Jusqu'au 30 avril, toutes les activités intérieures et extérieures sont annulées à titre préventif de même que les cérémonies, a indiqué jeudi le bourgmestre Léopold Lippens. Les piscines, bars de plage et bibliothèques ferment durant cette période. Les magasins et restaurants pourraient être frappés de la même mesure.

    M. Lippens juge les initiatives prises jusqu'ici par le gouvernement fédéral trop faibles et prend donc les choses en mains. 

    "S'ils ne font rien à l'échelon fédéral, je prends moi-même des mesures de prévention. C'est tout de même ridicule que l'Italie se trouve confinée et qu'ici personne n'ose prendre cette décision"
    Léopold Lippens

  • Telenet et Proximus ouvrent leurs chaînes football à tous leurs clients

    Les chaînes football de Telenet et Proximus seront accessibles librement à tous leurs clients ce weekend, indiquent les deux opérateurs jeudi. En Jupiler Pro League, c'est dimanche qu'auront lieu les derniers matchs de la phase classique du championnat. Si les matchs sont bien joués, on saura à leur terme qui sera le 6e club à accéder aux play-off 1.

    La Pro League a décidé que tous les matchs de D1A ainsi que la finale en D1B qui oppose l'OHL et le Beerschot, se joueraient à huis clos en raison des mesures prises pour retarder la propagation du covid-19. À noter que le bourgmestre de Louvain a annoncé qu'il annulerait cette dernière rencontre si elle n'était pas reportée par l'Union belge. Quoiqu'il en soit, tous les clients de Proximus et Telenet auront accès librement à la retransmission des matchs s'ils ont lieu.

  • La réunion du Conseil national de sécurité débutera à 18h00

    La réunion du Conseil national de sécurité sur le coronavirus est prévue à 18h00, a-t-on appris à bonnes sources.

    "Au vu de l’évolution de la situation sur le terrain, il n’est certainement pas exclu que des mesures supplémentaires doivent être prises pour continuer à assurer le ralentissement de la propagation du virus", a déclaré la Première ministre Sophie Wilmès (MR) en plénière de la Chambre.

    "Au vu de l’évolution de la situation sur le terrain, il n’est certainement pas exclu que des mesures supplémentaires doivent être prises."
    Sophie Wilmès
    Première ministre

    ©ISOPIX

  • Les écoles européennes fermées jusqu'au 29 mars

    En raison de l'épidémie de coronavirus, les écoles européennes de Bruxelles suspendent tous les cours dans leurs bâtiments du 16 mars au 29 mars inclus, indiquent-elles dans un avis publié sur leur site. 

    "Les directions des établissements et les professeurs feront le maximum pour assurer une continuité pédagogique durant cette période en utilisant les moyens de communication à distance", ajoutent-elles.

  • Wall Street s'effondre à l'ouverture

    La Bourse de New York s'écroule à l'ouverture en pleine panique autour de la pandémie de coronavirus et après la décision de Donald Trump d'interdire temporairement aux voyageurs européens d'entrer aux États-Unis. Le Dow Jones perd 7,29% et le Nasdaq 6,66%. La bourse new-yorkaise avait dégringolé mercredi dans un marché en proie à l'affolement face au coronavirus: le Dow Jones s'était effondré de 5,86%, chutant au passage de plus de 20% par rapport à son dernier record, et le Nasdaq avait chuté de 4,70%.

    Le coupe-circuit activé pour le S&P 500, la cotation est suspendue pendant 15 minutes. 

    Le Bel 20 perdait 12% à 14h45. 

  • Anvers se prépare à l'activation d'un plan d'urgence national

    Anvers se prépare à fermer tous ses services non essentiels dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus, selon De Tijd. La Métropole s'attend à ce que le Conseil national de sécurité, qui rassemble la Première ministre et les ministres-présidents des entités fédérées, active jeudi soir la phase fédérale de gestion de crise.

    Le bourgmestre Bart De Wever (N-VA) n'a pas souhaité faire de commentaires.

  • Le coronavirus à la Chambre

    À la Chambre, la plénière hebdomadaire a démarré avec une série d'interventions concernant le coronavirus. L'inquiétude des députés est palpable. "Vous êtes le patron", a lancé Kristof Calvo, chef de file des Verts flamands, à l'égard de la Première ministre Sophie Wilmès. "Vous avez tout le soutien de mon groupe."

    "On a besoin d'un pilotage unique, c'est vous qui devez l'assumer, madame la Première ministre", s'est énervée Catherine Fonck (cdH), qui met en avant la fermeture des écoles, crèches...

    Il y a clairement un appel au gouvernement pour adopter des mesures uniformes en Belgique. Meryame Kitir (sp.a) demande ainsi pourquoi des mesures différentes sont prises en fonction des Régions, communes...

    Pour le PS, Patrick Prévôt s'inquiète des "spéculations" autour du coronavirus, et promet que son groupe va déposer une proposition de loi pour contrer cela.

    Plusieurs députés s'inquiètent, par ailleurs, de la situation par rapport aux masques de protection, pour lesquels on attend une livraison d'ici quelques jours.

    Michel De Maegd (MR) s'interroge, lui, sur les mesures de protection à destination du personnel des entreprises funéraires, alors que trois décès dus au coronavirus viennent d'être enregistrés en Belgique.

    Suivez la séance en live ici

  • Jan Jambon appelle Sophie Wilmès à passer à la phase fédérale de gestion de crise

    Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) appelle la Première ministre Sophie Wilmès (MR) à enclencher la phase fédérale de gestion de crise. Cela permettrait une coordination immédiate au niveau national.

    Lors de cette phase, trois organes contribuent au processus décisionnel au sein du Centre de crise National (NCCN). Lors des 15 dernières années, elle a été activée à quatre reprises. Elle le fut pour la dernière fois à la suite des attentats du 22 mars 2016.

    Elle avait également été activée lors de la pandémie de grippe H1N1 en 2009.

  • Les personnes enrhumées doivent rester chez elles 7 jours

    Le SPF Santé publique a fait parvenir un document aux médecins généralistes. Il concerne la marche à suivre pour le traitement des patients, même quand les symptômes ne concernent qu'un léger rhume ou une petite toux. 

    Lorsqu'une personne se sent malade, elle doit commencer par appeler son médecin. Si le patient présente des symptômes légers, le patient est mis en isolement à la maison durant 7 jours et jusqu'à la disparition des symptômes. Un certificat d'incapacité de travail doit être établi. Le médecin doit insister sur l'importance de ne pas sortir.

     

  • Que décidera le Conseil national de sécurité?

    Le Conseil national de sécurité se réunira à nouveau ce jeudi soir. De nouvelles mesures devraient être annoncées. Le passage à une nouvelle phase de l'épidémie ou de gestion de crise n'est pas exclu.

    La Belgique se situe actuellement toujours en phase 2 "renforcée" de son plan coronavirus. L'objectif affiché reste de contenir au maximum la propagation du Covid-19 sur le territoire et d'éviter la saturation des services de santé. Un passage à la phase 3 signifierait que le coronavirus circule désormais sur tout le territoire et que la priorité est d'atténuer son impact. Dans ce scénario, les patients seront toujours traités à l'hôpital ou à domicile en fonction de leur état. La définition de ces phases est basée sur des critères médicaux.

    Elles ne doivent pas être confondues avec les phases de gestion de crise. En Belgique, une réglementation de 2003 permet, en effet, la mise en place d'un plan général d’urgence à l'échelle du pays. On parle alors de phase fédérale de gestion de crise. Lors de celle-ci, trois organes contribuent au processus décisionnel au sein du Centre de crise National (NCCN). Lors des 15 dernières années, quatre recours à cette phase ont eu lieu.

    Le déclenchement de la phase fédérale peut être envisagé à partir du moment où une situation présente une ou plusieurs des caractéristiques:

    • deux ou plusieurs provinces ou l’ensemble du territoire national sont concernés; 
    • les moyens à utiliser dépassent les moyens dont un gouverneur de province dispose dans le cadre de sa mission de coordination;
    • menace ou présence de nombreuses victimes (blessés, tués); 
    • survenance ou menace d’effets majeurs sur l’environnement ou la chaîne alimentaire
    • atteintes ou menaces d’atteintes aux intérêts vitaux de la nation ou aux besoins essentiels de la population;
    • nécessité de mise en œuvre et de coordination des différents départements ministériels ou organismes fédéraux; 
    • nécessité d’une information générale à la population.
  • Symptôme, risques, guérison: le coronavirus en questions

    Comment se transmet-il? Que faire si je pense l'avoir attrapé? Existe-t-il un vaccin? L'Echo répond aux principales questions soulevées par le nouveau coronavirus.

    Lire l'article complet en cliquant sur ce lien.

  • De nouvelles mesures attendues à l'issue d'un Conseil national de sécurité ce jeudi soir

    Le Conseil national de sécurité se réunira à nouveau ce jeudi soir avec, à l'ordre du jour, de nouvelles mesures afin d'endiguer la propagation du coronavirus, a-t-on appris au cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès. Un comité ministériel restreint a eu lieu ce jeudi matin et une nouvelle réunion est attendue dans l'après-midi. Le "risk management group" s'est également réuni.

    Des mesures similaires à celles mises en œuvre dans d'autres États européens ne sont pas exclues, a-t-on appris à bonnes sources.

  • 85 nouveaux cas en Belgique

    Mercredi, le réseau des laboratoires nationaux de référence a testé 806 échantillons, annonce le SPF Santé publique dans son communiqué journalier.

    85 échantillons se sont révélés positifs au virus Covid-19 (66 en Flandre, 3 à Bruxelles, 16 en Wallonie).

    Depuis le début de l'épidémie, le nombre total d'infections en Belgique s'élève à 399. Trois Belges sont décédés hier des suites d'une infection au Covid-19.

  • 2 cas positifs sur 34 potentiels dans une maison de repos à Watermael-Boitsfort, l'établissement placé en quarantaine totale

    Parmi les 34 cas mis sous surveillance dans la maison de repos et de soins "La Cambre" à Watermael-Boitsfort, où un foyer de Covid-19 a été détecté, deux ont été formellement révélés positifs au coronavirus, a indiqué jeudi le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron. La résidence a été placée en quarantaine. Les autres personnes de ce groupe sont considérées comme potentiellement atteintes car leur température excède les 37,2°C, selon le protocole médical.

    Douze personnes ont été hospitalisées.

    "Toutes les dispositions ont immédiatement été prises au sein de la maison de repos pour limiter la contamination. Les patients symptomatiques sont isolés dans leur chambre et la circulation dans la maison de repos est fortement réduite"
    Alain Maron

    "La maison de repos bénéficie du soutien de l'hôpital Saint-Pierre", poursuit le cabinet.

    Les services d'Iriscare, l'organisme d'intérêt public bicommunautaire qui gère le secteur de la santé et de l'aide aux personnes âgées à Bruxelles, "suivent également la situation en temps réel" pour évaluer si des mesures logistiques et de gestion doivent être prises pour soutenir la maison de repos et les résidents, lit-on encore dans le communiqué.

  • Football: la D1A et la D1B à huis clos, la finale de la Coupe reportée

    Les matches de Division 1A (Jupiler Pro League) et Division 1B (Proximus League) prévus ce weekend se joueront à huis clos, tandis que la finale de la Coupe de Belgique, prévue le 22 mars, est reportée, ont annoncé l'Union belge de football et la Pro League. "À la suite d'une concertation ce jeudi matin avec le Cabinet de la Ministre de la Santé publique De Block et avec le Ministre de l'Intérieur De Crem, la Pro League, en concertation avec la fédération, a décidé d'appliquer cette mesure", explique la Pro League.

  • Un voyage réservé pour Madrid ou les États-Unis? Contactez votre agent de voyages

    "Si vous avez réservé un voyage pour Madrid ou les États-Unis, contactez votre agent de voyages. Il verra comment il peut agir au cas par cas. C'est le seul conseil que je puisse donner à ce stade."
    Pierre Fivet
    Porte-parole de l'Association belge des tour-opérateurs (ABTO)

  • La Chine affirme que le pic de l'épidémie de Covid-19 est passé

    La Commission nationale chinoise de la santé a déclaré que le pic de l'épidémie de coronavirus dans le pays était désormais passé et que le nombre de nouvelles infections continuait à diminuer. La situation épidémique en Chine s'est maintenue à un "faible niveau" global, a déclaré Mi Feng, porte-parole de la Commission de la santé.

      La Chine a signalé jeudi son plus faible nombre de nouveaux cas de coronavirus depuis le début des rapports quotidiens sur les infections il y a sept semaines. Au total, 15 nouvelles infections au coronavirus et 11 décès ont été recensés au cours de la dernière journée, selon la Commission de la santé. Ces chiffres portent à 80.793 le nombre total de cas de Covid-19 en Chine, dont 3.169 décès. 

  • La Croix-Rouge lance un appel urgent aux dons de sang

    Le coronavirus n'est pas sans effet sur les collectes de sang. Les donneurs bougent moins et les stocks diminuent, s'inquiète ce jeudi la Croix-Rouge de Belgique, qui appelle à un élan de solidarité de la part de la population. "Les stocks de sang dans les groupes négatifs sont critiques, tandis que les réserves des groupes positifs descendent dangereusement"

    Certaines entreprises annulent les collectes qui étaient prévues dans leurs locaux, "que ce soit parce les travailleurs sont encouragés à faire du télétravail ou pour limiter les allées et venues dans les bureaux". Résultat: la situation "sereine" des stocks s'est vite dégradée en situation critique sans réel espoir d'amélioration pour les semaines à venir.

    La Croix-Rouge tient avant tout à rassurer le public: "donner son sang n'est pas un acte risqué, même dans le contexte actuel, dominé par le Covid-19. Toutes les précautions sont prises pour garantir la santé et la sécurité des donneurs". Et d'insister: "il est très important que la population nous aide à remonter les stocks de sang pour que nous puissions faire face à toute situation imprévue".

    Pour toute question médicale ou liée au don, vous pouvez former le numéro gratuit 0800 92 245. Un listing des collectes est disponible sur www.donneurdesang.be

  • L'UE va tenter "d'éviter" les retombées économiques de la décision de Trump

    "À la suite de l'interdiction de voyage annoncée par Donald Trump, nous allons évaluer la situation aujourd'hui" jeudi, a indiqué le président du Conseil européen Charles Michel dans un tweet en anglais. "La perturbation économique doit être évitée", a-t-il ajouté, quelques heures après l'annonce surprise du président américain suspendant pour 30 jours l'entrée aux États-Unis des voyageurs ayant séjourné en Europe pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

  • La Bourse de Tokyo finit en recul de plus de 4%

    La Bourse de Tokyo a encore abruptement chuté ce jeudi en raison du coronavirus, élevé au rang de pandémie par l'Organisation mondiale de la santé, et a été choquée par la suspension des voyages d'Europe vers les États-Unis annoncée par Donald Trump.

    L'indice vedette Nikkei a dévissé de 4,41% à 18.559,63 points, alors qu'il avait déjà lâché près de 2,3% la veille. L'indice élargi Topix a cédé 4,13% à 1.327,88 points.

  • Les Européens ne peuvent plus entrer aux USA durant un mois

    Mesure drastique pour répondre aux secousses économiques et sanitaires provoquées par le virus Covid-19 aux États-Unis: le président américain a annoncé interdire les voyages depuis l'Europe vers les États-Unis. L'interdiction prendra effet vendredi à minuit (5h00, heure belge) pour une durée de 30 jours.   

    Cette restriction de voyage ne s'applique pas au Royaume-Uni et ne concerne pas les ressortissants américains (ni les parents de citoyens américains). Mais elle s'appliquera à toute personne ayant séjourné dans l'espace Schengen au cours des 14 jours précédent son arrivée prévue aux États-Unis. Les Belges sont donc concernés. 

    Donald Trump. ©REUTERS

  • L'Italie ferme tous les commerces, sauf pour les biens de première nécessité

    Le Premier ministre italien a annoncé mercredi soir la fermeture des commerces dans toute l'Italie, "à l'exception des biens de première nécessité comme les pharmacies et les magasins alimentaires". Giuseppe Conte s'exprimait en direct sur Facebook et à la télévision.

    "Nous fermons les commerces, les bars, les pubs, les restaurants", et ce même avant 18h, a-t-il dit lors d'une allocution solennelle. "La livraison à domicile restera autorisée."

    Les usines resteront ouvertes mais avec des mesures de sécurité supplémentaires. Les services d'assurance, bancaires et postaux se poursuivront également, tout comme les transports et les activités agricoles, a-t-il annoncé.

    "Gardons nos distances aujourd'hui pour mieux nous embrasser demain"
    Giuseppe Conte

    ©EPA

  • Les voyages "non essentiels" vers Madrid et le Pays basque déconseillés

    Le ministère des Affaires étrangères belge déconseille les voyages non essentiels vers Madrid et le Pays basque, a-t-il annoncé mercredi sur son site internet, et ce conformément aux recommandations des autorités locales.

    La plupart des victimes se trouvent dans la région autonome de Madrid, et la Communauté autonome du Pays basque (Vitoria) est également une importante source d'infection. Les autorités régionales de ces deux régions les plus touchées ont pris différentes mesures

  • L'épidémie du Covid-19 est une "pandémie"

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi que l'épidémie du Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes dans le monde depuis fin décembre, pouvait être considérée comme une "pandémie".

    "Nous avons estimé que le Covid-19 peut être caractérisé comme une pandémie", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse à Genève.

    "Cette situation ne change pas la réponse que l'organisation apporte. Chaque branche et chaque citoyen doit être actif."
    Tedros Adhananom Ghebreyesus
    directeur général de l'OMS

    M. Tedros s'est dit alarmé par l'augmentation du nombre de cas et du nombre de pays affectés. Mais aussi par celui de l'"inaction". Depuis deux semaines, le nombre de cas en dehors de la Chine a été multiplié par 13 et celui de pays affectés par trois.

    La différence avec l'épidémie?

    Le mot pandémie est utilisé lorsque la maladie se répand dans le monde entier, contrairement à l'épidémie qui correspond au développement et à la propagation rapide d'une maladie contagieuse, le plus souvent d'origine infectieuse, chez un grand nombre de personnes. L'épidémie se limiterait donc à une région, un pays ou à une zone bien définie.

  • Les voyages scolaires interdits pour tous les établissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles

    Les voyages scolaires de plus d'un jour sont interdits pour tous les établissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) jusqu'au 31 mars.

    Le Conseil national de sécurité les avait déconseillés mardi. Le ministre président bruxellois et les gouverneurs des cinq provinces wallonnes ont désormais pris la décision formelle de les interdire, précise une circulaire envoyée ce jour par la ministre de l'Éducation, Caroline Désir (PS), aux établissements scolaires.

  • Brussels Airlines suspend tous ses vols vers et depuis l'Italie jusqu'au 3 avril

    Brussels Airlines suspend tous ses vols à destination et en provenance de l'Italie du 12 mars au 3 avril, annonce mercredi la compagnie aérienne. Cette décision fait suite à l'annonce du gouvernement italien d'introduire des mesures supplémentaires de quarantaine pour contenir la propagation du coronavirus et aux restrictions gouvernementales nationales, précise-t-elle.

    Les passagers qui prévoient de voyager dans les semaines à venir sont invités à vérifier le statut actuel de leur vol et avant le départ sur le site brusselsairlines.com.

  • Deux nouveaux patients sont décédés du coronavirus en Belgique

    Ce mercredi 11 mars, "le SPF Santé publique a appris avec regret que 3 patients étaient décédés, après avoir contracté le nouveau coronavirus Covid-19", ont-ils annoncé dans un communiqué.

    • Un patient âgé de 73 ans avait été admis le 4 mars à l’hôpital Sainte-Elisabeth (réseau des Cliniques de l’Europe). Son état s’est malheureusement dégradé et il est décédé aujourd’hui, alors qu’il était aux Soins intensifs.
    • Un patient de 86 ans est décédé dans une maison de repos à Rhode-Saint-Genèse. Il avait été placé en quarantaine au sein même de la maison de repos, après avoir été testé positif au coronavirus.

    "Le SPF santé publique rappelle qu’il est essentiel de respecter les mesures d’hygiène de base et les mesures de recommandations collectives, afin de ralentir la progression du virus, de protéger sa santé et la santé des personnes à risques."

    ©BELGA

  • 110.000 passagers prévus en moins à Charleroi en mars

    L’annulation des vols vers et depuis l’Italie va coûter cher à l’aéroport de Charleroi. L'Echo apprend que " Brussels South " vient de comptabiliser que les annulations de vols vont lui faire perdre 110.000 passagers rien qu’en mars, "sur 26 jours" en tenant compte des diminutions de vols également vers la Croatie et Vienne. En mars 2019, L’aéroport de Charleroi avait totalisé 600.000 passagers. "C’est 20% en moins que par rapport à la normale", concède Vincent Grassa, porte-parole de BSCA

    "L’Italie est notre destination n°1 avec 18 aéroports desservis", détaille-t-il. Dès le 24 février et le début de la crise du coronavirus en Italie, 30% des passagers sur les vols vers l’Italie ne venaient finalement pas prendre leur vol. Les vols en nombre restreint vers l’Italie continue jusque vendredi minuit, mais 60% des passagers ne prennent pas leur vol à l’heure actuelle.

    " Il est encore trop tôt pour évaluer l’impact financier ", détaille le porte-parole. La fréquentation générale de l’aéroport est en baisse, ce qui aura un impact commercial sur l’aéroport alors que même sur d’autres destinations, des voyageurs décident de ne pas prendre leur vol, même si l'on ne se situe pas à des niveaux de 30% comme au début de la crise en Italie.

    Les différentes pistes pour revoir les plannings des équipes au sol sont actuellement étudiées et aucune solution, y compris le chômage économique, n’est écartée.

    On parle en effet de 13 vols par jour supprimés soit 26 aller-retour. En tout, l’aéroport comptera au moins 680 mouvements commerciaux en moins. Reste maintenant à voir pour Charleroi si d’autres vols seront supprimés dans les semaines à venir vers d’autres destinations, de quoi transformer un gros problème en un impact financier lourd dans la région. B.E.

  • Angela Merkel "entre 60 et 70% de la population sera infectée"

    La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé mercredi qu'entre 60 et 70% de la population sera infectée par le nouveau coronavirus. "Nous devons comprendre que le virus est déjà là, et tant que nous n'avons pas d'immunité contre lui, tant qu'il n'y a ni vaccin ni traitement, la proportion de population infectée sera élevée", a-t-elle déclaré.

    L'objectif à l'heure actuelle est donc de gagner du temps et de ralentir la propagation du virus grâce à la solidarité et à une bonne hygiène de vie. L'Allemagne a annoncé mercredi un troisième décès lié au covid-19.

  • Bart De Wever demande le déclenchement du plan catastrophe

    Le gouvernement doit annoncer la phase fédérale du plan catastrophe s'"il estime, sur la base des recommandations des experts, qu'il y a une menace sérieuse pour la santé publique qui autorise des limitations de la vie publique", a expliqué Bart De Wever ce mercredi. Selon lui, c'est le déclenchement du plan catastrophe qui permettra de prendre des mesures uniformes sur le territoire.

    Mardi, le président de la N-VA avait déjà émis des doutes sur le dispositif anti-crise porté entre autres par le gouvernement fédéral.

  • A Brussels Airport, un quart des vols sont annulés

    Mercredi, près d'un quart des vols normalement prévus à l'aéroport de Bruxelles ont été annulés, principalement en raison de l'impact du coronavirus. Ce fut déjà le cas mardi.

    L'aéroport s'attend à ce que de nombreuses compagnies aériennes annulent également des vols dans les semaines à venir

    En raison de la propagation du virus, les déplacements sont beaucoup moins nombreux. L'impact le plus important se situe actuellement au niveau des voyages d'affaires, selon la porte-parole de l'aéroport. En particulier, de nombreux vols à destination et en provenance de l'Italie, le pays le plus gravement touché par le coronavirus en Europe, sont annulés. À destination et en provenance de ce pays, seul un tiers des vols sont effectués le mercredi.

    Un jour de semaine normal, Brussels Airport assure environ 600 vols (300 départs et 300 arrivées). 

  • Salve de concerts annulés

    Il n'y aura aucun concert au Sportpaleis, à la Lotto Arena et à Forest National jusqu'au 31 mars, a fait savoir Jan Van Esbroeck, CEO du Sportpaleis Group, sur Studio Brussel. M. Van Esbroeck a fait savoir que ces annulations étaient la conséquence des recommandations visant à interdire les rassemblements de plus de 1.000 personnes.

    Par ailleurs, l'organisateur de concerts Live Nation a décidé de reporter plusieurs concerts prévus à Bruxelles. "La sécurité des artistes, des fans et des collaborateurs est notre priorité", souligne Live Nation. L'Ancienne Belgique n'accueillera donc pas Oh Wonder le 11 mars et Tove Lo le 16 mars, tandis qu'Avril Lavigne et The Script ne fouleront pas la scène de Forest National respectivement les 18 et 19 mars. Le concert d'Agnes Obel programmé au Cirque royal le 23 mars est également concerné, ainsi que Elbow à Forest National le 25 mars. L'organisateur examine actuellement de nouvelles dates pour assurer ces concerts. Les tickets restent dès lors valables et les détenteurs de billets vont être contactés, précise Live Nation.

  • Merkel se dit prête à revenir sur le zéro déficit en Allemagne

    La chancelière Angela Merkel s'est dite prête à revenir sur la sacro-sainte règle du zéro déficit public en Allemagne pour faire face à l'épidémie de coronavirus. "Il s'agit d'une situation extraordinaire, nous ferons ce qui est nécessaire (...) nous le ferons pour que nous puissions nous sortir de cette situation et, après coup, nous verrons ce que cela a signifié pour notre budget", a assuré lors d'une conférence de presse la chancelière, précisant que mettre fin à l'épidémie passait "en premier".

  • Le bilan belge

  • Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

    Voyages à l'étranger suspendus, événements annulés, activité ralentie: la propagation du nouveau coronavirus affecte de plus en plus la vie quotidienne des Belges, inquiets, mais aussi l'économie dans son ensemble.

    > Toutes les infos dans notre dossier

  • Bonjour et bienvenue dans ce direct

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés