Voici comment libérer du cash pour affronter la crise

Pour libérer du cash, on peut optimiser certains incitants fiscaux, comme, par exemple, les dispenses de versements de précompte professionnel pour heures supplémentaires, travail en équipe et travail de nuit.

En optimisant certains processus ou en nettoyant leur base taxable, les entreprises peuvent dégager des moyens nouveaux pour faire face à la crise.

Après six semaines de lockdown, les entreprises se retrouvent dans une situation financière délicate. Pour bon nombre d’entre elles, les aides gouvernementales ne suffiront sans doute pas. Il faudra trouver d’autres recettes pour équilibrer les finances de la boîte. "Or des leviers existent pour libérer du cash", assure Laurie Pilo, directrice générale de la société de consultance Ayming Benelux.

Souvent, il s’agit de leviers internes sous-exploités, tant au niveau des coûts que des dépenses. Ce thème a fait l’objet d’un webinar organisé mardi dernier par la société de consultance Ayming (et que vous pouvez revoir en vous inscrivant sur son site). Le consultant y a répertorié trois catégories d’interventions possibles.

12
trimestres
On peut remonter jusqu’à 12 trimestres dans le passé pour identifier des erreurs de cotisation.

1/ Réduire le coût du travail

Depuis la régionalisation entrée en vigueur le 1er janvier 2019, des réductions de charges sont accordées, par exemple, dans les trois régions pour certains groupes-cibles (jeunes peu qualifiés, travailleurs de plus de 50 ans, personnes allochtones, etc.). "Le commerce de détail, par exemple, qui subit la crise de plein fouet, emploie beaucoup de main d’œuvre issue de ces groupes-cibles", note Laurie Pilo. Or, on peut remonter jusqu’à 12 trimestres dans le passé pour identifier des erreurs de cotisation.

"La loi comporte souvent des zones grises qui ouvrent la porte à l’interprétation."
Laurie Pilo
Directrice générale d'Ayming Benelux

Il y a aussi moyen d’optimiser certains incitants fiscaux, comme, par exemple, les dispenses de versements de précompte professionnel (heures supplémentaires, travail en équipe et travail de nuit). "Chez 8 clients sur 10, nous constatons que ces dispenses peuvent être optimisées en analysant soit l’organisation réelle du travail dans l’entreprise, soit les assiettes de rémunération", observe Laurie Pilo.

En ce qui concerne la dispense de versement du précompte professionnel pour la recherche et le développement, il ne faut pas relâcher les efforts. Laurie Pilo: "Nous pensons que, quand c’est possible, les entreprises doivent continuer à innover. Premièrement pour continuer à percevoir cet avantage qui peut aller jusqu’à retenir 80% du précompte professionnel. Et deuxièmement pour maintenir leur compétitivité post-Covid."

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Est-ce à dire que les comptables et réviseurs d’entreprises ne font pas correctement leur travail? "Non bien sûr, répond Laurie Pilo, les comptables appliquent la loi. Mais la loi comporte souvent des zones grises qui ouvrent la porte à l’interprétation. À cela s’ajoute une abondante jurisprudence. Nous apportons tout simplement des compétences différentes."

2/ Optimiser le coût de l’outil de production

Le précompte immobilier sur le bâti, le matériel et l’outillage ainsi que les taxes communales rattachées (taxe sur la force motrice, taxe sur les établissements, etc.) peuvent faire l’objet de deux actions. De manière conjoncturelle, à court terme, on peut mettre en place un dégrèvement pour improductivité. De manière structurelle, à moyen terme, il convient de "nettoyer" la base taxable.

"Souvent les entreprises négligent cette action en profondeur, or il existe des leviers puissants consistant à remettre à jour la liste sur laquelle est basée l’imposition", soulève Laurie Pilo.

3/ Préparer le futur

À plus long terme, enfin, il faut veiller à maintenir la compétitivité et s’armer pour faire face aux changements induits par le monde d’après (écologie, méthode de travail). Outre la R&D de produits, des innovations de process vont être accélérées. Les incitants fiscaux à la R&D vont jouer un rôle important pour soutenir l’activité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité