Un quart des Belges choisiront la Wallonie pour leurs vacances cet été

©Photo News

Un sondage commandé par la ministre De Bue laisse entrevoir un rush sur les destinations touristiques en Wallonie cet été.

A quelques semaines du début des vacances, le sujet fait débat dans les chaumières. Faudra-t-il se tourner vers une destination plus proche en juillet ou en août, quitte même à rester au pays ? Dans la perspective de la préparation d’une série de mesures de soutien au secteur touristique wallon, la ministre Valérie De Bue (MR) a sondé les intentions de 3.011 personnes afin de savoir si le Covid-19 allait modifier les plans de nombreux vacanciers cet été. Et pourquoi pas faire de la Wallonie the place to be !

Cette enquête a été menée par l’institut Dedicated entre le 14 et le 21 avril. Le sondage est allé prendre la température chez 800 habitants de Bruxelles et de Wallonie, 804 de Flandre, 805 des Pays-Bas et enfin 602 habitants de France. La marge d’erreur est de 1,78%.

Le Covid donne un coup de boost à la Wallonie

Il faut d’abord se rendre à l’évidence. Malgré ses randonnées en kayak, ses trappistes et ses recoins méconnus en Famenne, la Wallonie ne faisait pas partie du top des destinations prévues par l’échantillon. "La Wallonie était prévue pour 8% des voyageurs", révèle l’enquête, qui souligne que "le sud de l’Europe est encore une fois une destination prisée pour une majorité". Caramba !

"Plus de la moitié des futurs vacanciers interrogés se montrent d’ailleurs prêts à modifier leurs projets "pour soutenir le secteur touristique dans leur pays"."
Enquête Dedicated

Mais voilà, ça, c’était avant qu’arrive l’épisode du Covid. Depuis, la situation sanitaire a changé la donne, laissant place à de l’incertitude. "Il y a aussi ceux qui ont décidé de ne pas partir, ils sont 53% à le penser, plusieurs raisons s’imposent à eux, par exemple ils pensent que l’épidémie (55%) et que le confinement (50%) ne seront pas complètement terminés".

Devant cette inconnue, de nombreux vacanciers vont dont revoir leurs projets en intégrant des critères sanitaires comme le montrent les résultats. "C’est unanime, la sécurité est maintenant devenue le point majeur pour choisir une destination (60%)."

Parmi les irréductibles vacanciers, la question centrale sera de savoir où aller cet été, si la situation le permet. Si la France et les Pays-Bas restent les deux destinations privilégiées par le panel interrogé qui envisage de partir cet été, 18% évoquent la Wallonie, dont un quart (27% pour être exact) des Belges sondés. Plus de la moitié des futurs vacanciers interrogés se montrent d’ailleurs prêts à modifier leurs projets "pour soutenir le secteur touristique dans leur pays".

Lire également

Publicité
Publicité