1. Dossiers
  2. Coronavirus
live

Les États-Unis mettent le paquet pour trouver un vaccin

Les États-Unis lancent un plan massif de test de plusieurs vaccins expérimentaux contre le coronavirus. Plus de 100.000 volontaires seront bientôt recrutés.
  • Quarantaine pour les étrangers arrivant au Royaume-Uni, la France réplique

    Les voyageurs arrivant au Royaume-Uni devront rester en quarantaine pendant une durée de 14 jours à compter du 8 juin, a annoncé vendredi la ministre de l'Intérieur, Priti Patel. Des dérogations pourront être accordées aux salariés du fret routier ou aux membres du personnel médical venus soutenir le secteur de la santé dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus, a-t-elle précisé. 

    Les voyageurs en provenance d'Irlande, des îles Anglo-normandes et l'île de Man ne seront pas soumis à ce régime. Les contrevenants s'exposeront à une amende de 1.000 livres (1.118 euros). 

    La France est prête à mettre en oeuvre des mesures de réciprocité lorsque le dispositif britannique sera mis en oeuvre, menace le ministère de l'Intérieur. "Paris prend note et regrette la décision de Londres de soumettre les arrivants sur le sol britannique à un régime de quarantaine", a-t-il dit. 

  • Plus de 335.000 morts à travers le monde

    La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 335.538 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon le dernier bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. 

    Plus de 5.158.750 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 1.937.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

    Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont les États-Unis avec 1.627 nouveaux morts et le Brésil (1.188). 

    Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 95.490 décès pour 1.590.225 cas. Au moins 298.418 personnes ont été déclarées guéries. 

    Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 36.393 morts pour 254.195 cas, l'Italie avec 32.616 morts (228.658 cas), l'Espagne avec 28.628 morts (234.824 cas), et la France avec 28.289 morts (182.219 cas). 

    Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 79 décès pour 100.000 habitants, suivi par l'Espagne (61), l'Italie (54), le Royaume-Uni (54), et la France (43). 

  • Les Américains lancent un plan massif de test des vaccins

    Les Etats-Unis travaillent sur un programme de tests massif d'une demi-douzaine de vaccins expérimentaux contre le coronavirus auquel pourraient participer plus de 100.000 volontaires, a-t-on appris auprès de chercheurs associés à cette initiative. L'objectif est d'accélérer la recherche pour disposer d'ici la fin de l'année d'un vaccin sûr et efficace contre le SARS-CoV-2.

    Le vaccin potentiel développé par le laboratoire américain de biotechnologies Moderna sera le premier à être testé dans le cadre de ce programme à partir de juillet, a déclaré à Reuters le Dr Francis Collins, directeur des Instituts nationaux de la santé (NIH). Il pourrait être suivi rapidement par celui que tentent de mettre au point l'université britannique d'Oxford et AstraZeneca. 

    Les candidats vaccins de J&J, Sanofi et Merck pourraient être testés à leur tour cet été une fois achevés les essais cliniques de phase 1.

    L'idée est de ramener à une durée de quelques mois seulement un processus qui prend généralement dix ans, illustration de l'urgence de la crise sanitaire qui a paralysé des pans entiers de l'économie mondiale. Pour y parvenir, indiquent ces chercheurs, les laboratoires ont accepté de partager leurs données et d'ouvrir leurs réseaux d'essais cliniques à leurs concurrents si leur propre "candidat vaccin" échoue. 

  • Un nouveau Conseil national de sécurité le 3 juin

    Le prochain Conseil national de sécurité aura lieu le mercredi 3 juin, quelques jours avant l'entame théorique de la "phase 3" du déconfinement, le 8 juin.

     Les représentants du fédéral, des entités fédérées et les experts discuteront prioritairement des "secteurs culturel, sportif et de l'horeca", précisent les différents niveaux de pouvoir en marge de la feuille de route dégagée pour les activités de jeunes durant l'été.  Il s'agira de "définir plus précisément les contours de la troisième phase ainsi que des suivantes", et "d'étudier à quel moment du déconfinement et dans quelles mesures il sera possible d'élargir les contacts sociaux, d'autoriser à nouveau la tenue de cérémonies religieuses ou encore de permettre la tenue d'événements de différente ampleur pendant l'été".

    Le dernier Conseil national de sécurité avait eu lieu le 13 mai. Il avait alors pris la décision, sur base de l'avis des experts du GEES, le groupe en charge de la stratégie de sortie du confinement, de confirmer le début de la "phase 2" au 18 mai. Cette phase 2 était un grand pas, avec la reprise partielle de l'enseignement à l'école.  Plusieurs gros dossiers restent donc sur la table: la réouverture éventuelle des cafés et restaurants, les voyages à l'étranger, etc. 

  • Les camps d'été et stages pourront bien avoir lieu cet été

    Les enfants et jeunes pourront bien partir cet été en camp (scout, par exemple), a annoncé vendredi en fin d'après-midi le ministre flamand en charge de la Jeunesse, Benjamin Dalle (CD&V). Les stages seront également autorisés, sous conditions. Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre Yves-Jeholet (MR) a également confirmé l'information à l'agence Belga.

    La décision a été prise dans l'après-midi au cours d'un comité de concertation rassemblant le fédéral et les entités fédérées. Une des principales conditions mises en place pour assurer la sécurité et limiter le risque dans le cadre de la pandémie de Covid-19 est la limitation des groupes à 50 personnes, accompagnateurs compris. Il s'agirait donc de "silos", comme dans l'enseignement, qui doivent éviter les contacts entre eux.  "Nous nous sommes mis d'accord sur une feuille de route pour toutes les activités de jeunesse pour l'été", a confirmé Pierre-Yves Jeholet. 

    "Tout d'abord, les aires de jeux extérieures pourront rouvrir dès le 27 mai. Ensuite, les camps et stages d'été, avec ou sans nuitées, seront autorisés à partir du 1er juillet."

  • Réouverture de toutes les classes maternelles et primaires dans l'enseignement flamand

    Le monde de l'enseignement néerlandophone s'est mis d'accord pour offrir des perspectives aux élèves, annonce le cabinet du ministre régional de l'Enseignement Ben Weyts.

    Celles-ci incluent une réouverture complète de l'enseignement maternel, de l'enseignement primaire et des deuxième et quatrième années de l'enseignement secondaire. Les autres années retourneraient à l'école pendant au moins 1 jour par semaine, voire plus si possible.

    La décision revient toutefois au Conseil National de Sécurité, où les entités fédérées sont représentées.

    ©Photo News

  • La FWB prépare la reprise des cinémas: un "plan de relance" à 6 millions

    Un "plan de relance" francophone pour le cinéma et l'audiovisuel a été mis sur pied par la ministre compétente Bénédicte Linard (Ecolo) et le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel (CCA) de Fédération Wallonie-Bruxelles. Parmi les mesures dégagées: de nouveaux appels à projets créatifs, et des aides spécifiques pour accompagner la réouverture des petits cinémas soutenus par la Communauté française.

    Le coût de ce plan de relance avoisine les 6 millions d'euros, indiquent le CCA et le cabinet de la ministre.

    Un de ses volets doit cependant encore être discuté et arrêté, celui concernant le soutien à la production, donc les aides à la relance et la poursuite des tournages de séries, films, etc.  Sur les deux autres volets, au niveau d'une part de l'écriture d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles, et d'autres part de l'exploitation en salles, plusieurs mesures ont été fixées. L'objectif semble être double: redonner du boulot aux professionnels du secteur et les pousser à retrouver le plus vite possible un rythme de croisière; et pousser le grand public à reprendre sans craintes le chemin des salles de cinéma. 

    On ne sait pas encore quand les cinémas pourront rouvrir leurs portes, mais le secteur aura besoin que le public réponde présent. Pour encourager une reprise fluide, une "aide spécifique sera mise en place afin d'encourager les distributeurs qui prennent le risque de sortir des films Art et Essai dès la réouverture des salles, dans un contexte qui promet d'être difficile". La FWB s'engage aussi à mener une campagne de promotion à l'égard du public, et à acheter d'emblée 20.000 places dans les cinémas qu'elle soutient.  

  • Le front commun syndical couvrira les actions de grève dans les prisons

    Le front commun syndical couvrira les actions de grève dans les prisons à partir du 2 juin à 06h00 pour dénoncer la reprise des visites le 25 mai alors que la sécurité n'est pas encore assurée pour le personnel, les détenus et les visiteurs, a-t-on appris vendredi. Un préavis a été déposé.

  • Le télétravail plus appliqué en Belgique que dans d'autres pays européens

    La Belgique compte parmi les pays européens où une grande proportion (62%) de la population active était en télétravail pendant le confinement. Elle signe un score supérieur à la moyenne, qui est de 57% pour les six pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas et Royaume-Uni) où une enquête de SD Worx a été menée auprès d'employés salariés.

    Quatre employés belges sur 10 n'avaient jamais télétravaillé avant la crise Covid-19. Seul le Royaume-Uni (65%) connaît un taux de télétravailleurs supérieur à la Belgique. Les Pays-Bas (55%) et surtout l'Allemagne (40%) ont moins de télétravailleurs. "Ces différences s'expliquent en partie par des cultures de travail distinctes, la répartition sectorielle du travail, l'impact de la crise d'un pays à l'autre et bien entendu, les mesures de précaution diverses prises par les gouvernements locaux", souligne SD Worx.

    ©Photo News

  • Une soixantaine de chefs étoilés français s'inquiètent d'une réouverture des restaurants

    Une soixantaine de chefs français dont les étoilés Gilles Goujon, Marc Veyrat et Michel Sarran ont tiré la sonnette d'alarme vendredi face à une réouverture trop rapide des restaurants, qui pourrait être préjudiciable sur le plan sanitaire et économique.

    "Il ne faut pas se précipiter, rouvrir 'trop tôt, trop vite' tant que le virus circule c'est dangereux. Nous devons avoir la certitude de garantir la pleine sécurité de nos employés et de nos clients", disent-ils dans une lettre ouverte transmise à l'AFP, tout en demandant "un droit de retrait" pour les restaurateurs "qui le souhaitent".

  • La crise sanitaire fait perdre 380 emplois à Buckingham Palace

    À la suite de la pandémie de coronavirus et la non-ouverture au public du palais cet été, 380 emplois à court terme seront perdus au sein de Buckingham Palace cette année, a indiqué, vendredi, une porte-parole du Royal Collection Trust, l'organisme de bienfaisance gérant la collection royale. Tous les employés affectés se verront offrir un emploi dans l'année à venir, a promis la porte-parole. 

  • Plus de 50% d'excès de mortalité entre la mi-mars et début mai

    "Entre le 16 mars et le 3 mai 2020, nous observons 7.794 décès supplémentaires (51% d'excès de mortalité) par rapport à ce qui était attendu sur la base des cinq dernières années", fait remarquer vendredi Sciensano dans son rapport quotidien sur le Covid-19. Au total, 323 décès supplémentaires ont été recensés chez les 15-64 ans, 3.313 décès supplémentaires chez les 65-84 ans et 4.791 décès supplémentaires chez les plus de 85 ans.

    Les excès de mortalité pour les semaines 14 (du 30 mars au 5 avril), 15 (du 6 au 12 avril) et 16 (13 au 19 avril) atteignent respectivement 81,2%, 95,3% et 71,3%, indique Sciensano. "À partir du 27 avril, la surmortalité a fortement diminué, mais nous observons encore quelques jours de surmortalité significative en semaine 18 et 19 particulièrement pour les personnes de plus de 65 ans, peut-on encore lire dans le rapport de l'institut scientifique.

  • Le nombre de décès inférieur à la normale aux Pays-Bas la semaine dernière

    Le taux de mortalité aux Pays-Bas la semaine dernière était pour la première fois depuis plusieurs mois inférieur à la normale, avec 2.850 décès, soit environ 200 de moins qu'habituellement à cette période de l'année, selon des données du Bureau central des statistiques et l'Institut de santé publique. Un constat qui ne surprend toutefois pas les experts, car il est normal qu'un pic des décès soit suivi par une baisse. C'était aussi le cas lors de l'épidémie de grippe en 2018.

  • Aucun nouveau décès dû au coronavirus enregistré en 24 heures en Suisse

    La Suisse n'a plus enregistré de nouveau décès lié au coronavirus depuis jeudi matin, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dans le même temps, elle a comptabilisé treize nouveaux cas d'infection.

    Au total, le pays compte 30.707 cas confirmés et 1.638 décès. Les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l'OFSP a reçues jusqu'à vendredi matin. Depuis le 3 mai, le nombre de cas positifs recensés au quotidien par l'OFSP est inférieur à cent. Jeudi, le nombre de nouvelles annonces était de 36, contre quarante mercredi et 21 mardi.

  • Un laboratoire russe approuve un vaccin après l'avoir testé sur son personnel

    Un laboratoire d'État russe a donné son aval à un potentiel vaccin contre le coronavirus après que l'équipe de développement l'ait testé sur elle-même, relate un média ce vendredi. "Il n'y a pas d'effets secondaires", selon le directeur de la recherche, cité par l'agence de presse Tass.

  • Le bilan belge des dernières 24 heures

    Le jeudi 21 mai, 276 nouveaux cas ont été rapportés. 175 patients résident en Flandre, 69 en Wallonie et 30 à Bruxelles. Les autorités sanitaires n'ont pas d’information concernant le lieu de résidence des 2 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 56.511.

    • Au total, 1.415 patients sont actuellement hospitalisés. 56 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24h.
    • Au total, 268 patients se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 9 patients au cours des dernières 24 heures.
    • 15.123 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 135 au cours des dernières 24 heures.
    • 9.212 décès au total ont été rapportés, soit une augmentation de 26 décès au cours des dernières 24h. Des décès des dernières 24h, 14 ont eu lieu à l’hôpital, 12 dans une maison de repos et de soins. Dans ce dernier groupe, 67% ont été confirmés par un test Covid-19.
    • Sur les 9.212 personnes décédées, 48% sont mortes à l’hôpital, 51% dans une maison de repos et de soins, 0,2% à la maison et 0,5% à un autre endroit. Les décès à l’hôpital sont tous des cas confirmés. Les décès ayant eu lieu dans des maisons de repos et de soins concernent des cas confirmés (24%) ou des cas suspects (76%).
    ©Photo News

  • Voyager dans les pays voisins pourrait être autorisé dès la mi-juin

    Interrogé par la RTBF, le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin s'est exprimé sur la question des voyages à l'étranger. Des discussions sont en cours avec nos voisins: la France, les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Allemagne.

    "La décision relève du Conseil national de Sécurité. Mais c’est vrai que nous sommes dans une phase de préparation, de discussions pour faire en sorte que lorsque le GO sera donné. J’espère qu’on pourra le donner"

    Le ministre estime qu'à partir de la mi-juin, on verra clair par rapport aux possibilités de voyages. 

  • Une décision en vue sur les camps et les stages d'été pour les jeunes

    Un comité de concertation réunissant les différents gouvernements (fédéral et entités fédérées) devrait prendre, ce vendredi, une décision sur les modalités d'organisation des camps, stages et autres activités d'été pour jeunes après le déconfinement, a indiqué le cabinet du ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle (CD&V), confirmant une information de la VRT. Le secteur de la jeunesse a préparé ces dernières semaines, avec l'aide d'experts, un avis qui doit servir de base à une décision de reprise de ces activités. 

    "Nous nous sommes bien préparés au cours des dernières semaines. Nous avons travaillé de manière très constructive avec l'ensemble du secteur de la jeunesse pour élaborer des protocoles et des scénarios, et pour les coordonner avec des experts, afin de fournir de bons conseils en vue d'une décision", a expliqué,ce vendredi, le porte-parole des scouts et guides de Flandre Jan Van Reusel au micro de la VRT-radio.

    La Fondation Pelicano, qui lutte contre la pauvreté infantile et finance environ 300 camps d'été par an, avait qualifié mardi de "dramatique pour les enfants et jeunes défavorisés" l'absence de décision. 

  • Le géant américain IBM s'apprête à supprimer des milliers d'emplois

    Le groupe américain spécialisé dans les technologies IBM s'apprête à réduire fortement ses effectifs en raison de circonstances de marché difficiles dans le cadre de la crise sanitaire. L'entreprise elle-même n'a pas encore communiqué le nombre d'emplois qu'elle allait supprimer mais plusieurs sources ont indiqué à l'agence Bloomberg que des milliers de postes étaient concernés, principalement en Amérique du Nord. Le quotidien Wall Street Journal évoque, lui aussi, plusieurs milliers de pertes.

  • Le Royaume-Uni va imposer une quarantaine de 14 jours aux voyageurs arrivant de l'étranger

    Le Royaume-Uni va imposer 14 jours de quarantaine aux voyageurs arrivant de l'étranger afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré vendredi le ministre chargé de l'Irlande du Nord Brandon Lewis.

    "Les gens arrivant au Royaume-Uni devront se mettre en quarantaine" afin de "contenir" le taux de transmission de la maladie, a indiqué M. Lewis sur la télévision Sky News.

  • Bruxelles respire mieux grâce au confinement

    L'amélioration de la qualité de l'air bruxellois au terme d'un mois et demi de confinement se traduit par une baisse des concentrations de monoxyde d'azote allant jusqu'à 75% dans les sites habituellement fortement exposés aux émissions du trafic automobile, selon des rapports de Bruxelles Environnement présentés, ce vendredi, par le cabinet du ministre régional Alain Maron. 

  • L'hydroxychloroquine a empêché la participation de la Belgique à un essai clinique

    Les doses trop élevées d'hydroxychloroquine ont constitué un obstacle à la participation belge aux grands essais multicentriques Discovery et Solidarity. Quelque 24 demandes d'études sur le Covid-19, plus modestes, ont néanmoins été déposées dans le pays. 

  • Les ménages belges ont perdu en moyenne 1.626 euros durant la crise du coronavirus

    Soixante-deux pour cent des Belges disent avoir perdu de l'argent depuis le début de la crise sanitaire, selon un sondage de Test Achats rapporté par La Libre ce vendredi.

    Par ménage, la perte s'élève en moyenne à 1.626 euros, a calculé l'organisation de défense des consommateurs. Le premier facteur demeure le salaire. Plus d'un tiers des ménages (35%) indiquent connaître une perte de salaire net. Celle-ci s'élève, en moyenne, à 1.571 euros sur les revenus nets du ménage.

  • La Chine renonce à un objectif de croissance pour 2020

    La Chine ne fixera pas d'objectif de croissance cette année, a annoncé, ce vendredi, son Premier ministre, un bouleversement inédit pour le géant asiatique, toujours fragilisé par la pandémie de coronavirus.

    "Notre pays sera confronté à certains facteurs qui sont difficiles à prévoir" en raison de la pandémie de Covid-19 et de la conjoncture mondiale, a indiqué le Premier ministre Li Keqiang dans un discours-fleuve ouvrant la session annuelle du Parlement. La Chine a largement jugulé l'épidémie sur son territoire et les restrictions de déplacement sont progressivement levées. Mais les conséquences du virus sur son économie sont amenées à durer.

  • 1.255 morts supplémentaires aux États-Unis en 24 heures

    Les États-Unis, pays le plus endeuillé par l'épidémie de nouveau coronavirus, ont enregistré 1.255 décès supplémentaires liés au Covid-19 sur les dernières 24 heures, selon le comptage en continu de l'université Johns Hopkins, qui fait référence, jeudi soir.

    Au total, 94.661 personnes sont officiellement mortes à cause du coronavirus dans le pays, pour 1.576.542 cas diagnostiqués (25.582 cas supplémentaires entre 20h30 mercredi et jeudi soir). En raison de la difficulté d'accès aux tests pour le grand public, le véritable nombre d'infections est probablement bien supérieur.

  • Plus de 20.000 morts au Brésil

    Le Brésil a dépassé jeudi le seuil des 20.000 morts du nouveau coronavirus, après une hausse record de 1.188 décès au cours des dernières 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé. Pays de loin le plus touché d'Amérique latine, le Brésil connaît actuellement une accélération de sa courbe, avec 20.047 décès et 310.087 cas confirmés, des chiffres qui seraient bien en-dessous de la réalité, selon des scientifiques.

  • Les hôpitaux de Lima au bord de la rupture

    La plupart des hôpitaux de Lima sont au bord de la rupture en raison de la pandémie de coronavirus, a mis en garde jeudi le Bureau du défenseur du peuple péruvien, l'entité publique chargée de veiller au respect des droits de l'Homme dans le pays.

    "L'impossibilité de se faire soigner dans les services de santé de Lima est imminente", a mis en garde l'organisme dans un communiqué, alors que le Pérou, pays de 32 millions d'habitants, a enregistré 108.769 contaminations et 3.148 décès dus au Covid-19.

  • Ce qu'il faut retenir de ce jeudi

    ► Le bilan sanitaire du jour: 252 nouveaux cas ont été rapportés. 71 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24h. Au total, 1.448 patients sont actuellement hospitalisés (-141), dont 277 se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 36 patients au cours des dernières 24 heures. 37 décès ont été recensés ces dernières 24h pour un total de 9.186 décès depuis le début de la crise. 

    ► Plusieurs mesures fiscales urgentes ont été approuvées à la Chambre. Les détails sont à retrouver dans cet article.

    ► Le gouvernement allemand et Lufthansa, maison mère de Brussels Airlines, sont très proches d'un accord visant à sauver le premier groupe européen de transport aérien, plombé par l'impact du nouveau coronavirus. 

    ► Les doses trop élevées d'hydroxychloroquine ont constitué un obstacle à la participation belge aux grands essais multicentriques Discovery et Solidarity. Quelque 24 demandes d'études sur le Covid-19, plus modestes, ont néanmoins été déposées dans le pays. 

  • Bonjour et bienvenue dans ce direct

    Ce vendredi, Camille Berkenbaum et Salim Nesba se relaient pour suivre les derniers développements liés à la crise du coronavirus.

    Merci de nous suivre et bonne journée.

    (Pour retrouver le live de ces deux derniers jours, rendez-vous ici)

    Les grandes dates du déconfinement :

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés