Publicité

Une task force pour fournir des masques aux écoliers

Les préparatifs pour permettre une rentrée partielle en toute sécurité dans les écoles sont lancés. ©BELGA

Le groupe d'experts en charge de l'exit strategy (GEES) recommande le port du masque dans les écoles une fois que les cours pourront partiellement reprendre, a-t-on appris. La Fédération Wallonie-Bruxelles va créer une task force afin de se procurer du matériel de protection en suffisance.

On prend les mêmes et on recommence: pouvoirs organisateurs, syndicats d'enseignants, associations de parents et responsables politiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont penchés ce mercredi sur les modalités pratiques d'une reprise des cours dans les écoles. Si la date du 18 mai circule pour une relance très partielle des activités scolaires, rien n'a encore été acté. La décision finale reviendra au Conseil national de sécurité (CNS), dont une réunion est prévue ce vendredi.

Prescriptions techniques

Ce mercredi, les acteurs de l'enseignement ont en tout cas reçu des réponses des experts quant aux prescriptions "techniques" pour une reprise en toute sécurité. Un lavage des mains régulier mais aussi une distanciation sociale stricte sont recommandés. "La règle est d'un élève par 4 m², plus 8 m² pour le professeur. Autrement dit, on ne pourra prendre que 10 élèves par classe", explique l'un des participants à la réunion. Conséquence directe de cette limitation: seuls certains jeunes feront prochainement leur retour dans les établissements scolaires.

10
élèves
Pour respecter les règles de distanciation sociale, une classe ne pourra pas accueillir plus de 10 élèves.

En ce qui concerne le secondaire, les rhétos et les 7e professionnelles seront très probablement prioritaires. Pour le primaire, le débat semble plus ouvert. "Plusieurs options ont été évoquées. Soit on fait rentrer les 6e primaires à temps plein, soit on fait revenir plus de classes, mais alors à temps partiel", nous explique-t-on. Sur ces questions, des arbitrages devront encore être effectués. Une chose semble par contre quasi certaine: les maternelles ne rentreront pas dans les prochaines semaines.

Port du masque

Lors de la réunion, l'épidémiologiste Marius Gilbert, qui représentait le GEES, a aussi préconisé le port du masque pour les enseignants et les élèves. La Fédération Wallonie-Bruxelles a déjà pris la décision de mettre sur pied une task force afin de pouvoir fournir d'ici une éventuelle rentrée deux masques en tissu lavable par jeune et professeur, mais aussi du gel hydroalcoolique en suffisance.

"On ne pourra prendre que 10 élèves par classe."
Un participant à la réunion

Outre ces points, d'autres questions très concrètes restent ouvertes. L'écartement des personnes à risque et l'organisation pratique des opérations de nettoyage, qui devront être sensiblement accrues, sont encore sur la table. La question de la poursuite des apprentissages à distance devrait elle aussi très rapidement revenir au menu des discussions des acteurs du secteur.

Une nouvelle réunion est déjà prévue samedi matin. "L'objectif est d'essayer d'aller très vite pour rassurer les parents. On ne peut pas traîner une fois que la décision du CNS sera connue", nous glisse une des parties prenantes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité