Les "pandemic bonds" passent à la caisse

©EPA

Les obligations pandémiques de la Banque mondiale vont verser 133 millions de dollars.

Le verdict est tombé pour les deux "obligations pandémiques" lancées par la Banque mondiale en 2017. Elles vont verser 133 millions de dollars à des pays pauvres touchés par le coronavirus.

Comment fonctionnent ces "pandemic bonds"? Elles offrent un taux d’intérêt élevé. Mais en cas de pandémie, les investisseurs risquent de perdre une grande partie voire la totalité de leur mise. Les sommes sont alors versées aux pays les plus pauvres confrontés à une catastrophe sanitaire.

133
millions USD
Le versement des "pandemic bonds"

Finalement, les détenteurs de la tranche d'obligations de 95 millions de dollars, qui est la plus risquée, ont perdu la totalité de leur capital. Pour la tranche de 225 millions de dollars, jugée la moins risquée, la perte est de 17% du montant, soit 38 millions de dollars.

Au total, le paiement de la Banque mondiale devrait être de 195 millions de dollars, compte tenu de "swaps" attachés aux obligations. Les fonds ne devraient être versés qu’après la mi-mai, ce qui est relativement tard dans le cadre de cette crise.

Ces obligations pandémiques ont été vivement critiquées par divers économistes. Le mécanisme de déclenchement des paiements est assez complexe. Il ne s'était pas déclenché lors de l'épidémie d'Ebola en RDC. En outre, les montants versés sont relativement faibles compte tenu des besoins des pays touchés. 

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité