Tout baigne du côté des sondes connectées pour piscine d'iopool

Avec ses sondes connectées et produits d'entretien pour piscines, la start-up liégeoise entend conquérir la France, deuxième marché mondial, avant les États-Unis, "king of the pool".

En un mois environ, le start-up liégeoise soutenue par Pierre L’Hoest (ex-EVS) a réalisé son chiffre de la haute saison passée. Merci aux Français confinés.

Alors que les mauvaises nouvelles pleuvent au niveau mondial, certains acteurs n'ont même pas dû sortir la tête de l'eau. Car les affaires tournent à plein régime. C'est ainsi que la jeune pousse liégeoise iopool, soutenue par le cofondateur d’EVS Pierre L’Hoest, a déjà réalisé, entre fin février et début mars, son chiffre d'affaires de la haute saison de l'an passé.

"Chaque jour face à leur piscine, les Français confinés pensent à acheter tous les produits nécessaires à son entretien."
Romain Trigaux
COO d'iopool

En cause? Les Français confinés – merci. Qui se retrouvent tous les jours nez à nez avec une piscine à traiter. "Ils pensent donc à acheter tous les produits nécessaires pour l’entretien pour préparer la sortie de l'hivernage", sourit Romain Trigaux, COO.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Mais attention toutefois, imputer ce résultat à la seule crise du coronavirus serait aller vite en besogne. S'ajoute aussi à cette tendance positive le fait, en réalité, que l'année dernière, lors du lancement des produits d'iopool sur le marché, le business model n'avait pas encore été validé. Ce qui est aujourd'hui chose faite et permet donc une accélération.

Focus sur le service

Pour autant, la start-up n’en est qu’aux prémices de ce qu’elle entend accomplir. Ses produits d'entretien ne servent en effet que de produit d’appel. Son vrai métier, demain, c’est le service.

Pour ce faire, elle fournit une application mobile permettant d'évaluer les languettes plongées dans l'eau, mais aussi, couplée à une assistance à distance, une sonde connectée analysant en temps réel la situation (température, pH et capacité de désinfection) de l’étendue bleue. Lui permettant d'adresser le marché B2C, là où son ex-compatriote Riiot Labs – revendu en 2017 à l'espagnol Fluidra pour 3,3 millions d'euros – n'avait investi que le créneau B2B, travaillant de concert avec les piscinistes.

250
sondes connectées
En deux ans d'existence, 250 sondes ont été vendues par la petite équipe de cinq personnes, hébergée à Liège, dans les locaux de The Faktory.

À ce stade, 250 sondes ont été vendues par la petite équipe de cinq personnes, hébergée à Liège, dans les locaux de The Faktory, l’accélérateur-incubateur de start-ups porté par Pierre L’Hoest. Une infrastructure dont iopool tire pleinement parti puisqu'en plus de bureaux, elle y trouve un laboratoire où elle peut s’essayer à tous les tests qu’elle entend en matière de produits chimiques, mais aussi un espace de stockage conséquent, facile d’accès pour les coursiers. D’ailleurs, chaque jour, à 15 h, bpost vient chercher la cargaison prête à essaimer.

Surtout à destination du sud de la France, "car c'est là le deuxième marché après les États-Unis, avec environ 2 millions de piscines", indique Romain Trigaux. Même si la start-up est aussi active en Belgique, dans une moindre mesure. Et a lancé une phase de tests de l'autre côté de l'Atlantique –the big game.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité