Les grandes entreprises complètent davantage les allocations de chômage

Environ 40 % des employés avec complément reçoivent entre 5 et 10 euros, alors que le montant varie davantage pour les cadres, allant de 1 à 100 euros par jour.

C'est ce qui ressort des calculs des salaires effectués par Acerta au mois de mars. Il existe également des disparités en fonction du statut du travailleur et du niveau de son salaire.

Un travailleur en chômage temporaire sur dix a reçu une partie de son salaire en plus de l’allocation de chômage temporaire au mois de mars. Ce constat ressort de l’analyse des calculs des salaires effectués par Acerta, une entreprise spécialisée en services RH, pour le compte de plus de 20.000 employeurs. 

Le montant de ce complément varie selon le statut du travailleur. Pour la plupart des ouvriers, il oscille entre 5 et 20 euros par jour de chômage (montant sur lequel un précompte de 26,75% est retenu). Environ 40 % des employés avec complément reçoivent entre 5 et 10 euros, alors que le montant varie davantage pour les cadres, allant de 1 à 100 euros par jour.

Les personnes dont le travail est moins susceptible de basculer en chômage temporaire reçoivent plus vite ce complément salarial.

Acerta a aussi constaté que les personnes dont le travail est moins susceptible de basculer en chômage temporaire reçoivent plus vite ce complément salarial. À titre d’exemple, cette crise du coronavirus fait que les employés tombent moins souvent que les ouvriers en chômage temporaire, mais parmi ceux qui passent bel et bien à ce régime, un plus haut pourcentage reçoit un complément: 11,9 % pour les employés, contre 5,5 % pour les ouvriers.

De plus, les travailleurs ayant des salaires plus élevés recevront encore plus vite ce complément. Le pourcentage de cadres qui passent en chômage temporaire est moindre, mais parmi ceux qui passent à ce régime, 17,5 % reçoivent un complément au chômage temporaire.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

"Vu que l’allocation de chômage temporaire est plafonnée à un salaire de 2.754,76 euros, une personne qui gagne plus y perd donc plus, par rapport à ses revenus disponibles auparavant", précise Olivier Marcq, juriste auprès d’Acerta. "Nous constatons donc que les employeurs, s’ils ne peuvent pas continuer à faire travailler ces collaborateurs, versent un complément."

Enfin, si un travailleur appartient à une grande entreprise, il sera encore plus susceptible de recevoir un complément. En effet, 43,5% des travailleurs au chômage temporaire des entreprises de plus de 500 travailleurs reçoivent un complément. Ce pourcentage passe même à 47% pour les entreprises qui comptent entre 200 et 500 travailleurs.

Lire également

Publicité
Publicité