Moins de francophones à la Chambre

©Photo News

A priori, ça ne devrait pas changer la face du monde, mais tout de même. La minorité francophone devrait perdre au moins un député à la Chambre lors des prestations de serment des membres du nouveau Parlement, prévues le 2 juin. Explications.

Durant la législature qui s’achève, la Chambre comptait 63 députés francophones pour 87 députés néerlandophones. Ainsi furent constitués les deux groupes linguistiques du Parlement en 2014. Cet équilibre devrait être modifié suite au scrutin de dimanche. C’est à Bruxelles que cela se passe, une circonscription qui comprend les 19 communes bruxelloises et les 6 communes à facilités de la périphérie bruxelloise. Groen n’a pas présenté de liste pour la Chambre dans la capitale, tablant sur des candidats présents sur la liste Ecolo.

Le groupe Ecolo qui compte toujours 13 membres sur le site du SPF Intérieur, devrait en fait en compter 12, Groen passant de 8 à 9.

Cela a fonctionné. Tinne Van Der Straeten, échevine Groen à Koekelberg est, avec près de 11.000 voix, la troisième des quatre élus des verts bruxellois. Elle devrait prêter serment en néerlandais, confirme Ecolo, ce qui ferait d’elle une élue néerlandophone.

Le groupe Ecolo qui compte toujours 13 membres sur le site du SPF Intérieur, devrait en fait en compter 12, Groen passant de 8 à 9. Rappelons que les écologistes ont pour habitude de faire groupe commun à la Chambre.

Le PTB, parti national, n’a lui aussi présenté qu’une liste à Bruxelles pour la Chambre. Il y fait monter deux élus, dont une est néerlandophone. Qui prêtera serment dans quelle langue? "La question n’est pas tranchée. Nous communiquerons le 20 juin", explique à L’Echo Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB.

Le PTB n’a pas encore décidé dans quelle langue ses deux élus bruxellois prêteront serment.

Si un des deux élus de gauche rejoint lui aussi le groupe linguistique néerlandais, les francophones perdraient donc deux élus, venant alourdir la facture de ces élections, si on compte encore l’unique élu francophone du Parlement flamand perdu dimanche.

On rappellera que, suite à la scission de l’arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde, les Flamands avaient perdu un élu en 2014.

Ces changements ne devraient pas faciliter la constitution d’une majorité excluant la N-VA côté néerlandophone.

Lire également

Publicité
Publicité