Qu'attendre du Comité de concertation de ce vendredi?

Le Premier ministre Alexander De Croo a promis de clarifier ce vendredi si les commerces vont pouvoir rouvrir et dans quelles conditions. ©EPA

La situation des commerces, les fêtes de fin d'année, la session d'examens et le fameux baromètre corona sont à l'agenda du Comité de concertation de vendredi.

Le rendez-vous est fixé: ce vendredi 13h au Palais d'Egmont. À l'agenda: les mesures à prendre par la Belgique pour relancer la machine, quelques jours après que la France a annoncé un relâchement de son confinement. La demande des citoyens et de certains secteurs se fait pressante: à quelle sauce serons-nous mangés pendant les fêtes de fin d'année?

"Je comprends évidemment que des entrepreneurs veulent relancer leur activité. Nous clarifierons vendredi si c’est possible et dans quelles conditions."
Alexander De Croo
Premier ministre (Open Vld)

Assouplissement, tel est le mot attendu par beaucoup. En effet, du côté des particuliers, il s'agirait de récupérer un semblant de chaleur humaine - bien qu'il soit déjà clair que la Noël et le Nouvel An n'auront rien de "normal". Du côté des commerces, il s'agirait de sauver ce qui peut encore l'être pour ceux qui ne s'en sortent pas grâce au commerce en ligne ou au click & collect.

A la Chambre jeudi après midi, le Premier ministre Alexander De Croo a déjà annoncé - pour ceux qui en rêvaient - qu'il ne fallait pas s'attendre à un déconfinement complet. "Soyons clairs, il y aura encore un long chemin à parcourir. Si demain, nous prenons des décisions erronées, nous en payerons les conséquences après-demain. Des personnes mourront alors qu'elles auraient pu rester en vie."

Alexander De Croo estime qu'il faudra encore plusieurs mois avant de voir le bout du tunnel. "Je parle consciemment des prochains mois, au pluriel", a-t-il poursuivi. "Je comprends que certains veulent parler de fêtes de fin d'année, mais la perspective à avoir, c'est la perspective des mois d'hiver."

Concrètement, que peut-on attendre du Comité de concertation de vendredi?

1. Commerces

La question de l'ouverture des commerces non-essentiels sera sur la table, a encore précisé le Premier ministre. Pour rappel, une évaluation de la situation - au 15 décembre prochain - avait été convenue à l'aube du deuxième confinement. La réouverture des magasins en France annoncée par Emmanuel Macron a changé la donne, en effet.

À ce stade, un consensus semble se dégager sur une réouverture des commerces dit "non-essentiels" dans le courant de la semaine prochaine, entend-on. Mais restera, par contre, à en détailler les modalités pratiques (notamment concernant les soldes).

Pour ce qui est de l'horeca, par contre, plus rien ne serait à attendre pour cette année.

2. Fêtes

Le second point à l'agenda devrait sans aucun doute être les fêtes. À combien, avec qui, où, jusque quelle heure, quid du masque? Les questions sont nombreuses.

Rappelons que la règle en matière d'échanges sociaux (en intérieur) est actuellement d'un contact rapproché par membre du foyer, mais jamais en même temps. Sans compter le couvre-feu de 22h à 6h en Wallonie et à Bruxelles.

3. Examens

La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) s'est entretenue ce jeudi avec les acteurs de l’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles au sujet de la session d’examens de janvier prochain.

Une nouvelle version du fameux "baromètre corona", qui se fait attendre depuis des semaines, pourrait finalement se concrétiser.

Il a été décidé, sous réserve de modifications décidées par le Comité de concertation de ce vendredi, que les examens pourront être organisés en présentiel par les universités et hautes écoles, mais sous certaines conditions strictes: respects des règles de distanciation sociale et d'hygiène, et présence de maximum 200 personnes dans les auditoires.

Cela permettra ainsi à de nombreux établissements d'organiser des examens qui n'étaient pas possible de faire à distance, soit pour des raisons pratiques, soit pour des questions d'équité pour les étudiants. Les hautes écoles, et les écoles supérieures des arts, étaient notamment particulièrement demandeuses.

Chaque établissement devra préciser les modalités aux étudiants pour le 11 décembre au plus tard.

Les universités et hautes écoles pourront aussi organiser des activités de remédiation ou de préparation aux examens pour les Bac1 si cela ne peut se faire à distance. Les cours, eux, continuent de se tenir à distance (sauf exception, comme les labos et cours pratiques).

4. Baromètre

Enfin, une nouvelle version du fameux "baromètre corona", d'ailleurs rebaptisé "instrument de navigation", devrait finalement se concrétiser.

L'outil est effectivement à l'agenda de la réunion de ce vendredi entre le Fédéral et les entités fédérées, indiquait mardi le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a) au cours d'une allocution sur sa note politique.

Mission? Servir de guide pour permettre à la population de connaître quasi en temps réel la situation épidémiologique et à quelles mesures elle doit s'attendre. "L'instrument devra nous aider à établir des seuils maximum qui nous aident à continuer à assurer le testing, le tracing", a précisé Alexander de Croo.

Tout savoir sur le coronavirus

Pour tout savoir sur l'évolution de la situation sanitaire et ses conséquences économiques et sociales; lire les dernières news, les décryptages et opinions, rendez-vous dans notre dossier "Coronavirus".

Lire également

Publicité
Publicité