Sanofi fabriquera le vaccin Johnson & Johnson en France

En parallèle, le laboratoire français poursuit le développement de ses deux candidats-vaccins. ©Via REUTERS

Sanofi s'engage à produire 12 millions de doses par mois dès le troisième trimestre. Johnson & Johnson attend le feu vert européen pour son vaccin.

Faute de proposer à ce stade son propre vaccin, pour lequel il a lancé un nouvel essai clinique ce 22 février, le laboratoire pharmaceutique Sanofi s'associe avec Johnson & Johnson. Il soutiendra le laboratoire américain en produisant en France son vaccin contre le Covid-19.

12
millions de doses
L'objectif de Sanofi est d'atteindre un rythme de production d'environ 12 millions de doses par mois sur le territoire français.

C'est sur le site de Marcy-L'Étoile, près de Lyon, que Sanofi prendra en charge la formulation et le remplissage des flacons dès le troisième trimestre de 2021. L'objectif est d'atteindre un rythme de production d'environ 12 millions de doses par mois sur le territoire français.

Johnson & Johnson a introduit une demande d'autorisation de son vaccin à dose unique le 16 janvier. Fin 2020, Paul Stoffels, le numéro deux belge du laboratoire pharmaceutique américain, avait annoncé sur la VRT que le vaccin développé par sa société serait disponible en Belgique au plus tard en avril 2021.

Appui logistique de plusieurs vaccins

C'est la deuxième fois que Sanofi met au service de la concurrence ses outils de production: il fabriquera à partir de l'été dans son usine allemande de Francfort plus de 125 millions de doses du vaccin à ARN messager mis au point par Pfizer-BioNTech, dont 100 millions sont destinées à l'Union européenne.

Sanofi projette de sortir son propre vaccin au quatrième trimestre. Il était prévu à l'origine pour l'été 2021.

Dans son communiqué, le laboratoire précise toutefois que sa priorité reste le développement de ses deux vaccins. Il annonce d'ailleurs le top départ d'une nouvelle étude de phase 2 de son principal candidat-vaccin, développé avec le britannique GSK et utilisant la technologie de la protéine recombinante.

Mais son appui logistique d'autres sociétés pharmaceutiques devrait être effectif avant qu'un vaccin estampillé Sanofi soit sur le marché. Le laboratoire projette de le rendre disponible au quatrième trimestre. Il était prévu à l'origine pour l'été 2021.

Sanofi développe un second candidat-vaccin avec la société américaine Translate Bio, reposant sur la technologie plus récente de l'ARN messager. C'est sur cette technologie que reposent les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna, déjà proposés dans le cadre de la campagne de vaccination belge.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité