Publicité

Pour 60% des Belges, leur situation économique va empirer

Près de deux Belges sur trois ne se sentent pas en sécurité dans les magasins ©Photo News

Une étude de l’agence Havas montre des Belges recentrés sur l’essentiel et inquiets pour leur avenir après la crise.

Beaucoup d’études circulent sur la vie des Belges cantonnés chez eux. La dernière en date émane d’Havas Belgium, une des grandes agences de pub du pays. Elle a sondé 500 Belges du 10 au 14 avril sur leurs attitudes et habitudes de consommation.

  • Quelle est leur situation?

30,5% sont en chômage partiel, 29% continuent à se rendre à leur travail comme d’habitude, et sans surprise, une majorité 40,5% sont en télétravail.  

  • Comment s’informent-ils?

On l’a déjà dit, la "vieille" télé fait un retour en force. 85% des gens disent s’informer par ce canal, devant la presse, y compris en ligne (68%) et la radio (61%).

  • Que font-ils pour se détendre?

Plus de la moitié des Belges ont l’impression d’avoir plus de temps libre. Sans surprise non plus, zoner sur le Web constitue la principale activité des sondés (67%), surtout pour échanger sur les réseaux sociaux (47%). Suivent le rangement de la maison (on a le temps pour…) regarder la télévision en famille, cuisine (44% disent qu’ils en font plus), lire. Un quart disent "réfléchir au futur" et peu (11%) en profitent pour se former. La consommation d’alcool n’explose pas (17% picolent plus), mais plus d’un tiers des gens ont l’impression de prendre du poids.

  •  Que consomment-ils?
80%
des sondés
Huit consommateurs sur dix disent ne plus faire que des achats "utiles"

La consommation se recentre sur l’essentiel, observe le CEO d’Havas Belgium, Christian de La Villehuchet. 80% des sondés déclarent ne faire que "des achats utiles". 60% disent faire moins d’achats. Il est vrai qu’avec la fermeture des commerces non alimentaires, les tentations sont moins grandes. Logiquement, le critère prix est prépondérant pour près de la moitié des sondés. 43% des personnes interrogées assurent en outre que leur consommation est radicalement différente depuis le début de la crise, un quart affirmant qu’ils vont davantage se tourner vers les produits locaux et belges après la crise.

  •  Où achètent-ils? 

La majorité des gens (55%) se rendent une fois par semaine au supermarché. Plus de 40% achètent davantage en ligne qu’avant. Et près d’un sur deux achète plus qu’avant dans des magasins de proximité. Cependant, "l’étude montre les angoisses des Belges liées à la peur de la contamination sur les lieux de distribution", note Christian de La Villehuchet, "même s’ils ont perçu les efforts substantiels consentis par les enseignes, 63% des Belges déclarant ne pas se sentir en sécurité en magasin."

  • Quels produits/services leur manquent?

La moitié des sondés disent que ne plus pouvoir aller dans les magasins leur manque. Un tiers dit regretter de ne plus pouvoir aller au restaurant. Les produits frais leur manquent aussi.

  • Comment voient-ils l’avenir?
"On peut d’ores et déjà anticiper que cette crise, d’une soudaineté, d’une violence et d’une profondeur inégalée va transformer pour longtemps les comportements citoyens et de consommation."
Christian de la Villehuchet
CEO d'Havas Belgium

De manière plutôt sombre. Près de 60% pensent que leur situation économique va se dégrader après le confinement et anticipent des dépenses plus modestes. Leur principale aspiration est sociale et familiale. "On peut d’ores et déjà anticiper que cette crise, d’une soudaineté, d’une violence et d’une profondeur inégalée va transformer pour longtemps les comportements citoyens et de consommation", conclut le patron d’Havas Belgium.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité