Nouvelles règles pour les voyageurs venant d'un pays hors-UE

Les voyageur en provenance du Royaume-Uni sont concernés par les nouvelles règles. ©BELGA

Les voyageurs qui arrivent en Belgique en bus ou en train au départ d’un pays se trouvant en dehors de l'UE et en dehors de l'espace Schengen sont désormais soumis aux même règles que ceux qui arrivent par bateau ou avion.

Désormais, tout voyageur arrivant en train et en bus d'un pays situé hors de l’Union européenne ou hors de la zone Schengen, y compris du Royaume-Uni, devra suivre les règles s'appliquant aux voyages en avion ou en bateau, a annoncé la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden. Sont donc concernées les voyageurs empruntant l'Eurostar entre Londres et Bruxelles.

Que doivent-ils faire?
• Remplir le Passenger Locator Form (FLP), indépendamment de la durée du séjour à l'étranger et en Belgique (même pour moins de 48 heures, donc).
• Suivre les règles de mise en quarantaine en vigueur pour les voyageurs en provenance d'une zone rouge. Ils doivent donc effectuer un double test, au jour 1 et au jour 7, et ne peuvent sortir de quarantaine que si ce test est négatif.
• Si la personne provient d'une zone rouge et n’a pas sa résidence principale en Belgique, elle doit présenter un test PCR négatif avant son arrivée sur le territoire.

Comment cela va-t-il se passer? Les transporteurs doivent vérifier, avant l'embarquement, que tous les passagers ont rempli leur document FLP et présentent, pour les personnes n'ayant pas leur résidence principale chez nous, un test PCR négatif. Le transporteur doit refuser l'embarquement si ce n'est pas le cas. Il vérifiera à nouveau le document FLP à l’arrivée sur le territoire belge.

Pourquoi? Le nombre de contaminations au Covid-19 repart à la hausse depuis plusieurs jours déjà, alors que les autres indicateurs du coronavirus en Belgique stagnent. Il semble que les mesures actuelles n'arrivent pas à déstabiliser le plateau. Mais ce qui inquiète, ce sont les variants détectés à l'étranger et qui s'avèrent beaucoup plus contagieux. Il y a les souches britannique et sud-africaine, mais aussi le mutant dit japonais.

Les cas se multiplient

Selon le virologue Marc Van Ranst, on a actuellement détecté une centaine de cas de personnes porteuses de variants du coronavirus en Belgique. "Il s'agit bien sûr d'un échantillon, probablement qu'il faut multiplier par 100", a-t-il précisé à la VRT.

Plusieurs experts s'en sont déjà publiquement inquiétés, appelant à de nouvelles mesures, notamment aux frontières. Du côté de la Vivaldi, on ne s'alarmait guère jusqu'ici. Mais jeudi, à la Chambre, le ministre de la Santé Franck Vandenbroucke a lâché: "Cela doit nous inquiéter. Nous sommes confrontés à un nouveau danger." Le Premier ministre a demandé au Gems, le groupe d’experts chargé de conseiller le gouvernement, "si des nouvelles mesures étaient nécessaires" et le rapport est attendu pour ce vendredi soir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité