analyse

Qui suivra la N-VA pour encore augmenter l'âge de la pension?

"C'est la seule manière de conserver un système de pensions financièrement soutenable", estime De Wever, qui veut que l'âge de la pension augmente encore. ©Photo News

Sûrement pas à gauche, mais même pas à droite: personne ne semble vouloir de l'idée de Bart De Wever d'encore augmenter l'âge du départ en pension avec un système par mois plutôt qu'en années complètes.

"Si l'espérance de vie augmente, l'âge légal de la pension devra aussi augmenter." Les propos de Bart De Wever, lundi soir dans l'émission Terzake, sur Canvas, ont relancé le débat autour d'un point chaud de la législature qui s'achève. On s'en souvient, l'âge légal a été revu à la hausse par le gouvernement Michel, et ça a été un dur combat.

> Lisez les détails de l'intervention de De Wever dans cet article

60
ans
L’âge effectif de départ à la retraite est passé de 59,6 ans en 2014 à 60,9 ans en 2017 (OCDE)

Où en est-on actuellement? L’âge légal de la retraite est toujours fixé à 65 ans. Mais il est prévu qu’il passe à 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030. Pour ne pas pénaliser ceux qui ont commencé à travailler très tôt, la possibilité de prendre sa pension plus tôt, à 60 ou 61, existe toujours. L’âge d’accès à la pension anticipée a été relevé à 63 ans.

Bart De Wever a plaidé pour un âge légal de la pension qui serait retardé par mois plutôt que par année complète. Telle est la position de la N-VA, telle qu'exprimée par son président, mais qui n'est déjà pas soutenue par l'ensemble de son parti puisque Theo Francken, via Twitter, a assuré que son parti ne relèverait pas l'âge de la pension. 

Mais qu'en pensent les autres partis? Les nationalistes ont-ils ouvert une brèche dans laquelle d'autres sont d'accord de s'engouffrer?

MR: "On garde 67 ans"

Pas le MR, visiblement. Georges-Louis Bouchez, porte-parole de campagne du parti bleu, se montre clair: "On garde 67 ans", lançait-il sur Bel RTL, en réaction aux propos de Bart De Wever. "On a sauvé le système", argumentait-il ce mercredi matin. "Ça ne veut pas dire qu'on part à 67 ans, mais qu'on peut partir entre 62 et 67 ans. Ce n'est qu'une limite ultime!"


Il rappelle aussi le fonctionnement du système: "L'augmentation du coût des pensions va aller jusqu'en 2030, avec les enfants du baby boom qui sont devenus ceux du papy boom. À partir de 2030, les statistiques montrent qu'on risque de retomber dans l'autre sens." Bref, il n'y aurait guère d'intérêt à retoucher dès maintenant un système tout juste corrigé, selon Georges-Louis Bouchez.

PS: "De Wever est-il tombé sur la tête?"

La position du PS sur la question de l'âge de la pension, on la connaît: en revenir à l'âge légal de 65 ans. Le président des socialistes, Elio Di Rupo, s'est donc bien lâché sur Twitter à l'égard de Bart de Wever: "Est-il tombé sur la tête? Connaît-il la vraie vie des citoyens?"

Les partis flamands n'embraient pas

Côté flamand, la N-VA n'est pas plus suivie: ni le CD&V ni l'Open Vld ni Groen ne veulent du système proposé par Bart De Wever. Pas plus que la sp.a, qui plaide pour un abaissement de l'âge de la pension. 

"Nous devons tous travailler un peu plus longtemps pour que les retraites restent abordables. Nous mettons en œuvre la réforme sur laquelle nous nous sommes mis d'accord. Mais il n'y a pas d'augmentation supplémentaire avec le CD&V. Que cela soit très clair!", a réagi Wouter Beke, le président du CD&V, sur Twitter.

Kristof Calvo, chef de groupe Groen à la Chambre, ne veut pas non plus en entendre parler: "Et Bart De Wever lance cela. Cela ne se produira pas avec Groen au gouvernement. Ce n'est pas l'âge de la retraite qui doit augmenter, mais les pensions des gens", a-t-il expliqué.

16/05/2019 ©Vadot

Lire également

Publicité
Publicité