Groen veut mettre fin aux voitures de société

©BELGA

Ce jeudi, le parti écologiste flamand Groen présentait son "PaKt 2030". Il contient une dizaine de mesures concernant le climat. Groen veut la fin des voitures de société.

La disparition des voitures de société, mise en place d’une redevance kilométrique, suppression de la carte carburant… C’est ce que Groen a annoncé ce jeudi lors de la présentation de son "PaKt 2030", qui débuterait dès la prochaine législature, après les élections de mai 2019. La dizaine de mesures qui seront appliquées en faveur du climat concerneront six domaines: mobilité, énergie, industrie, logement, agriculture et nature. La présidente du parti, Meryem Almaci, appelle les citoyens, les entreprises ainsi que les autres partis à coopérer pour atteindre une réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre.

Sur le plan de la mobilité, les écologistes veulent transformer les avantages fiscaux des voitures de société en un budget mobilité pour chaque employé. Au niveau des transports en commun, Björn Rozska, chef de groupe du parti au Parlement flamand, détaille l’approche prévue: "Nous voulons rendre les transports publics moins chers, plus propres et plus efficaces. D’ici 2025, 100.000 sièges seront ajoutés dans les trains et d’ici 2030, nous réduirons les temps de trajet de 30%." Il évoque également le gel du prix des tickets.

"Nous voulons rendre les transports publics moins chers, plus propres et plus efficaces."
Björn Rozska
Chef de groupe groen au parlement flamand

Pour 2025, Groen veut faire de l’efficacité énergétique sa priorité, en l’augmentant de 45%. Investir dans les énergies renouvelables et éliminer progressivement le gaz naturel et le mazout font partie des objectifs du PaKt 2030.

Emplois

Dans la foulée de la présentation de ce pacte, le parti écologiste a également annoncé la création de 80.000 jobs afin d’atteindre ses objectifs. Ces nouveaux emplois fleuriront dans différents secteurs. Dans le domaine de la construction, 7.500 postes sont annoncés. Ils seront créés afin d’avoir assez d’effectifs pour rénover un grand nombre de logements et les rendre moins énergivores. Une hausse de 1.500 emplois est également prévue dans l’agriculture biologique et l’agriculture durable de haute technologie. Pour les industries, l’augmentation de leurs budgets sera consacrée à l’innovation dans le but d’aider les entreprises à se diriger vers une transition écologique. Dans ce cadre précis, 11.000 jobs seront ajoutés.

Financements

Ce pacte reposera sur plusieurs financements sérieux, selon Kristof Calvo, le chef de groupe Groen à la Chambre. Si le futur budget mobilité de chaque employé remplacera les déductions fiscales qu’apportaient les voitures de société, une autre source de financement en provenance du secteur de la mobilité est prévue. La redevance kilométrique devrait rapporter 2,65 milliards d’euros. Elle prendra la place des taxes de circulation qui, elles, ne rapportent que 1,6 milliard. Ce bénéfice sera investi dans les transports plus verts comme le train ou le vélo.

Ne plus recourir aux combustibles fossiles permettra d’économiser 1,6 milliard d’euros, qui seront investis dans les énergies renouvelables. Le parti souhaite également alléger les factures énergétiques: "Les gouvernements Michel et Bourgeois ont souvent imposé des factures d’électricité aux familles en ajoutant des coûts inutiles. C’est injuste. Nous supprimerons immédiatement ces coûts", promet Kristof Calvo.

Au niveau de l’agriculture, les verts souhaitent mettre en place un fonds agricole qui aidera les agriculteurs à prendre des mesures en faveur du climat.

2030, une année cruciale pour les objectifs climatiques, selon Groen. La mise en place de ce pacte poussera enfin la Belgique à réagir face au défi environnemental. Björn Rzoska a encore souligné ce jeudi le retard important qu’a pris la Belgique dans cette matière et évoqué le manque actuel de politiques durables.

Lire également

Publicité
Publicité