Publicité

Quelles sont les différences entre le pass sanitaire européen et le Covid Safe Ticket?

Le Covid Safe Ticket entrera en vigueur le 1er octobre à Bruxelles, et à la mi-octobre en Wallonie. ©Photo News

Que ce soit pour voyager ou pour se rendre au restaurant, les Belges doivent désormais jongler avec deux types de certificats. Encore faut-il pouvoir les dissocier. Décryptage.

Voilà plusieurs semaines qu'un certificat numérique européen covid, plus connu sous le nom de pass sanitaire européen, est entré en vigueur.

Mais la Belgique - tout comme d'autres pays- s'est aussi dotée d'un autre certificat basé sur le même principe: le Covid Safe Ticket (CST).

Alors que le premier, qui n'a pas de limite dans le temps, s'utilise hors du pays, le second se veut plus restreint, tant dans son champ d'application que sur la durée.

À quoi servent-ils?

Le certificat numérique européen covid, a pour but d'aider les voyageurs à franchir plus aisément les frontières européennes. Les Belges qui disposent de ce certificat covid numérique peuvent donc voyager librement sur le territoire des États membres de l’Union européenne.

À Bruxelles et en Wallonie, il faudra bientôt présenter un CST pour se rendre notamment au restaurant, dans un bar, en discothèque, dans un centre sportif ou de fitness, dans les foires, dans les hôpitaux ou les maisons de repos.

Chaque pays de destination est toutefois libre d'y ajouter d'autres conditions, qui peuvent être vérifiées depuis l’application Re-OPEN EU (ou via le portail des Affaires étrangères pour le reste du Monde).

Le Covid Safe Ticket sert, lui, depuis le 13 août, à accéder aux événements qui accueillent plus de 5.000 personnes. Les règles ont néanmoins été adaptées, son utilisation ayant été étendue à d'autres lieux (secteur horeca, discothèques, maisons de repos, hôpitaux, etc.).

Les citoyens bruxellois et wallons devront bientôt présenter un CST pour se rendre au restaurant - sauf s'ils consomment en terrasse et qu'un espace de 1,5 mètre est respecté entre chaque table - dans un bar, en discothèque, dans un centre sportif ou de fitness, dans les foires, dans les hôpitaux ou les maisons de repos. Il sera également exigé pour entrer dans tout établissement ou évènement pouvant accueillir plus de 50 personnes en intérieur ou plus de 200 personnes en extérieur.

Le masque et le respect des distanciations sociales ne seront plus requis là où le Covid Safe Ticket sera exigé.

Masque ou pas masque?

Le pass sanitaire européen ne dispense pas de porter les masque dans les pays où il est requis.

En revanche, là où le Covid Safe Ticket sera imposé, le masque ne sera plus requis et il ne sera plus obligatoire de respecter les mesures de distanciations sociales.

Quand?

Le pass sanitaire européen est officiellement entré en vigueur le 1er juillet 2022.

Les échéances du Covid Safe Ticket sont, quant à elles, plus floues. Le CST sera acté le 1er octobre à Bruxelles, et à la mi-octobre en Wallonie.

Il n'est pas à l'ordre du jour en Flandre, à l'exception des évènements de masses - 500 personnes en intérieur et 750 personnes en extérieur - puisque cette règle émane du Fédéral. Une communication du gouvernement flamand à ce sujet est toutefois attendue vendredi dans la journée.

Jusqu'à quand?

Le pass européen n'a pas de limite dans le temps.

Pour le Covid Safe Ticket, la mesure devrait être d'application à Bruxelles et en Wallonie jusqu'au 31 décembre, sauf amélioration de la situation sanitaire d'ici là.

Sous quelles conditions sont-ils attribués?

Dans les grandes lignes, le pass sanitaire européen prouve que son titulaire a été complètement vacciné, testé négatif ou encore, qu'il est guéri du coronavirus.

Les personnes vaccinées, mais testées positives au coronavirus, se verront interdire l'accès aux événements.

Le Covid Safe Ticket belge reprend ce principe et se base sur les mêmes documents. Il est attribué à une personne, pour autant que celle-ci soit complètement vaccinée, qu'elle ait effectué un test PCR négatif dans les 72 heures, un test antigénique rapide dans les 48 heures, ou encore, qu'elle soit en possession d'un certificat de rétablissement qui prouve qu'elle est guérie du covid depuis au moins 11 jours, après un dépistage positif et valable 180 jours.

Attention toutefois, les personnes vaccinées, mais testées positives au coronavirus, auront leur Covid Safe Ticket coloré de rouge pendant 11 jours et se verront interdire l'accès aux événements et autres établissements où le CST est requis.

Comment les obtenir?

Un certificat distinct est attribué pour chaque test et pour chaque vaccination (la première et la deuxième).

Pour se les procurer, il suffit d’installer l’app CovidSafeBE (Android & iOS) qui reprend automatiquement les informations du citoyen sur base de son numéro de registre national (vaccination, test PCR négatif ou certificat de guérison).

Il est également possible de télécharger ce certificat depuis les plateformes gouvernementales suivantes: Masanté.beRéseau Santé WallonRéseau Santé BruxelloisMijn Burgerprofiel.

Le certificat de vaccination peut également être envoyé par courrier postal (en effectuant une demande par téléphone au 071/31.34.93 pour la Wallonie, au 02/214.19.19 pour Bruxelles ou au 078/78.78.50 pour la Flandre).

Gratuit ou payant?

Les documents sont gratuits, mais les tests PCR et antigéniques ne le sont pas... à une exception près. Jusqu'à fin octobre, les Bruxellois qui se font vacciner se verront offrir un test PCR à chaque injection. Ils pourront ainsi obtenir leur Covid Safe Ticket sans débourser d'argent.

Le Covid Safe Ticket sera demandé à tout adulte âgé de plus de 16 ans, ainsi qu'à tout sujet de plus de 12 ans dans les lieux "à risques" (hôpitaux, maisons de repos, etc.).

À qui sont destinés ces certificats?

À ceux... qui en auront besoin. Les Belges ne souhaitant pas sortir du pays dans les prochains mois ni participer à un grand événement (Tomorrowland, PukkelPop ou le GP de F1 de Spa Francorchamps) ou encore, se rendre au restaurant, n'auront pas besoin de s'encombrer de ces formalités.

À Bruxelles et en Wallonie, le Covid Safe Ticket sera demandé à tout adulte âgé de plus de 16 ans, ainsi qu'à tout sujet de plus de 12 ans dans les lieux "à risques" (hôpitaux, maisons de repos, etc.).

Quid si vous n'avez pas les documents requis?

Le pass sanitaire européeen est exigé dans un certain nombre de pays. À défaut de pouvoir présenter ce document, les voyageurs peuvent se voir refuser l'entrée dans le pays de destination. Lorsque le pass sanitaire européen n'est pas obligatoire, il est demandé aux touristes de suivre les règles de quarantaine et de testing selon le pays en question.

L'accès aux établissements et lieux où le Covid Safe Ticket est requis sera refusé, là où il est requis, aux personnes qui ne sont pas en mesures de présenter les documents demandés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité