Publicité

Les trois mesures attendues du Codeco

Le Codeco de ce mardi devrait réinstaurer le port du masque obligatoire dans les commerces et d'autres lieux publics dans tout le pays, alors que cette obligation avait fait l'objet d'un assouplissement en Flandre le 1er octobre. ©BELGAIMAGE

Le Comité de concertation virtuel de ce mardi après-midi devrait renforcer quelques mesures déjà bien connues pour tenter d'endiguer le regain de l'épidémie de covid.

Les principaux ministres du gouvernement fédéral et les représentants des entités fédérées discuteront ce mardi après-midi, à 16h30, en Comité de concertation (Codeco) pour examiner la situation sanitaire et décider de mesures pour tenter de freiner la reprise de la pandémie de Covid-19. Cette réunion virtuelle sera suivie d'une conférence de presse.

Les contaminations sont en hausse de 75% en une semaine, avec 5.300 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne, selon les derniers chiffres de Sciensano. Les hospitalisations ont grimpé de 56%, avec 115 admissions quotidiennes. Le taux de reproduction du virus atteint 1,27.

Trois mesures

Qu'attendre de ce Codeco? Il a été précédé d'un kern lundi qui a déjà préparé le terrain.

Masque. Le port du masque devrait être regénéralisé, dans les commerces et lieux publics. Cette mesure touchera principalement la Flandre, puisque la Wallonie et Bruxelles n'avaient pas assoupli cette règle le 1er octobre.

Télétravail. Le télétravail devrait être recommandé là où il est possible.

50
Le Covid Safe Ticket pourrait être demandé dans tout le pays dès qu'il y a 50 personnes en intérieur.

Covid Safe Ticket. Un recours accru au Covid Safe Ticket (CST) sera discuté. Celui-ci est déjà largement d'application à Bruxelles (restaurants, salles de sport, musées, etc.) et le sera en Wallonie dès ce 1er novembre. En Flandre, il n'est exigé que pour les grands événements, 500 en intérieur et 750 en extérieur. La jauge pourrait passer à 50 en intérieur et 100 en extérieur, mais la N-VA y est réfractaire. Certains préconisent le port du masque là où le CST est d'application, mais la mesure fait débat. Le secteur de la nuit, soumis au CST, se prête mal au respect du port du masque. Difficile donc d'imposer cette protection au théâtre, par exemple, et de laisser libres les fêtards des dancings...

Pour le reste, aucun reconfinement de secteur n'est attendu, mais plutôt des encouragements à appliquer les mesures déjà bien connues: la distanciation physique, la ventilation dans les lieux clos, la vaccination (des non vaccinés, des jeunes, des 65+ avec une troisième dose), le dépistage au moindre symptôme, le respect de l'isolement pour ceux qui y sont soumis, etc.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité