Les mesures spécifiques à Bruxelles sont prolongées jusqu'au 1er mars

©BELGA

Un arrêté ministériel publié mardi soir a prolongé jusquau 1er mars les mesures corona entrées en vigueur le 2 novembre dernier et qui étaient prévues jusqu'à ce vendredi 15 janvier.

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a décidé de prolonger les mesures bruxelloises jusqu'au 1er mars prochain, en addition aux mesures fédérales, a-t-il indiqué mercredi en fin de matinée. Cette décision a été prise "à la suite de l'analyse de la situation épidémiologique qui demeure inquiétante et précaire en Région bruxelloise, mais aussi en Belgique", a-t-il justifié.

Les mesures concernées sont:

  • le couvre-feu de 22h à 6h du matin,
  • l'obligation du port du masque (couvrant le nez et la bouche),
  • la fermeture de tous les commerces à 20h,
  • l'interdiction de la consommation d'alcool dans l'espace public.
"L'objectif premier est de préserver la santé de tous les citoyens et d'éviter à tout prix une troisième vague qui serait catastrophique d'un point de vue sanitaire, social et économique."
Rudi Vervoort
Ministre-président bruxellois

Selon Rudi Vervoort, ces mesures sont prises afin d'éviter une recrudescence du taux de contamination de la Covid-19, de diminuer la pression sur le personnel soignant, de permettre le fonctionnement normal des hôpitaux et l'apport de soins pour tous les patients.

"L'objectif premier est de préserver la santé de tous les citoyens et d'éviter à tout prix une troisième vague qui serait catastrophique d'un point de vue sanitaire, social et économique", a commenté le ministre-président bruxellois.

De son côté, en accord avec les gouverneurs des provinces wallonnes, le gouvernement de Wallonie avait décidé mardi de prolonger la plage horaire du couvre-feu (de 22h à 6h) jusqu'au 15 février prochain.

Décidée le 23 octobre dernier, cette mesure a, depuis lors, été prolongée à plusieurs reprises, tant en Wallonie qu'à Bruxelles.

Des adaptations?

La prolongation au 1er mars des mesures actuelles contre la pandémie de coronavirus ne signifie pas que des adaptations ne seront pas décidées avant cette date. Le comité de concertation a convenu de se réunir le 22 janvier prochain pour évaluer une nouvelle fois la situation. "Des adaptations sont éventuellement toujours possibles à ce moment si la situation le permet", commentait-on mercredi au cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.

Un arrêté ministériel publié mardi soir a prolongé au 1er mars les mesures corona entrées en vigueur le 2 novembre dernier. "Cet arrêté traduit les accords du comité de concertation de vendredi dernier", commentait-on au cabinet De Croo. "Il avait alors été convenu que les règles sur les voyages, prévoyant un testing strict et une quarantaine obligatoire, soient valables certainement jusqu'après le congé de Carnaval. D'où le délai du 1er mars".

Lire également

Publicité
Publicité