Publicité

Les tests et le traçage vont monter en puissance

Le secrétaire d'État Philippe De Backer (Open Vld) assure pouvoir augmenter les capacités de dépistage. ©BELGA

Les tests vont bientôt se généraliser dans les maisons de repos. Le gouvernement fédéral et les entités fédérées travaillent aussi sur le traçage des personnes testées positives.

La situation dans les maisons de repos et la réalisation de tests à grande échelle au sein de la population sont les deux enjeux majeurs qui préoccupent pour l’instant les autorités politiques et sanitaires en Belgique. C’est précisément sur ces deux points que Philippe De Backer (Open Vld), secrétaire d’État en charge de l'approvisionnement du matériel destiné à lutter contre le Covid-19, a été interrogé pendant quatre heures par les députés à la Chambre mercredi.

210.000
tests
210.000 tests seront réalisés dans les maisons de repos au cours des deux ou trois prochaines semaines.

Il s’est ainsi engagé à ce que 210.000 tests soient réalisés au sein des maisons de repos et de soins (MRS) au cours des deux ou trois prochaines semaines. Une démarche nécessaire lorsqu’on sait que, selon les premiers tests réalisés dans les maisons de repos, une personne sur six positive au Covid-19 est asymptomatique.

Sur ces 210.000 tests, 121.000 seront fournis à la Flandre, 67.000 à la Wallonie et 20.000 à Bruxelles. Il appartiendra ensuite aux entités fédérées de mettre en œuvre ces capacités de dépistage mises à disposition par le Fédéral. "Nous comptons encore augmenter ces capacités", a promis Philippe De Backer.

45 labos cliniques exclus

Il a par ailleurs défendu son choix de ne pas faire appel à 45 laboratoires cliniques pour analyser les tests, mais de privilégier une collaboration avec quatre grandes firmes pharmaceutiques. Selon lui, ces laboratoires de biologie clinique ne pouvaient garantir une capacité suffisante pour absorber le flux de tests à analyser. De son côté, l'industrie pharmaceutique était en mesure de l'absorber et était en outre disposée à travailler au prix coûtant et avec un protocole uniformisé. Selon la convention conclue avec le secteur, le Fédéral achètera uniquement le réactif.

"Il faudra limiter l'utilisation des données de traçage puis les effacer afin d'éviter leur usage à d'autres fins."
Philippe De Backer
Secrétaire d'État

La députée Catherine Fonck (cdH) a pour sa part déploré cette "absence de dialogue avec les laboratoires de biologie clinique qui aurait permis de démultiplier des capacités encore plus importantes".

Enfin, le secrétaire d’État a fait savoir que le gouvernement fédéral est en train de travailler, en collaboration avec les Régions, sur la question du suivi des contacts sociaux qu’entretiennent les personnes testées positives. Il s’agit en effet de détecter les personnes avec lesquelles ces personnes détectées positives ont été en contact, tout en assurant le respect d’une "ligne rouge, à savoir le RGPD" (Règlement général sur la protection des données). "Il faudra limiter l'utilisation des données puis les effacer afin d'éviter leur usage à d'autres fins", a assuré Philippe De Backer.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité