Publicité

Plus de 17.000 nouveaux crédits accordés aux entreprises

Le secteur de la construction est particulièrement touché par le confinement et fait appel aux banques. ©REUTERS

Quelque quatre milliards d'euros de nouveaux crédits ont été accordés aux entreprises au cours du mois d'avril, annonce Febelfin ce jeudi. Les paiements sans contact bondissent tandis que les retraits d'argent liquide chutent.

Le 15 avril dernier était publié l'arrêté royal qui met en place le régime de garantie publique pour les nouveaux crédits aux entreprises d'une durée maximum de douze mois, plus connu sous le terme de "plan bazooka", selon les mots du ministre des Finances Alexander De Croo. Il s'agit du dispositif qui doit permettre aux sociétés frappées par la pandémie de maintenir la tête hors de l'eau.

"Ces chiffres montrent que le robinet du crédit pour les petites et grandes entreprises reste ouvert même en cette période de crise."
Febelfin

Garantis ou non par l'État fédéral, les banques belges ont octroyé au mois d'avril quelque 17.000 nouveaux prêts aux entreprises du Royaume. Pas moins de 15.894 nouveaux crédits ont été accordés aux PME et indépendants et 1.565 crédits aux plus grosses entreprises qui entrent dans le domaine du corporate banking. Au total, ces prêts représentent un volume de quelque 4 milliards d'euros, plus ou moins équitablement répartis entre les deux types d'entreprises.

15.894
nouveaux crédits
Les banques belges ont accordé 15.894 nouveaux crédits aux PME et indépendants en avril.

"Ces chiffres (...) montrent que le robinet du crédit pour les petites et grandes entreprises reste ouvert même en cette période de crise", souligne Febelfin, la fédération des banques belges, dans le communiqué de presse qui diffuse ces chiffres.

Le nombre de prêts bénéficiant d'une garantie publique fédérale est encore limité, précise Febelfin. D'une part, l'arrêté royal qui instaure le système est paru au Moniteur il y a seulement deux semaines. D'autre part, le texte se caractérise par une technicité complexe, qui doit encore être digérée par les banquiers et les entrepreneurs.

Explosion des paiements sans contact

Près d'un paiement par carte sur trois a été réalisé sans contact au mois d'avril. Il s'agit d'un quasi-doublement par rapport au mois de février. Encouragé pour limiter une autre source potentielle de contamination, le paiement sans contact a vu sa limite par transaction et par jour être relevée le 14 avril dernier. Il est depuis lors possible de régler un achat d'un montant de maximum 50 euros sans introduire de code pin. Le code n'est pas demandé tant que le total des transactions sur la même journée n'atteint pas les 100 euros.

27
milliards €
Les reports de remboursement de crédit pour les professionnels et les particuliers représentent désormais un volume sous-jacent de 27 milliards d'euros.

Parallèlement, le nombre de retraits aux distributeurs automatiques de billets est en chute libre. Il a baissé de quelque 60% depuis le début du mois de février, indique Febelfin.

Les reports de remboursement de crédits professionnels et de crédits hypothécaires pour les particuliers, pour une durée maximum de six mois, se poursuivent également. Ce vendredi, leur nombre a dépassé la barre des 200.000.

Plus de 115.000 reports de paiement ont été accordés aux entreprises, tandis que 90.000 ménages ont bénéficié du moratoire pour leur crédit hypothécaire. Au total, cela représente un volume de crédits sous-jacent de 27 milliards d'euros.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Ces chiffres, qui concernent les crédits avec et sans garantie de l'État, montrent que le robinet du crédit pour les petites et grandes entreprises reste ouvert même en cette période de crise

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité