Ryanair centralisera les documents Covid-19 dans un "portefeuille de voyage"

Ryanair mise sur la campagne de vaccination pour que les restrictions de voyage soient levées d'ici fin mai ou juin. ©REUTERS

Le "Travel Wallet" de Ryanair, disponible sur son application, doit permettre de faciliter les voyages cet été en anticipant les documents nécessaires pour entrer dans certains pays.

Ryanair annonce ce jeudi lancer un nouveau portefeuille de voyage Covid-19 ("Travel Wallet") dans lequel les clients peuvent télécharger leurs tests PCR négatifs, leurs certificats de vaccination Covid et d'autres documents potentiellement nécessaires pour voyager cet été.

"Ryanair anticipe que des documents Covid supplémentaires pourront être exigés par certains pays pour voyager."
Ryanair

La compagnie aérienne à bas coûts mise sur la campagne de vaccination en cours en Europe pour que les restrictions de voyage actuellement en vigueur soient levées à temps pour les vacances d'été. Elle s'attend ainsi à ce qu'elles soient assouplies une fois la population âgée et/ou à haut risque vaccinée, soit d'ici fin mai ou juin. "La demande pour l'aérien connaîtra alors un fort rebond de la part de tous ceux en manque de voyage depuis si longtemps", anticipe la compagnie low-cost dans un élan d'optimisme.

"D'ici-là, les passagers pourront utiliser le portefeuille de voyage de Ryanair, qui abritera tous les documents de voyage relatifs au Covid dans un seul et même endroit, ce qui facilitera leur présentation dans les aéroports au moment du voyage. Sachant que les gouvernements européens et alentours n'auront probablement pas mis en place de passeport vaccinal cet été, Ryanair anticipe que des documents Covid supplémentaires pourront être exigés par certains pays pour voyager", explique la compagnie irlandaise dans un communiqué.

Un passeport vaccinal en Belgique?

Reste à voir si un tel "portefeuille" inspirera d'autres compagnies alors que la mise en place d'un passeport vaccinal reste très incertaine. Le week-end dernier, la présidente du Comité interfédéral Testing & Tracing Karine Moykens s'était dite favorable à l'introduction d'un tel passeport dans notre pays. Ce principe n'est toutefois négociable qu'à partir du moment où tout le monde a au moins eu la chance d'être vacciné, a-t-elle souligné. "Si vous introduisez quelque chose dans ce genre plus tôt, vous ferez de la discrimination." Il y a donc fort à parier qu'un tel dispositif ne sera pas mis en place cet été chez nous.

Du côté de la Commission européenne, une proposition législative devrait émerger dans le courant du mois pour créer un "digital green pass", une sorte de certificat médical numérique destiné à prouver qu'une personne a été vaccinée. Il sera aussi possible d'y enregistrer les résultats de tests pour ceux qui n'ont pas encore reçu le vaccin, avait annoncé début mars la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

L'Europe divisée sur le sujet

Si ce document numérique devrait être prêt pour l'été, il ne constituera toutefois pas un laissez-passer obligatoire à l'échelle européenne. Il reviendrait alors aux États membres de choisir comment ils utiliseraient ce document en interne.

L'idée d'imposer un passeport vaccinal pour les voyages fait l'objet d'un vif débat sur le continent. Alors que les pays méridionaux fort dépendants du tourisme, dont la Grèce, poussent pour le mettre en place, il suscite de la part de pays comme la France, l'Allemagne ou la Belgique, des craintes de discrimination envers ceux qui n'ont pas encore été vaccinés ou ne peuvent l'être.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité