Publicité

Les laboratoires ont la parade contre la nouvelle variante du coronavirus

©AFP

Le laboratoire BioNTech s'est dit capable de fournir un nouveau vaccin en seulement 6 semaines en cas de mutation du virus. Moderna se penche aussi sur la question.

BioNTech, partenaire de Pfizer à l'origine du premier vaccin contre le Covid-19 autorisé dans le monde, ne semble pas s'inquiéter du nouveau variant du coronavirus apparu au Royaume-Uni. Le laboratoire allemand s'est dit capable de fournir rapidement un nouveau vaccin en cas de mutation du virus.

Selon le patron de BioNTech, Ugur Sahin, ses équipes sont "capables techniquement de délivrer un nouveau vaccin en six semaines."

"En principe la beauté de la technologie de l'ARN messager est que nous pouvons directement commencer à concevoir un vaccin qui imite complètement la nouvelle mutation", a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse à Mayence au lendemain du feu vert des autorités européennes pour distribuer le vaccin dans l'UE.

Mutation du Covid-19 détectée en Allemagne

Il est très probable que la nouvelle mutation du virus, trouvée au Royaume-Uni, soit apparue également en Allemagne, a déclaré le directeur de l'Institut de santé Robert Koch, ajoutant toutefois qu'elle n'était pas encore visible dans les données.

Le vaccin contient plus de 1.000 acides aminés et seulement neuf ont muté, ce qui signifie que 99% de la protéine est toujours la même.
Ugur Sahin
Co-fondateur du laboratoire allemand BioNTech

Ugur Sahin a toutefois assuré qu'il était "hautement probable" que le vaccin actuel soit efficace contre la nouvelle souche du Covid-19. Cette nouvelle mutation repérée d'abord au Royaume-Uni fait craindre une multiplication des cas de coronavirus. "Scientifiquement il est hautement probable que la réponse immunitaire provoquée par le vaccin puisse aussi gérer la nouvelle variante du virus", a ajouté Ugur Sahin.

Il a justifié ses propos par le fait que le vaccin créé en partenariat avec le laboratoire Pfizer serait efficace puisqu'il "contient plus de 1.000 acides aminés et seulement neuf ont muté, ce qui signifie que 99% de la protéine est toujours la même".

12,5
millions de doses
L'Union européenne recevra d'ici la fin de l'année 12,5 millions de doses du vaccin contre le coronavirus mis au point par le consortium BioNTech et Pfizer, soit plus de la moitié des 20 millions de doses que devraient recevoir les Etats-Unis avant la fin de l'année.

La firme pharmaceutique allemande devrait pouvoir publier de nouveaux résultats de ses tests menés sur la nouvelle variante du virus d'ici deux semaines.

Pfizer et Moderna testent leur vaccin

Bien que la communauté scientifique ne connaisse pas encore les effets de la nouvelle mutation du virus, de nombreux pays ont déjà imposé des restrictions afin de contenir la propagation de la nouvelle souche, ce qui a poussé les laboratoires pharmaceutiques à l'origine des premiers vaccins à réagir.

Les deux firmes pharmaceutiques américaines, Pfizer et Moderna, réalisent ainsi des tests de leur vaccin sur la variante du virus récemment détectée au Royaume-Uni. Selon Moderna, l'immunité induite par son vaccin serait protectrice contre la nouvelle mutation du virus telle que décrite par les Britanniques. "Nous allons effectuer des tests supplémentaires dans les prochaines semaines pour confirmer cela".

Le laboratoire Pfizer a, quant à lui, déclaré générer de nouvelles données mettant en relation les échantillons de sang de personnes ayant reçu le vaccin avec la nouvelle souche du Covid-19. L'objectif ? Comprendre si les personnes immunisées peuvent neutraliser la nouvelle forme du virus.

Légère hausse des hospitalisations en Belgique

Du 15 au 21 décembre, 182,1 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées en moyenne par jour. Un chiffre stable par rapport à la semaine précédente. Il y a toujours 2.610 personnes qui séjournent à l'hôpital, ce qui représente une hausse de 3% dont 546 sont en soins intensifs (+1%), selon les données présentées mardi par l'Institut de santé publique Sciensano.

Concernant le nombre d'infections quotidiennes au Covid-19, la courbe poursuit sa hausse avec 2.529,3 nouveaux cas quotidiens sur la période du 12 au 18 décembre ce qui représente une augmentation de 10% par rapport à la période précédente.

Depuis le début de l'épidémie, au moins 626.911 personnes ont été infectées par le Sars-Cov-2 en Belgique. 18.697 personnes sont décédées des suites du coronavirus depuis mars 2020. Près de 38.000 tests ont été effectués avec un taux de positivité de 7,8%.

Enfin, l'incidence pour les deux dernières semaines s'élève à 293,9 nouveaux cas pour 100.000 habitants avec un taux de reproduction de 0,99.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité