Les experts de l'OMS sont arrivés à Wuhan pour enquêter sur le coronavirus

Le bus transportant les membres de l'OMS à l'aéroport de Wuhan. ©AFP

L'équipe d'experts internationaux de l'OMS chargée d'enquêter sur les origines de la pandémie est arrivée ce jeudi à Wuhan, berceau présumé du nouveau coronavirus.

Les dix scientifiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont arrivés en fin de matinée après un vol à bord d'une compagnie low-cost en provenance de Singapour et devraient débuter une période d'isolement de deux semaines.

Il était prévu que la délégation de l'OMS arrive en Chine plus tôt ce mois-ci, mais Pékin n'avait pas transmis toutes les autorisations nécessaires, un retard attribué par le ministère chinois des Affaires étrangères à un "malentendu" que le directeur général de l'OMS a publiquement critiqué.

Peter Ben Embarek, principal expert de l'OMS en maladies infectieuses animales, dirige l'équipe de 10 experts indépendants. ©REUTERS

Les États-Unis, qui ont accusé la Chine d'avoir dissimulé l'étendue du foyer initial de contamination il y a un an, ont appelé par le passé à une enquête "transparente" menée par l'OMS. Ils ont critiqué les termes de la visite selon lesquels les scientifiques chinois devaient procéder à la première phase de recherches.

Deux experts bloqués à Singapour

Deux des experts de l'équipe se trouvent cependant encore à Singapour pour refaire des tests Covid, a indiqué l'OMS dans un tweet. Elle explique que "tous les membres de l'équipe ont subi plusieurs tests PCR et tests d'anticorps négatifs pour le Covid-19 dans leur pays d'origine avant de partir en voyage".

Toutefois deux des membres ont été testés positifs pour les anticorps IgM (immunoglobulines M), une forme d'anticorps que l'organisme développe en réaction au virus. Aussi, ils doivent à nouveau être testés pour ces anticorps ainsi que pour une autre classe d'anticorps.

Résurgence de la pandémie

Cette visite intervient alors que la Chine fait face à une flambée de nouvelles infections au coronavirus dans le nord-est, après avoir réussi pendant plusieurs mois à endiguer le nombre de contaminations quotidiennes. Un premier décès, depuis mai, a été signalé ce jeudi dans le pays.

Le biologiste Hung Nguyen ©AFP

Hung Nguyen, biologiste vietnamien faisant partie de l'équipe, a déclaré ne pas s'attendre à des restrictions sur les travaux de la délégation, tout en prévenant qu'obtenir des certitudes sur la pandémie lors de cette visite n'était pas acquis. Il a indiqué que l'équipe d'experts passerait une grande partie de son temps à Wuhan.
Les autorités chinoises n'ont, elles, pas communiqué l'itinéraire de la délégation de l'OMS.

Rappelons que la visite est ultra-sensible pour le régime chinois, soucieux d'écarter toute responsabilité dans l'épidémie qui a fait près de deux millions de morts dans le monde.

Lire également

Publicité
Publicité