Sophie Wilmès: "Il y aura un avant et un après covid-19"

©BELGA

Lors d'une allocution télévisée dimanche soir, la Première ministre Sophie Wilmès a appelé les Belges à "tenir bon" face à la situation tout en soulignant les signes encourageants dans l'évolution du virus. "C'est un long processus de reconstruction qui nous attend", a-t-elle prévenu.

Dans une vidéo diffusée dimanche soir, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) est revenue sur les données "encourageantes" concernant l'évolution de l'épidémie en Belgique. 

"Nous devons impérativement continuer à respecter les règles difficiles de confinement et distanciation sociale, y compris durant cette période de retour du beau temps."
Sophie Wilmès
Première ministre

Pour la première fois, le nombre de personnes ayant quitté l'hôpital sur une journée est supérieur au nombre de nouvelles admissions en raison d'une infection au nouveau coronavirus. Au cours des 24 dernières heures, 504 personnes ont été autorisées à quitter l'hôpital et 499 ont été hospitalisées, est-il ressorti dimanche du bulletin épidémiologique quotidien de Sciensano.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Selon Sophie Wilmès, "les experts s'accordent à dire que les effets de nos efforts sur l'évolution du virus en Belgique se font ressentir. On le voit clairement dans plusieurs indicateurs comme le rythme de propagation du virus ou le taux de doublement des lits occupés dans nos services hospitaliers. Ce sont des données encourageantes. Malgré cela, plus que jamais, nous devons tous persévérer", estime la Première ministre tout en reconnaissant que cette période est "inédite et bouleversante face aux mesures prises pour protéger la société." Mais "nous devons tenir bon".

Discours de Sophie Wilmès

Ne pas baisser la garde

Face à ce constat encourageant, la Première ministre estime  que "nous devons impérativement continuer à respecter les règles difficiles de confinement et distanciation sociale, y compris durant cette période de retour du beau temps". L'évolution de la crise le dira mais Sophie Wilmès estime que les règles de confinement pourraient "être reportées au 3 mai. En tout état de cause, nous continuerons ce travail d’évaluation semaine après semaine". 

"C'est un long processus de reconstruction qui nous attend. Il est évident qu'il y aura un avant et un après covid-19."
Sophie Wilmès

La responsable du gouvernement a profité de son allocution pour faire le point sur le dossier délicat des commandes de masques. "50 millions de masques ont été commandés par le Fédéral", insiste-t-elle. Un chiffre qui n'intègre pas les commandes passées par les autres intermédiaires. Au niveau des capacité de dépistage du coronavirus au sein de la population, l'objectif devrait passer de 5.000 à 10.000 tests dès la semaine prochaine. "L'objectif est bien de multiplier ce chiffre à brève échéance."

Un long processus de reconstruction

La cheffe du gouvernement fédéral a également averti que les conséquences socio-économiques se feraient encore longtemps sentir après le retour à la normale. "Le retour à la normale ne pourra se faire que de manière graduelle. C'est un long processus de reconstruction qui nous attend. Il est évident qu'il y aura un avant et un après covid-19, que ce soit dans la manière d'envisager notre rapport aux autres ou que ce soit dans le fonctionnement de notre société, de manière plus générale. Nous devons faire en sorte de sortir de cette épreuve renforcés", conclut la Première ministre.

Lire également

Publicité
Publicité