La Belgique, championne d'Europe de coronavirus

L'Irlande est le premier pays européen à reconfiner totalement sa population. ©REUTERS

Du reconfinement total en Irlande aux restrictions régionales espagnoles, les nations européennes prennent des mesures plus ou moins dures pour enrayer la seconde vague de Covid.

Une décision forte, prise afin d'éviter un engorgement des services hospitaliers du pays, qui dispose d'environ 300 lits en soins intensifs pour 4,7 millions d’habitants, alors que son taux d'infections pour 100.000 habitants sur 14 jours (145,9) et son taux d'admissions hebdomadaires à l'hôpital pour 100.000 habitants (0,9) situe le pays à la 11e place européenne des pays les plus durement touchés. Un classement dans lequel on retrouve la Belgique en 1ère position.

Si un reconfinement à la dure de l'Europe n'est pas à exclure à ce stade, plusieurs pays ont déjà pris des mesures enfin d'enrayer la hausse des contaminations.

Couvre-feu en France, avant un reconfinement?

La France (285,7 infections pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours) a vu une forte hausse des infections au Covid-19 et des hospitalisations depuis la rentrée scolaire. Par conséquent, Emmanuel Macron a décidé d'imposer depuis le 16 octobre un couvre-feu de 21h à 6h du matin, en Île-de-France et dans 8 grandes métropoles de l'hexagone (Lille, Rouen, Lyon, Aix-Marseille, Grenoble, Saint-Étienne, Toulouse et Montpellier).

Cette mesure vient s'ajouter à celles déjà en vigueur pour les zones placées en alerte maximale, comme la fermeture des bars et cafés. Les restaurants peuvent en revanche rester ouverts jusqu'à 21 heures.

Selon plusieurs médias français, le pays pourrait être entièrement reconfiné si les mesures actuelles se montrent insuffisantes pour faire baisser les chiffres. "Il ne reste plus beaucoup de leviers avant le confinement total", avertit même l'infectiologue Nathan Peiffer-Smadja dans les colonnes de 20 Minutes.

L'Italie tient la barre, l'Espagne tergiverse

L'Espagne semble agir en ordre dispersé alors que le nombre de contaminations au coronavirus vient de faire un bond lors de ces 15 derniers jours (308,1 infections pour 100.000 habitants). La faute à un manque de coordination dans la prise de mesures, alors que les compétences des régions sont fortement décentralisées. La région de Madrid, la plus touchée, est entrée en confinement partiel au début du mois d'octobre. Les habitants y sont confinés et sont interdits de sortir de la zone.

L'Italie (68,6 infections pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours) fait face à une recrudescence plus modérée de l'épidémie. Ce sont surtout certaines régions très peuplées (Campanie, Lombardie, Piémont, Latium) qui sont sous pression. Télétravail encouragé, rassemblement de 6 personnes maximum... Les mesures italiennes sont presque similaires aux mesures belges, à ceci près que les bars et restaurants peuvent rester ouvert jusqu'à minuit.

Les Pays-Bas dans le même cas que la Belgique

Après avoir hésité sur la stratégie à suivre lors de la première vague, les Pays-Bas (344,6 infections pour 100.000 habitants, le 3e plus haut taux européen) ont adopté le 14 octobre une série de mesures sensiblement similaires aux Belges pour endiguer l'épidémie: télétravail, limite de 3 personnes par jour chez soi, fermeture des bars et restaurants pendant un mois, vente d'alcool interdite entre 20h et 7h du matin.

L'Allemagne en bon élève, le Royaume-Uni divisé

L'Allemagne se situe sous le seuil des 50 infections pour 100.000 habitants lors des 14 derniers jours (46,6), mais le pays voit apparaître localement des résurgences d'infections. C'est le cas de l'arrondissement de Berchtesgaden, dans le sud de la Bavière (272 infections pour 100.000 habitants), qui a annoncé mardi 20 octobre un reconfinement de deux semaines pour ses habitants, impliquant notamment une fermeture des bars et restaurants et l'interdiction des rassemblements. Le reconfinement partiel devrait être la stratégie générale choisie par l'Allemagne pour lutter contre cette deuxième vague. Les régions de Dusseldorf et de Cologne pourraient suivre.

Les différentes entités du Royaume-Uni (242,4) semblent, elles, agir de manière plus indépendante. Alors que la règle de six ne s'applique qu’en Angleterre, le Pays de Galles va imiter l'Irlande et entrer en confinement total à partir du 23 octobre. L'Écosse a décidé de fermer les pubs, restaurants et cafés des grandes villes du pays pendant deux semaines, alors qu'un couvre-feu va entrer en vigueur en Angleterre à partir de 22h.

Lire également

Publicité
Publicité