mon argent

Par solidarité, faut-il continuer à payer des titres-services?

À cause du coronavirus, vous souhaitez vous passer temporairement des services de votre aide-ménagère mais vous craignez pour son salaire?

Les consignes sont claires: il faut limiter la transmission du virus en limitant au maximum les contacts, notamment en se tenant à un mètre de distance des autres personnes, mais aussi en évitant d’inviter sa famille ou ses amis à domicile. Ou toute autre personne, comme les aides-ménagères par exemple.

En effet, il n’y a actuellement aucune obligation de lui refuser l’accès à votre domicile. "Contrairement à d’autres secteurs, il est toujours possible pour les travailleurs du secteur des titres-services de réaliser des prestations à domicile, à condition de prendre les mesures d’hygiène supplémentaires qui s’imposent", précise Herwig Muyldermans, le directeur général de Federgon, la fédération des prestataires de services RH.

Cependant, via un communiqué publié ce mardi 17 décembre, Federgon demande désormais aux autorités de fermer l'activité d'aide au ménage et les ateliers de repassage en raison de l'épidémie.

"La crise provoque une inquiétude légitime chez de nombreux clients et aides-ménagères. Les clients décommandent massivement leur aide-ménagère, et les aide-ménagères rentrent un certificat de maladie. De ce fait, le fonctionnement normal du secteur n'est plus possible", explique la fédération sectorielle.

L’impact financier pour le secteur des titres-services sera énorme, mais nous devons faire en sorte que les entreprises titres-services puissent surmonter cette période difficile et que le secteur puisse redémarrer le plus rapidement possible à l’issue de cette crise. Le plus important est que l’emploi des 140.000 aides-ménagères soit absolument préservé.
Ann Cattelain
Directeur chez Federgon

Federgon demande donc aux autorités, tant fédérales que régionales, "de soutenir le secteur et de prendre des mesures pour aider celui-ci à surmonter cette période difficile, et ce dans l'intérêt des aides-ménagères, des familles et des entreprises". 

Salaire

Actuellement, "si un client refuse d’accueillir temporairement chez lui son aide-ménagère suite à l’épidémie de coronavirus, alors il y aura une perte d’activité pour l’entreprise de titres-services. Cette diminution de l’activité permet de bénéficier du chômage temporaire pour force majeure", a-t-il ajouté.

Autrement dit, même si vous ne recevez plus votre aide-ménagère pour le moment, celle-ci pourra bénéficier d’une allocation de l’ONEM pour compléter ses revenus si nécessaire. Il ne faut donc pas forcément verser des titres-services par solidarité.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

Voyages à l'étranger suspendus, événements annulés, activité ralentie: la propagation du nouveau coronavirus affecte de plus en plus la vie quotidienne des Belges, inquiets, mais aussi l'économie dans son ensemble.

> Toutes les infos dans notre dossier

Lire également

Publicité
Publicité