Voici l'impact du chômage temporaire sur votre salaire

Pour un salaire moyen, le chômage temporaire entraîne la perte de 35 à 37% des revenus mensuels. Pour un salaire élevé, la perte est de 55%. ©Photo News

Le chômage temporaire causé par le coronavirus touche 1,3 million de salariés belges. La Banque nationale a calculé la perte de revenu net à prévoir, sur un mois et sur l'année.

Quel sera l'impact du chômage temporaire, dû à l'épidémie de coronavirus, sur le revenu net des 1,3 million de salariés belges concernés? La Banque nationale l'a estimé pour plusieurs catégories de revenus, sur base mensuelle et annuelle.

Sur base mensuelle tout d'abord, le plafonnement de l'allocation (à 2.754,76 euros de salaire brut mensuel) induit ceci: plus le niveau de revenus est élevé, plus la perte est grande. À noter: les calculs ne tiennent pas compte d'un éventuel supplément versé par l'employeur.

1. Salaire minimum 

Pour les plus bas salaires, entendu comme le revenu minimum mensuel moyen garanti (1.625,72 euros brut par mois), l'allocation nette est de 1.166 euros. Soit un taux de remplacement net de 75% pour une personne isolée sans enfant à charge et de 72% pour une personne mariée avec deux enfants à charge.

2. Salaire de 2.500 euros brut

Pour un salarié touchant 2.541,31 euros brut par mois, l'allocation nette est de 1.410 euros, soit un taux de remplacement de 78% (isolé sans enfant à charge) et de 75% (marié, deux enfants à charge). Ce niveau de salaire est le moins impacté.

3. Salaire de 3.800 euros brut

Pour un salarié touchant 3.793 euros brut par mois, l'allocation nette est de 1.520 euros, ce qui signifie qu'il percevra 65% (pour un isolé sans enfant à charge) ou 63% de son salaire net habituel (marié, deux enfants à charge), compte tenu du plafonnement de l'allocation. 

-35 à -37
%
Pour un salaire moyen (3.800 euros brut par mois), le chômage temporaire entraîne la perte de 35 à 37% du revenu mensuel.

Pour un salaire moyen autrement dit, le chômage temporaire entraîne la perte de 35 à 37% du revenu mensuel.

4. Salaire de 6.300 euros brut 

Pour un salarié percevant un revenu de 6.334,31 euros brut par mois, l'allocation nette est ici aussi de 1.520 euros, soit un taux de remplacement de 45% (isolé sans enfant à charge) ou 44% (marié, deux enfants à charge). Le plafonnement de l'allocation creuse ici, encore plus nettement, l'écart entre salaire habituel et revenu de remplacement.

Sur base annuelle

Sur base annuelle, la perspective est très différente car les deux mois de chômage (à temps plein) considérés dans l'hypothèse font baisser l'impôt des personnes physiques dû. De quoi neutraliser en tout ou en grande partie l'impact sur le revenu annuel net.

Pour les salaires minimums et de 2.500 euros brut par mois, il n'y a pas ou très peu de perte de revenus annuels à prévoir. 

En revanche, la perte annuelle nette est d'environ 4% pour les salaires moyens (3.800 euros brut par mois) et de 8% pour les salaires élevés (6.300 euros).

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité