Publicité

Où se faire vacciner quand les centres fermeront?

Cinq vaccibus sillonnent le territoire bruxellois. ©Tim Dirven

Avec 78% des adultes belges pleinement vaccinés, la stratégie change. La Wallonie pense à ses généralistes, Bruxelles à ses entreprises pour relancer la vaccination.

La campagne de vaccination est en train de changer de visage. Par rapport à d'autres pays, la Belgique est bien avancée. La Région wallonne a vacciné complètement 75% de ses citoyens âgés de 18 ans et plus (79% pour la première dose). Plus de la moitié des 12 à 17 ans ont également reçu leur première injection. À Bruxelles, le taux de vaccination atteint 62% en première dose et 58% en deuxième dose.

La Wallonie fermera donc fin août la majeure partie de ses centres de vaccination. Seuls seize resteront ouverts jusqu'en septembre, voire octobre, en moyenne deux jours par semaine. Il sera possible de s'y inscrire pour une première dose ou d'y recevoir sa deuxième dose, même si la première a été prise dans un autre centre.

Voici les centres de vaccination wallons qui resteront ouverts

  • Tournai: hall sportif (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Mouscron: poste médical de garde à proximité du CHRM (ouvert le samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Charleroi: CEME (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Soignies: CHR Haute Senne (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Binche: Kursaal (ouvert le samedi jusqu'au 29 septembre)
  • Mons: Lotto Mons (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • La Louvière: Louvexpo (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 1er octobre)
  • Tubize: hall omnisports (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Wavre: La Sucrerie (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 29 septembre)
  • Namur: clinique Saint-Luc Bouge (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Fosses-la-Ville: hall omnisports (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Huy: hall omnisports (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Liège: ancien Décathlon (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Liège: aéroport de Bierset (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Verviers: centre sportif de Pepinster (ouvert vendredi et samedi jusqu'au 30 octobre)
  • Libramont: LEC (ouvert le samedi jusqu'au 30 octobre).
    Les autres centres seront fermés à partir du 6 septembre.

Pour s'y faire vacciner, il faut prendre rendez-vous sur le site jemevaccine.be, téléphoner au 0800.45.019 ou se présenter directement au centre.

Chez un généraliste wallon?

Mais ceux qui ont refusé le vaccin jusqu'à maintenant vont-ils faire l'effort de parcourir les kilomètres jusqu'au centre ouvert le plus proche? Le généraliste David Simon en doute. Il pratique à Colfontaine, commune qui va perdre son centre de vaccination, et il sait que pour la population précarisée, un trajet jusqu'à Mons s'assimile "à un parcours du combattant". D'où l'espoir que la vaccination soit aussi rendue possible pour les généralistes wallons.

Le docteur Simon pratique déjà la vaccination de ses propres patients, mais uniquement ceux qui sont invalides. "Le problème, c'est l'approvisionnement en vaccins et la conservation. Il faudrait que, comme lors de l'épidémie de H1N1, nous soyons livrés par courrier plutôt que de devoir nous rendre au centre, parfois assez éloigné, pour emporter nos vaccins. Ce serait bien aussi que Pfizer et Moderna commencent à livrer des unidoses et non six doses à la fois..."

"Certaines personnes n'aiment pas se déplacer ou ne supportent pas d'attendre dans une file."
David Simon
Généraliste à Colfontaine

Pour ce médecin hennuyer, il est clair qu'il y a une demande des patients pour se faire vacciner par leur propre médecin traitant. Et pas que pour des soucis logistiques. "Certaines personnes n'aiment pas se déplacer ou ne supportent pas d'attendre dans une file."

Du côté de la délégation Covid-19 wallonne, on nous confirme que le projet est bien en discussion.

Bruxelles ferme aussi

À Bruxelles, on ferme aussi des centres. Ce n'est pourtant pas qu'on manque de clients potentiels, puisque seuls 50% des 18-44 ans ont reçu une première dose de vaccin et 41% d'entre eux sont totalement vaccinés.

41%
Seuls 41% des 18-44 ans bruxellois sont totalement vaccinés

Mais le centre de vaccination du Heysel ne fonctionne plus depuis ce lundi soir. D'autres centres de vaccination bruxellois clôturent leur exercice aussi d'ici fin août. Concrètement, le centre situé à Uccle fermera le 27 août, celui d'Anderlecht le 28 août et ceux de Woluwe-Saint-Lambert et Schaerbeek le 31 août.

Antennes ponctuelles

Le but, désormais, c'est d'aller à la rencontre des habitants, en implantant des antennes dans les quartiers, sans rendez-vous. "Il n'y avait plus que très peu de gens dans les centres", admet Inge Neven, la responsable de la vaccination à Bruxelles. "On bascule donc vers des actions plus locales."

"Les antennes locales fonctionnent bien depuis le début. Avec les bus, on a dû chercher les meilleurs endroits, mais désormais, les gens viennent volontiers s'y faire vacciner."
Inge Neven
Responsable de la vaccination à Bruxelles

Exemple? Les bus de vaccination (dont les arrêts et horaires sont disponibles sur www.coronavirus.brussels) , un stand à la foire du Midi, un centre sur le Campus du Solbosch à l'ULB (dès le 15 septembre), des équipes mobiles... "Les antennes locales fonctionnent bien depuis le début. Avec les bus, on a dû chercher les meilleurs endroits, mais désormais, les gens viennent volontiers s'y faire vacciner", assure Inge Neven.

Ce type de spot de vaccination draine évidemment un public moins fourni que les grands centres, alors que Bruxelles, avec 58% d'adultes totalement vaccinés seulement, reste à la traîne. "La semaine passée, on a vacciné 12.000 personnes", selon la responsable. C'est le rythme que les autorités espèrent maintenir jusqu'à la fin des vacances, pour ensuite repartir à la hausse dès la fin août. Plusieurs projets sont en cours d'exploration, avec l'intention ferme d'ouvrir des antennes dans les administrations, dans les hautes écoles et dans les entreprises.

12.000
La semaine dernière, 12.000 vaccins anticovid ont été injectés à Bruxelles

La vaccination auprès d'un généraliste est aussi possible sur le territoire de la Région depuis quelques semaines, mais le système démarre lentement. "Sans doute à cause des vacances", estime Inge Neven. Et aussi parce qu'ici, il faut payer la consultation, même si le vaccin reste gratuit. Une communication spécifique est en préparation pour booster ce volet de la campagne.

À noter que quelques centres de vaccination vont néanmoins rester ouverts, et sont désormais accessibles sans rendez-vous.

Voici les centres de vaccination bruxellois qui resteront ouverts

  • Pacheco
  • Woluwe-Saint-Pierre: Joli-Bois
  • Forest: chaussée d'Alsemberg
  • Molenbeek: chaussée de Gand
  • Hôpital militaire: ce centre ferme ce 15 août pour le grand public, mais accueillera toujours les Belges venant de l'étranger et quelques groupes spécifiques.

Le résumé

  • Les grands centres de vaccination ferment progressivement.
  • À Bruxelles, où la campagne est en retard par rapport aux autres Régions, les autorités misent surtout sur les antennes locales pour convaincre.
  • En Wallonie, c'est l'inquiétude. Les médecins généralistes vont-ils avoir le droit de vacciner leurs patients pour suppléer les centres qui ferment?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité