Publicité
Publicité

Pour la première fois, le nombre de patients "Covid" est en recul

La situation reste précaire dans les maisons de repos et de soins, reconnait le Centre de crise. Un phase "pilote" de dépistage est en cours - 20.000 tests sont prévus à cet effet. ©Photo News

C'est la bonne nouvelle du jour: le nombre de personnes hospitalisées régresse, une première depuis le déclenchement, à la mi-mars, de l'épidémie. Pour autant, la pression reste forte sur les hôpitaux, tandis que la Belgique semble découvrir la précarité frappant ses maisons de repos. Et il ne faut pas trop compter sur un coup de pouce de la météo.

C'est sans doute l'une des meilleures nouvelles du jour. Et une première depuis le déclenchement de l'épidémie dans nos contrées, à la mi-mars. Mardi, les portes des hôpitaux belges voyaient 487 patients admis à cause du coronavirus, mais relâchaient en même temps 524 personnes dans la nature. Ce qui signifie que le nombre total d'hospitalisations a reculé, même si de façon limitée (324 unités).

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Le décompte officiel actualisé ce mercredi par le Centre de crise est le suivant: un total de 5.688 patients "Covid", dont 1.276 aux soins intensifs (+16), parmi lesquels 1.008 sous respirateur (+9). "Les hospitalisations baissent, souligne le Centre de crise, même si la pression reste forte sur les hôpitaux." Car le nombre de personnes admises aux soins intensifs progresse toujours. Par ailleurs, "la situation dans les maisons de repos est précaire".

Sur les 3.958 tests effectués mardi, 1.209 se sont révélés positifs, ce qui porte à 23.403 le nombre de contaminés "officiels". Du côté des décès, on en rapportait 205 dans les dernières 24 heures, dont 95 survenus dans les hôpitaux – une grande partie des 110 autres sont liés au coronavirus sur la base de fortes présomptions et non d'un test. En tout, 2.240 décès sont à déplorer.

Faut-il s'attendre à un coup de pouce de la météo? Oui, les beaux jours ont en général un impact sur les infections respiratoires, freinant leur propagation. "Mais ici, il s'agit d'un nouveau virus, on manque donc de recul. Si impact il y a, il sera positif." Mais insuffisant pour que l'on se repose sur lui.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité