QVAX, l'outil pour bénéficier d'un vaccin non utilisé

La plateforme QVAX ne sera disponible qu'en Wallonie et en Flandre, Bruxelles ayant décidé d'utiliser son propre système. ©BELGA

Dès ce mardi, les volontaires à la vaccination en Wallonie et en Flandre pourront s'inscrire sur une "liste de réservistes". La priorité reste aux plus âgés.

À partir de ce mardi 6 avril, les citoyens désirant se faire vacciner pourront s'inscrire sur la "liste de réservistes" QVAX afin de pouvoir éventuellement bénéficier, en dernière minute, d'une dose de vaccin non utilisée. Le nouvel outil doit permettre d'accélérer la campagne de vaccination et "d'atteindre au plus vite l'immunité de groupe" en utilisant "absolument chaque dose", a-t-il été annoncé samedi lors de la séance d'information sur la vaccination.

Sans réaction de la personne convoquée dans la demi-heure, l'invitation à se faire vacciner est envoyée à quelqu'un d'autre.

Critère d'âge

Concrètement, toutes les personnes volontaires à la vaccination de plus de 18 ans peuvent s'inscrire sur le site QVAX. Plusieurs informations sont requises, parmi lesquelles le numéro de registre national et des disponibilités. La personne est alors contactée par son centre de vaccination lorsque l'occasion de se faire vacciner se présente.

La plateforme ne sera disponible qu'en Wallonie et en Flandre, Bruxelles ayant décidé d'utiliser son propre système, Doctena.

L'ordre de distribution suit les règles mises en place par les autorités. On procède donc par ordre décroissant d'âge. Le système demande une certaine réactivité puisque sans réaction de la personne convoquée dans la demi-heure, l'invitation à se faire vacciner est envoyée à quelqu'un d'autre.

La plateforme ne sera disponible qu'en Wallonie et en Flandre, Bruxelles ayant décidé d'utiliser son propre système, Doctena, spécialisé dans l'organisation de rendez-vous médicaux en ligne. Le système bruxellois devrait être opérationnel à partir de la mi-avril.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité