15% de logements sociaux, "on n'y arrivera pas" (Rudi Vervoort)

©BELGA

Une des grosses et belles promesses du nouvel exécutif bruxellois, c'est d'atteindre un quota de 15% de logements sociaux. Un vœu pieux, à entendre... le ministre-président!

C'est inscrit noir sur blanc dans l'accord, dans la Déclaration de politique générale (à lire en intégralité ici). Le nouveau gouvernement bruxellois vise 15% de logements sociaux sur le territoire de la Région. Comment? En rénovant les logements existants, en lançant une stratégie d’acquisition-rénovation, notamment dans le cadre d'un appel public à l’été 2020, et aussi en terminant, dans les 5 ans, la construction des 6.400 logements déjà prévus.

Donc, 15% de logements sociaux. On y croit? Pas le ministre-président Rudi Vervoort fraîchement renommé à ce poste. Invité sur Bel RTL ce jeudi matin, au lendemain de l'annonce de l'accord, il cerne l'importance du problème. La construction de logements sociaux à prix abordables, c'est "une urgence absolue". Comment faire? "On va mobiliser tous les acteurs qui sont mobilisables. Pour les acteurs privés, c'est une modification des règles en matière de charge d'urbanisme."

"Il faut fixer une ligne"

Après avoir rappelé brièvement les nouvelles règles, le ministre-président ajoute que 15% de logements sociaux, "c'est la norme. Mais je ne me fais pas d'illusion, on n'y arrivera pas. Mais il faut fixer une ligne. Et là où on est en déficit (de logements sociaux, NDLR) et où les indices socio-économiques sont plus élevés qu'ailleurs, ce sera la règle."

Règle que le chef du gouvernement estime, avant même d'avoir entamé le travail, qu'elle est inatteignable...

15% de logements sociaux
Ce que dit l'accord

"A terme, il conviendra de disposer de 15% de logements à finalité sociale sur l’ensemble du territoire régional répartis de manière équilibrée par commune et par quartier."

"En parallèle, le Gouvernement, dans l’année de son installation, prévoira un régime de procédures accélérées sur le plan urbanistique et révisera la réglementation relative aux charges d’urbanisme dont le fait générateur est le logement, en vue de privilégier la création de logements publics et sociaux. Dans les communes où la part de logements sociaux est inférieure à l’objectif de 15% et où les indices socio-économiques sont plus élevés que la moyenne régionale, les charges d’urbanisme seront obligatoirement consacrées à la création de logements sociaux ou à finalité sociale."

 

Lire également

Publicité
Publicité