Pour absorber la demande, Newpharma crée une équipe de nuit

Newpharma espère résorber les retards de livraison d'ici la fin de la semaine. ©BELGA

Comme les pharmacies physiques, le site de vente en ligne de médicaments sans ordonnance croule sous les commandes. Newpharma se voit contraint d'ouvrir un troisième shift de nuit et d'engager 100 à 150 intérimaires.

Comme bien d'autres, c'est à un gros défi logistique qu'est confronté, depuis près de deux semaines, le site liégeois de la société Newpharma. Cette société, qui vend des produits de parapharmacie et des médicaments sans ordonnance, se trouve face à un flux de commandes jusqu'à trois fois supérieur à la normale.

Par rapport aux livraisons, les capacités de transport ont été doublées. Le modèle de distribution est quant à lui revu de minute en minute.

"Nous avons eu des retards de livraison qui ont été jusqu'à 48 heures, mais nous en sommes revenus aujourd'hui à 24 heures de retard, et nous espérons que celui-ci sera résorbé d'ici la fin de la semaine", explique Jérôme Gobbesso, le CEO de Newpharma.

Achats massifs

"Constituer des stocks de médicaments n'a aucun sens."
Jérôme Gobbesso
CEO de Newpharma

En cause: les achats massifs de paracétamol, de gels hydroalcooliques et de masques, mais pas seulement. Des commandes "démesurées" arrivent tous les jours, alors qu'il n'y a aucun risque de pénurie, assure-t-il. "Constituer des stocks de médicaments n'a aucun sens", souligne Jérôme Gobbesso.

Le problème le plus aigu concerne le paracétamol. L'entreprise basée à Wandre a décidé de limiter les quantités autorisées de paracétamol dans chaque commande. "Les commandes sont validées par un.e pharmacien.ne. Elles seront dorénavant contingentées à raison d'une boîte de paracétamol par personne. Les commandes de conditionnements pour enfant seront aussi acceptées", précise Jérôme Gobbesso. L'objectif, c'est de veiller à ce que les médicaments "servent effectivement les malades au lieu d’être amassés par des patients qui devront ultimement les jeter le jour de leur péremption".

100
intérimaires
Pour absorber la surpression de la demande, Newpharma prévoit d'engager entre 100 et 150 intérimaires, appelés à renforcer les 230 salariés.

Pour absorber cette surpression de la demande, l'entreprise prévoit d'engager entre 100 et 150 intérimaires, appelés à renforcer les 230 salariés. Newpharma s'apprête à ouvrir un troisième shift de nuit, uniquement constitué d'intérimaires.

Masque obligatoire

Cet afflux de personnel supplémentaire nécessite des mesures strictes pour assurer la protection sanitaire du personnel. Les employés qui ne sont pas nécessaires dans le bâtiment sont tous en télétravail. Ceux qui n'ont pas de PC personnel ont même pu emporter leur desktop du bureau.

Dans l'entreprise, le port du masque est obligatoire hors des bureaux. Une séparation temporelle est assurée entre les équipes logistiques, qui terminent et commencent à 15 minutes d'intervalle, afin de pouvoir désinfecter les installations entre deux shifts. L'entrée et la sortie du bâtiment ont par ailleurs été séparées pour éviter les croisements de collègues de shifts différents.

Lire également

Publicité
Publicité