Trois bonnes nouvelles pour les vaccins en Belgique

La campagne de vaccination dans les homes est bien lancée. Il faut vite peaufiner la stratégie pour le reste de la population. Surtout trouver des centres de vaccination... ©Photo News

Les premiers vaccins de Moderna ont été livrés en Belgique. AstraZeneca a déposé sa demande d'autorisation. Et Pfizer/BioNTech va fournir des doses supplémentaires. La campagne de vaccination pourrait bien être bouclée en septembre.

Le vaccin de Moderna est arrivé lundi sur le sol belge, après son approbation, la semaine dernière, par les instances européennes. On en attend deux millions de doses, de quoi vacciner un million de personnes, donc. Les premières livraisons contiendraient 20.000 doses et il sera administré dès lundi au personnel de quatre hôpitaux, dont le site d'Ixelles, des hôpitaux d'Iris-Sud.

La Belgique avait, au départ, droit à 5 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech, dans les 200 millions commandés par l'Union européenne. Mais le duo pharmaceutique se dit prêt à délivrer 300 millions de doses supplémentaires à l'Europe, dont 7,5 millions reviendront à la Belgique. Avec 4 millions pour le deuxième trimestre, probablement. Au total, plus de 6 millions de personnes pourraient déjà être vaccinées avec le produit de Pfizer/BioNTech dans les six premiers mois de l'année en Belgique. Et 2,5 millions de doses supplémentaires sont en négociation.

AstraZeneca approuvé fin janvier? Pour qui?

"Il faut analyser l'efficacité du vaccin d'AstraZeneca par groupe d'âge et selon le moment auquel est administrée la seconde dose."
Jean-Michel Dogné
Directeur du département de pharmacie de l'Université de Namur et membre de la Task Force évaluation vaccination Covid-19

Le vaccin d'AstraZeneca et de l'université d'Oxford est, lui, attendu rapidement. Il est déjà utilisé au Royaume-Uni notamment et l'Agence européenne des médicaments (EMA) a reçu la demande d'autorisation. Elle pourrait prendre sa décision le 29 janvier. 7,74 millions de doses sont commandées, pour vacciner quelque 3,8 millions de personnes chez nous.  

Ce vaccin est annoncé avec une efficacité de 70%, ce qui est moins que ses deux concurrents déjà présents en Belgique, qui dépassent, eux, les 90%. Comment trouvera-t-il sa place? "L'efficacité est un des points qui sera discuté par l'EMA", explique Jean-Michel Dogné, directeur du département de pharmacie de l'Université de Namur et membre de la task force évaluation vaccination Covid-19. "Il faut l'analyser par groupe d'âge et selon le moment auquel est administrée la seconde dose." Ce laps de temps varie entre 4 et 12 semaines dans les études menées par AstraZeneca. L'EMA devra décider de l'opportunité d'administrer le produit auprès d'un public déterminé selon l'urgence. On sait, en effet, que l'Union européenne craint une troisième vague de Covid, notamment à cause de l'arrivée du variant britannique, plus transmissible que les souches déjà bien implantées.

6
millions de personnes
Au total, plus de 6 millions de personnes pourraient déjà être vaccinées avec le produit de Pfizer/BioNTech dans les six premiers mois de l'année en Belgique.

Le vaccin d'AstraZeneca se conserve entre 2 et 8°C, ce qui facilitera la logistique. Fabriqué à base d'un adénovirus de chimpanzé, il ne contient pas un excipient qui a été à la base de certaines réactions allergiques avec les vaccins à ARN messager. Il a été évalué à partir de 18 ans, comme celui de Moderna. Celui de Pfizer est, lui, recommandé à partir de 16 ans.

Lire également

Publicité
Publicité