Suite au rebond de l'épidémie, le tracing va s'accélérer

Les laboratoires et hôpitaux vont devoir fournir "endéans l'heure" les résultats des tests réalisés. ©Photo News

Les chiffres du Covid-19 sont en hausse, les inquiétudes croissent. Le centre de crise relance ses conférences de presse et diverses mesures vont permettre d'accélérer le processus de tracing.

Ce 21 juillet, la moyenne journalière des contaminations, calculée sur une période de 7 jours, a atteint 175,1 cas, en hausse de 79% par rapport aux 7 jours précédents. Les hospitalisations sont en légère augmentation, à surveiller donc.

Les principaux foyers ont été repérés en province d'Anvers, dans le Limbourg et en Flandre occidentale. Seul le Brabant wallon échappe à la tendance à la hausse.

"Cette situation n'est pas dramatique. Mais c'est maintenant qu'il faut réagir."
Yves Van Laethem
Porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19

Face à l'augmentation du nombre de cas, le Centre de crise a repris ses points presse relatifs à l'évolution de l'épidémie. Ils auront lieu chaque lundi, mercredi et vendredi.

"Cette situation n'est pas dramatique, selon Yves Van Laethem, mais c'est maintenant qu'il faut réagir." Et le porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19 de poursuivre: "C'est maintenant qu'on peut encore circonvenir cette vaguelette qui a émergé dans certains endroits du pays."

Familles, événements...

"Un grand nombre de sujets infectés sont asymptomatiques, jusqu’à trois quarts des cas dans les maisons de repos."
Michel Goldman
Immunologue

Néanmoins, l’immunologue belge Michel Goldman s’inquiète et regrette un manque de clarté dans la communication. "Qui sont ces gens qui bénéficient des tests? Quel est le pourcentage des asymptomatiques parmi les personnes testées? Un grand nombre de sujets infectés sont asymptomatiques, jusqu’à trois quarts des cas dans les maisons de repos, comme l’a rapporté Sciensano dans The Lancet. Face à l’augmentation du nombre de cas Covid-19 et alors que des essais cliniques essentiels sont en cours sur des vaccins et des traitements ciblés, information complète et communication cohérente sont plus importantes que jamais. Ce sont les enfants de 10 à 19 ans qui sont le plus susceptibles de transmettre le virus dans leur entourage familial, selon une étude coréenne juste publiée. De plus, ces enfants pourraient être l'objet de complications à retardement; certaines sont à l’étude, notamment le risque de développer un diabète."

Le virus est surtout transmissible la veille de l'apparition des symptômes et lors des premiers jours de la maladie.

Les méthodes de tracing s'améliorent

Il apparaît que l'augmentation du nombre de cas est surtout liée à des clusters, principalement dans des familles ou lors d'événements. Rappelons que le virus est surtout transmissible la veille de l'apparition des symptômes et lors des premiers jours de la maladie. D'où l'importance d'une détection rapide des contacts, d'un suivi et de la mise en oeuvre de mesures.

Il est demandé aux laboratoires et hôpitaux de fournir les résultats "endéans l'heure".

Et des améliorations vont être mises en oeuvre pour améliorer ces processus. Il sera demandé aux laboratoires et hôpitaux de fournir les résultats "endéans l'heure" et par voie électronique, alors que ça prend parfois encore deux jours. Les données vont être envoyées trois fois par jour aux call centers. Les personnes appelées par le centre de contact, mais non disponibles, pourront le rappeler elles-mêmes.

Les personnes chargées de la détection pourront demander plus d'information sur les circonstances dans lesquelles les contacts ont eu lieu. Les organisateurs d'événement seront invités à fournir la liste des personnes présentes en cas de détection d'un cas présent.

Les services de prévention des entreprises sont désormais contactés si un travailleur est positif. Les voyageurs revenant des zones à risque devront remplir un formulaire électronique pour s'engager à respecter une quarantaine; ils recevront un code pour un test instantané.

Et ensuite? Vers la fin août, une plateforme technique permettra de travailler en temps réel, avec un lien direct entre Sciensano, les médecins, les centres de contacts et les laboratoires. Enfin, l'app complémentaire au traçage manuel est bien confirmée. Plus d'informations après le 15 août...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité