Le PS bruxellois en ordre de marche

Delphine Chabbert ©BELGA

Les socialistes recrutent Delphine Chabbert de la Ligue des Familles. Grégor Chapelle, patron d’Actiris, écarté. PS et sp.a font liste commune au Fédéral.

Le PS de Bruxelles a annoncé ses têtes de liste de longue date. Pour la Chambre, c’est Ahmed Laaouej, chef de groupe et bourgmestre de Koekelberg, qui tirera la liste. Il sera suivi par Caroline Désir, députée échevine d’Ixelles. Karin Lalieux se concentrant sur son échevinat bruxellois, poussera la liste. Le sp.a y présentera deux candidats et renonce donc à sa liste.

Élections 2019

Le 26 mai, la Belgique se rend aux urnes pour renouveller les parlements régionaux, fédéraux et européens. Comment va se dérouler le duel PS / N-VA? Les écologistes vont-ils intégrer le gouvernement bruxellois? Les europhobes feront-ils une poussée au Parlement européen? Notre dossier >

Pour la Région bruxelloise, c’est Rudi Vervoort, ministre-président sortant, qui emmènera les rouges. Il sera suivi de Fadila Laanan, secrétaire d’Etat, du ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rachid Madrane et de Delphine Chabbert qui quitte donc ses fonctions de porte-parole et de secrétaire politique de la Ligue des familles. Une bonne pioche pour le Parti socialiste qui place une personnalité de la vie civile bien en vue sur sa liste régionale. Derrière elle, on trouve le bourgmestre déchu de Forest Marc-Jean Ghyssels et le député Ridouane Chahid.

Comme prévu Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles, poussera la liste.

Première surprise, Grégor Chapelle ne figurera sur aucune des deux listes de son parti, confirmait-on mardi soir. L’actuel patron d’Actiris, l’office bruxellois de l’Emploi, ne cachait plus ses ambitions: devenir ministre de l’Emploi à la Région bruxelloise et visait donc une belle place sur la liste régionale. C’était sans compter des inimités internes qui ont pu susciter quelques frottements entre Rudi Vervoort et Laurette Onkelinx, présidente de la Fédération bruxelloise du PS. "Elle tenait absolument à bien placer Rachid Madrane, Grégor Chapelle et Julien Uyttendaele", glisse un socialiste. C’est donc râpé pour Grégor Chapelle dont certaines initiatives ont agacé quelques ténors. Laurette Onkelinx perd en influence depuis l’annonce de son retrait du monde politique (après les élections). Son beau-fils, Julien Uyttendaele, obtient tout de même la dixième place. Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, poussera la liste régionale sans intention de siéger.

Lire également

Publicité
Publicité