Les Européens ne peuvent plus entrer aux USA durant un mois

le président Donald Trump a décidé de fermer les portes des États-Unis aux voyageurs en provenance d'Europe, mais pas aux marchandises. ©REUTERS

Donald Trump interdit aux ressortissants de vingt-six pays européens de se rendre aux États-Unis pour une durée de 30 jours à partir de vendredi, afin de lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19.

Mesure drastique pour répondre aux secousses économiques et sanitaires provoquées par le virus Covid-19 aux États-Unis: le président américain a annoncé interdire les voyages depuis l'Europe vers les États-Unis.

L'annonce a enfoncé les bourses asiatiques dans le rouge "Des restrictions de voyages veulent dire encore moins d'activité économique mondiale", a commenté Stephen Innes, analyste chez AxiCorp. Le prix du pétrole a chuté de 6% dans la foulée de l'annonce.

 Cette restriction de voyage ne s'applique pas au Royaume-Uni et ne concerne pas les ressortissants américains (ni les parents de citoyens américains). Mais elle s'appliquera à toute personne ayant séjourné dans l'espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur arrivée prévue aux États-Unis. 

38
décès
38 personnes sont mortes du coronavirus aux États-Unis et 1.300 cas y ont été détectés

Dans un communiqué, le département de la Sécurité intérieure a annoncé la liste des pays concernés: Autriche, Belgique, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède et Suisse.

L'interdiction prendra effet vendredi à minuit (samedi 5h00, heure belge).    

Les États-Unis n'ont pas travaillé en coordination avec l'Union européenne ni ne lui ont notifié leur décision... Ces restrictions de déplacements visant l'Europe sont similaires à celles que le président américain a décidées à l'égard de la Chine. 

Et le commerce?

Après avoir laissé entendre, dans son allocution, que le "commerce et le fret" venant d'Europe seraient aussi interdits, Donald Trump est revenu sur ses remarques en déclarant quelques instants plus tard que le "commerce ne sera en aucun cas affecté". "La restriction bloque les personnes, pas les marchandises", a-t-il dit sur Twitter. La Maison-Blanche a abondé en ce sens.

Le président a aussi insisté pour que les Américains évitent les voyages vers les lieux fort fréquentés. Le département d'État a, de son côté, recommandé d'éviter les voyages non indispensables en Italie, un avertissement susceptible d'être au moins partiellement étendu au reste de l'Europe.

Mesures de protection pour les entreprises

Donald Trump a aussi annoncé plusieurs mesures économiques destinées à compenser l'impact du coronavirus sur les entreprises américaines faisant face à une perte soudaine de la demande. Il s'agit des mesures les "plus agressives et complètes jamais prises dans l'histoire moderne pour lutter contre un virus étranger", selon lui. Il a dit avoir donné pour instruction au département du Trésor de différer les paiements d'impôts, sans pénalité ni intérêts, pour certaines entreprises et personnes subissant l'impact du coronavirus

Les États-Unis ont dépassé mercredi la barre des 1.300 cas d'infection au nouveau coronavirus, et 38 personnes en sont mortes.

Lire également

Publicité
Publicité