Publicité

Vers une 3e dose dans les maisons de repos et pour les plus de 85 ans

Il y a consensus autour d'une troisième dose pour les résidents de maisons de repos. Vaccinés parmi les premiers et regroupés dans des résidences où le virus circule facilement. ©Photo News

Le Conseil supérieur de la santé a livré des conclusions positives, qui seront débattues par les ministres de la Santé ce mercredi. Un consensus existe pour les maisons de repos.

Plus le temps passe, plus la brume entourant la nécessité d'injecter, ou non, une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 se dissipe. Pour les personnes présentant une immunité réduite, le débat a été tranché il y a un mois de cela, en faveur d'une injection supplémentaire, faisant office de "booster".

Pour le grand public, par contre, manque encore à l'appel une preuve établissant la nécessité de pareille tournée générale, tant que le schéma vaccinal classique continue à offrir une protection élevée contre les formes graves de la maladie. Et que ces doses non injectées ici, avec une efficacité discutable, seront bien plus utiles dans les pays affichant un faible taux de protection, faute d'accès au vaccin.

Décision ce mercredi?

Restait à trancher le cas des personnes âgées et des résidents de maisons de repos. Au cœur d'un avis du Conseil supérieur de la santé (CSS), finalisé fin de semaine passée mais pas encore rédigé, et dont les conclusions ont été transmises aux ministres en charge et à la task force vaccination. Conclusions dévoilées dans le Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen de ce mardi.

Que disent-elles? Que le CSS se prononce en faveur d'une troisième dose pour les résidents des maisons de repos. Mais aussi pour toutes les personnes âgées de plus de 85 ans – pour les classes d'âge inférieures, il reste trop tôt pour se prononcer. Par ailleurs, il estime qu'il n'existe, du point de vue de la santé publique, pas de contre-indication à coupler cette dose supplémentaire à la vaccination contre la grippe.

350.000
Personnes potentiellement concernées
En 2020, la Belgique comptait environ 335.000 personnes âgées de 85 ans et plus. Et d'après des estimations datant du début 2021, les maisons de repos compteraient quelque 150.000 résidents. Additionner les deux mènerait toutefois à compter deux fois les résidents ayant dépassé les 85 printemps. Pour la task force vaccination, cette nouvelle fournée de 3es doses concernerait environ 350.000 âmes.

Reste à savoir combien de personnes seraient concernées. Environ 350.000, d'après les premières estimations de la task force vaccination.

Une précision pour la route: le CSS ne fournit qu'un avis scientifique. Pour la décision politique, rendez-vous à la CIM de ce mercredi réunissant les ministres de la Santé. Si personne ne s'oppose à la vaccination des résidents, à Bruxelles et en Wallonie, on se pose des questions concernant la vaccination ambulatoire des 85 ans et plus. Parce que ce n'est pas comme si la vaccination "de base" était une mince affaire et arrivait à son terme.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité