Publicité

Que se serait-il passé s'il n'y avait pas eu de confinement?

Les jardineries et magasins de bricolage ont été autorisés à rouvrir, à condition de respecter certaines conditions bien strictes. ©Photo News

Le confinement de la population belge a permis d'aplatir la courbe des contaminations au Covid-19. Une étude de l'université d'Hasselt montre ce qu'il en aurait été si ce confinement n'avait pas eu lieu.

Que se serait-il passé si la population belge n'avait pas été confinée? La courbe des contaminations, et donc des hospitalisations, aurait connu une progression exponentielle. C'est ce que montre une étude d'une équipe de l'université d'Hasselt, présentée ce lundi lors du point quotidien des autorités sanitaires sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19.

Le premier scénario est celui d'absence de mesure au moment où les autorités ont décidé d'en prendre. À ce moment-là, nous nous trouvions dans une courbe qui démarrait extrêmement fort. Tous les efforts que nous avons faits nous ont permis d'aplatir la courbe. "Ce scénario, nous avons pu l'éviter grâce à l'engagement et à la solidarité de chacun", précise Emmanuel André.

Le deuxième scénario est celui qui aurait pu se produire, si, en date du 16 avril, nous avions recommencé à vivre normalement, avec l'ensemble des contacts, sans faire attention. Si, à ce moment-là nous avions décidé de ne prendre plus aucune mesure, nous aurions eu à nouveau un démarrage exponentiel. 

Les petits points noirs représentent le nombre d'hospitalisations en Belgique. On voit que ce nombre a augmenté avec le temps. "Il semble que nous avons atteint un pic et nous sommes maintenant dans une diminution lente, mais qui se confirme", explique le virologue. Le confinement a donc produit l'effet escompté.

Les regards sont désormais tournés vers le déconfinement. La question des écoles est notamment au centre de l'attention. Reprise ou pas? Un épais brouillard entoure toujours la fin de l'année scolaire.

"À l'avenir, nous allons devoir continuer à vivre avec la présence de ce virus, car nous voyons que cette courbe n'est pas encore à zéro et que le virus circule encore dans notre pays. Mais tout l'objectif va être de trouver une zone de confort, un périmètre où l'on peut continuer à vivre tout en se protégeant soi-même", explique Emmanuel André. "Toutes les mesures que nous avons prises permettent d'éviter ces scénarios."

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité