Publicité

Loïc Bar, Opinum: "Avec un bon business plan et un peu d'agilité, on s'en sort"

Loïc Bar, CEO de Opinum (à droite)

Interview express en visioconférence pour prendre la température auprès de quelques patrons qui nous livrent leur vision de leur business sous confinement. Pour Loïc Bar, CEO d'Opinum, il ne faut pas qu'un emploi dans une grande société soit mieux protégé que dans une start-up.

Opinum collecte et gère des données pour les grands gestionnaires de réseaux, comme l'énergie ou a distribution d'eau par exemple. C'est dire que le travail à distance, cela n'effraie pas Loïc Bar, le CEO de la jeune société. D'autant que la distribution d'énergie, même si elle est en baisse, n'est pas notablement impactée par les mesures de confinement. "Les industries et les bureaux sont à l'arrêt, ce qui provoque une baisse de la consommation, de même que le beau temps freine la consommation de gaz", constate-t-il. 

Loïc Bar, Opinum: "Avec un bon business plan et un peu d'agilité, on s'en sort"

Signataire comme d'autres patrons de "l'appel lancé aux autorités" pour protéger l'écosystème des start-ups, Loïc Bar en tempère aussi le propos. "Les soutiens financiers, ils existent la plupart du temps. Et à condition d'avoir un bon business plan et une certaine agilité, une telle crise ne devrait pas porter à conséquences. Mais cet appel a le mérite d'exprimer une voix commune du monde des start-ups." 

"Une start-up n'est pas plus fragile qu'une autre société, même si elle n'a pas encore atteint la rentabilité." Par contre, insiste-t-il, "il ne faudrait pas qu'un emploi d'une grande entreprise soit mieux protégé par les aides d'état exceptionnelles que celui d'une start-up."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité