Publicité

Les taux italiens grimpent après la dégradation de Fitch

Les investisseurs ne s'attendaient pas à la dégradation de la note italienne par Fitch. ©BELGAIMAGE

L'agence de notation Fitch a abaissé la note de l'Italie, à un cran de la catégorie "junk". La décision, qui n'était pas attendue cette semaine, a fait augmenter les taux italiens.

Les rendements obligataires italiens ont évolué en hausse ce mercredi après la dégradation de la note de crédit de l'Italie par l'agence d'évaluation financière Fitch à un cran seulement au-dessus de la catégorie spéculative ("junk"). Dans une annonce intervenue hors de tout calendrier, Fitch a abaissé mardi soir sa note à "BBB-", évoquant l'impact de la crise du coronavirus sur l'économie italienne déjà lourdement endettée.

224
points de base
L'écart entre le taux allemand et le taux italien à dix ans s'est creusé de cinq points de base à 224 points de base.

Le calendrier de cette décision a pris de nombreux investisseurs au dépourvu, étant donné que Fitch devait tenir son prochain examen le 10 juillet. La société a noté que les développements dans le pays, qui incluent l'impact significatif de la pandémie mondiale de Covid-19 sur l'économie italienne et la position budgétaire du pays, ont nécessité une action en dehors de la date fixée. De plus, vendredi dernier, l'agence de notation avait maintenu sa note de crédit sur l'Italie à BBB. L’agence Moody’s Investors Service est la prochaine à annoncer sa décision sur la note de la dette italienne, le 8 mai. Sa notation s’élève juste un cran au-dessus de "junk". Mais elle a indiqué la semaine précédente qu’elle pourrait suspendre toute décision de rétrograder le pays.

Edito | Une fausse note

Pour éviter plus de déclassements, Fitch requiert de voir un plan économique crédible pour assurer une baisse des tendances de la dette au PIB. "Cela souligne que l'Europe doit mettre en place un programme de soutien budgétaire approprié", a déclaré Charles Diebel, gestionnaire de fonds chez Mediolanum SpA. "Avec ce qui se passe avec les niveaux d'endettement, il n'est pas surprenant que Fitch ait rétrogradé l'Italie."

Le rendement des emprunts d'État italiens à deux ans a grimpé de six points de base, à 0,68% et celui à dix ans de cinq points à 1,75%."La résilience des obligations italiennes sera mise à l'épreuve après le déclassement surprise de l'Italie", ont écrit les stratégistes de Commerzbank AG, Cem Keltek et Michael Leister. "La barre pour de nouvelles actions est faible et la pression sur le projet de budget 2021 élevée."

L'écart de rendement entre les rendements italien et allemand à dix ans s'est creusé de cinq points de base à 224 points de base.

"Avec ce qui se passe avec les niveaux d'endettement, il n'est pas surprenant que Fitch ait rétrogradé l'Italie."
Charles Diebel
Gestionnaire de fonds chez Mediolanum

L'Italie a vendu ce mercredi 6 milliards d'euros d'obligations à Londres avec succès auprès des investisseurs. Le pays a reçu des commandes record pour une offre d'obligations syndiquées la semaine dernière.

Les regards des investisseurs se tournent désormais vers la Banque centrale européenne, qui tient son comité de politique monétaire ce jeudi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité