analyse

Les nouvelles règles de confinement entrent en vigueur ce lundi

Les magasins non essentiels sont fermés à partir de ce lundi. ©EPA

La Belgique est entrée dans une nouvelle forme de confinement. Les commerces non essentiels sont fermés et les contacts sociaux, limités.

La Belgique est entrée, ce lundi 2 novembre dans un nouveau confinement. Celui-ci est moins restrictif que le premier, afin d'éviter un trop grand isolement social. Les nouvelles mesures sont prévues pour durer six semaines, en principe jusqu'au 13 décembre.

La vie sociale

Les contacts sans distanciation (contacts rapprochés) sont limités à 1 personne par membre de la famille. Deux pour les isolés, mais pas en même temps. Et les familles ne peuvent inviter qu'un seul des contacts rapprochés à la fois. Il est interdit de recevoir davantage de gens chez soi. Les rassemblements à l'extérieur sont limités à maximum 4 personnes, dans le respect des règles sanitaires.

1 personne
La bulle sociale reste limitée à une seule personne par membre du ménage, sauf pour les personnes seules qui peuvent en voir deux, séparément.

Aucune restriction n'est mise à la libre circulation sur les routes: les balades, à pied, à vélo, à cheval, sont permises même à grande distance dans le pays, en suivant les règles, de distanciation notamment.

Le couvre-feu est appliqué de 10h à 5h du matin à Bruxelles et en Wallonie. En Flandre, c'est de minuit à 5h.

Les commerces

C'est la grosse mesure qui a été annoncée vendredi. Les commerces jugés non essentiels sont fermés. Néanmoins, et c'est une spécificité par rapport au confinement du printemps: tous ces commerces peuvent organiser des retraits de marchandises à leur porte, sur rendez-vous, ou livrer à domicile. Pour éviter une concurrence déloyale, les supermarchés doivent limiter leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.

Ils ne peuvent donc pas proposer à la vente de jouets, d'ustensiles de cuisine et de vêtements, de meubles, meubles de jardin, barbecues, chauffages mobiles, articles de décoration - à l'exclusion des bougies -, de multimédia, d'électro, chaussures, accessoires télécom, bijoux, articles de cuir et de sport...

Les librairies restent ouvertes, les magasins de bricolage peuvent uniquement vendre des matériaux pour réaliser des travaux dans la maison ou dans le jardin. Sont aussi accessibles les pharmacies, les stations-service et fournisseurs de carburants et combustibles et les magasins de télécommunications (sauf ceux qui ne vendent que des accessoires), les magasins de dispositifs médicaux, de fleurs et de plantes, les jardineries et pépinières, les magasins en gros destinés aux professionnels (uniquement au bénéfice de ces derniers), les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d'habillement ou des fils à tricoter et des articles de mercerie, et les papeteries.

Les professions de contact comme les salons de coiffure ou de beauté doivent garder portes closes. Les garages et les magasins de vélos peuvent rester ouverts pour les réparations, l'entretien et le service après-vente.

Les achats en magasin ne peuvent être effectués qu'individuellement ou avec une seule autre personne pendant maximum 30 minutes (par magasin). Un client par 10m².

Les fêtes foraines, marchés annuels, brocantes, marchés aux puces, marchés de Noël et villages d'hiver, les foires commerciales, y compris les salons, sont interdits.

Le travail

Le télétravail est obligatoire. S'il est impossible, le port du masque et la ventilation sont obligatoires.

Tout savoir sur le coronavirus

Pour tout savoir sur l'évolution de la situation sanitaire et ses conséquences économiques et sociales; lire les dernières news, les décryptages et opinions, rendez-vous dans notre dossier "Coronavirus".

La culture

Théâtres, salles de concert, expositions... Tous les établissements (ou parties d'établissements) appartenant au secteur culturel, y compris les cinémas, ferment. Les bibliothèques peuvent rester ouvertes.

Les loisirs

Les établissements (ou parties d'établissements) appartenant au secteur festif, récréatif et événementiel doivent fermer: les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris, les centres de bien-être (saunas, jacuzzis, bains de vapeur et hammams), les discothèques et les dancings, les salles de fête et de réception (sauf pour les repas à l'occasion de funérailles ou d'une crémation). Les cinémas sont aussi fermés.

Bibliothèques, ludothèques et médiathèques restent ouvertes, mais pas les parcs d'attractions et animaliers.

Les centres de vacances et campings sont fermés à partir de ce 3 novembre. Les hôtels et "bed & breakfast" peuvent rester ouverts, mais les repas devront être consommés en chambre.

• Les restos et bars 

Les restaurants et cafés sont fermés dans tout le pays. Les services take-away sont disponibles jusqu’à 22h.

22h-6h
Le couvre-feu débute à 22h et se termine à 6h dans toute la Wallonie et à Bruxelles.

• Les rites

Quinze personnes seront autorisées aux funérailles, sans repas ni réception.

Les lieux de prière restent ouverts mais aucun service religieux ne pourra avoir lieu. Les rassemblements qui s'y dérouleraient ne pourront excéder 4 personnes, moyennant port du masque et respect des distances.

Seuls les témoins peuvent être invités aux mariages.

Lire également

Publicité
Publicité