1. Dossiers
  2. elections-2019

Dries Van Langenhove n'est pas monté au perchoir de la Chambre

Les 150 députés fraîchement élus ont prêté serment. Patrick Dewael (Open Vld) a décidé de présider la séance depuis son siège, écartant ainsi la possibilité de voir Dries Van Langenhove (VB) monter au perchoir pour les prestations de serment.
  • Ce qu'il faut retenir

    • Les 150 députés de la Chambre ont prêté serment. Ils ont à tour de rôle répété: "je jure d'observer la Constitution", que ce soit en français, en néerlandais ou en allemand, et parfois dans les deux, voire trois langues.

    • Dans la circonscription de Bruxelles, la première langue choisie détermine le rôle linguistique auquel appartiendra le député. Pour la première fois depuis la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde, deux élues flamandes représenteront la capitale. Tinne Van der Straeten (Ecolo) et Maria Vindevoghel (PTB-PvdA) ont prêté serment d'abord en néerlandais. Le groupe linguistique flamand comptera donc 89 députés au lieu de 87 sous la législature précédente.

     Patrick Dewael a présidé la séance depuis son banc, comme il l'avait annoncé à l'ouverture de la séance. Il a de la sorte évité tout incident lié à la présence du jeune élu d'extrême-droite au perchoir de l'assemblée, Dries Van Langenhove (VB).

      • La Chambre a reporté à la prochaine séance la désignation d'un Bureau et donc d'un président.  

    Élections 2019

    Suivez les négociations et consultations pas à pas dans notre dossier >

  • La séance est levée

    Une conférence des chefs de groupe est convoquée pour la semaine prochaine. 

    Pour rappel, le chef de groupe PS est Ahmed Laaouej. Pour le MR, il s'agit de David Clarinval. Catherine Fonck occupe cette fonction pour le cdH, tandis que c'est Georges Gilkinet pour le groupe Ecolo-Groen. Quant au PTB-PVDA, c'est Raoul Hedebouw qui a été choisi.

    Côté flamand, les chefs de groupe sont Peter De Roover (N-VA), Servais Verherstraeten (CD&V), Patrick Dewael (Open Vld), Peter Vanvelthoven (sp.a) et Barbara Pas (Vlaams Belang).

  • Fin des prestations de serment

    Tous les députés ont prêté serment. La Chambre est officiellement installée. 

  • Moins de députés dans le groupe linguistique francophone

    La députée du PTB Maria Vindevoghel, élue sur une liste francophone, a prêté serment en néerlandais (après avoir tenté une prestation en mixant les deux langues). Avant elle, Tinne Van der Straeten, élue Groen à Bruxelles sur une liste francophone, a également opté pour le néerlandais. Ce qui fait que le groupe linguistique français ne compte plus que 61 membres (sur 150 députés), contre 63 lors de la législature précédente. 

  • → Pour suivre les prestations de serment en direct, cliquez ici.

  • Début des prestations de serment

  • Le CD&V proposera Servais Verherstraeten à la présidence

    Le groupe CD&V proposera Servais Verherstraeten à la présidence de la Chambre. Deux groupes ont déjà proposé un candidat: Valérie Van Peel pour la N-VA et Tinne Van der Straeten pour les écologistes. Il n'est pas encore sûr que la Chambre se prononce ce jeudi sur la présidence exercée pour le moment par le député le plus ancien, en l'occurrence Patrick Dewael (Open Vld). 

  • Zakia Khattabi prêtera bien serment ce jeudi

    Le président du jour Patrick Dewael ayant décidé de présider depuis son banc, et que la Chambre soit installée chacun depuis sa place, Dries Van Langenhove ne montera au perchoir. Ce qui permet à Zakia Khattabi de ne pas prêter serment devant le Belang.

  • La séance commence, Patrick Dewael ne monte pas sur le perchoir

    Patrick Dewael explique qu'il présidera la séance depuis sa place et non depuis le perchoir de l'assemblée. "Tant que la Chambre n'est pas installée, il n'y a pas de raison à se rendre à la tribune. Chacun reste à sa place", explique l'élu Open VLD sous les applaudissements. Par ce geste, le président de l'assemblée écarte la possibilité de voir Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) prendre place à la tribune de la Chambre. 

    "C'est ma place, et c'est la seule que l'électeur m'ait confiée. Cela vaut pour nous tous."
    Patrick Dewael
    Invoquant l'article 3 du règlement de la Chambre

  • De nombreux députés francophones (PS, Ecolo, MR, DéFI et PTB) portent un triangle rouge pour marquer leur désapprobation à voir Dries Van Langenhove prendre place à côté du président de la Chambre. Les députés du cdH arboreront un autre signe distinctif. 

  • Les forces en présence

    55e
    législature
    En route pour une 55e législature, avec une Chambre plutôt morcelée et où les deux poids lourds sont la N-VA et le PS, talonnés par les extrémistes du Vlaams Belang (voir notre infographie).

  • Pieter De Crem (CD&V) ne siégera pas à la Chambre

    Comme il avait déjà laissé entendre, Pieter De Crem ne va pas siéger au Parlement fédéral et confirme mettre un terme à sa carrière politique au niveau national.  

  • Anvers en force, le Luxembourg loin derrière

    Rien de bien neuf, mais une piqûre de rappel. Plus une circonscription électorale est grande, plus elle envoie d’élus à la Chambre.  Logique. C’est pourquoi la province la plus représentée est celle d’Anvers, avec 24 élus, suivie par la Flandre-Occidentale (20). Ce sont le Brabant wallon (5 députés) et le Luxembourg (4 députés) qui ferment la marche.

  • Les plus jeunes élus ont 26 ans

    La moyenne d’âge de ces nouveaux députés fédéraux frôle les 45 ans et demi.

    Quant aux plus jeunes, tous deux âgés de 26 ans, ils sont connus, puisqu’ils sont censés assister le président lors de la prestation de serment de ce jeudi. Ce qui pose problème par ailleurs, vu qu’il s’agit de Mélissa Hanus (PS) mais surtout de Dries Van Langenhove (Vlaams Belang), fondateur de Schild & Vrienden, inculpé lundi pour infractions aux lois relatives au racisme et au négationnisme, entre autres.

  • Visite guidée de la Chambre

    La Chambre dans la Belgique fédérale

  • 38% de "petits nouveaux"

    Sur les 150 députés qui prêteront serment ce jeudi, 57 ne feront, au final, que retrouver leur siège; ils sont 38% à être des députés sortants. Les autres ne sont pas forcément des novices: 15 d’entre eux (10%) proviennent d’une autre assemblée et étaient déjà députés à un autre niveau de pouvoir.

    Ajoutez à cela 21 têtes (14%) qui ne peuvent être qualifiées de nouvelles: si elles ne siégeaient pas à la veille du scrutin, elles ont par contre déjà usé les bancs d’une assemblée – on trouve nombre de ministres dans ce cas, par exemple. En définitive, de véritables "petits nouveaux", on n’en trouve que 57, soit 38% des députés.

  • L'agitation autour de Van Langenhove, c'est "beaucoup de bruit pour presque rien" (CD&V)

    Le chef de groupe CD&V à la Chambre Servais Verherstraeten estime qu'il ne faut pas donner plus d'importance que cela au rôle qui sera dévolu au député Vlaams Belang Dries Van Langenhove, chargé en sa qualité de plus jeune élu de l'assemblée, d'assister, lors d'une séance "cérémonielle", le président Patrick Dewael. C'est "beaucoup de bruit pour presque rien", estime-t-il alors que des élus (francophones) entendent protester cet après-midi contre la qualité de l'élu d'extrême droite et la préséance réglementaire qui lui est accordée. 

  • Davantage de femmes, même si la parité n’est pas encore au rendez-vous

    Cette Chambre nouvelle compte 64 femmes dans ses rangs, sur un effectif total de 150 députés. Ce qui fait une proportion de 42,7%. Autrement dit, la parité, on n’y est pas encore, mais on s’en rapproche, puisque la dernière composition officielle de l’assemblée sortante, établie fin décembre 2018, ne pointait que 38% de femmes.

    On notera ici que la composition de la Chambre a varié au fil de la dernière législature, ayant vu siéger 179 membres – parmi eux, des ministres ayant laissé leur place à des suppléants.

  • Au menu

    Bonjour à toutes et tous. 

    Ce jeudi, nous suivons en direct la séance d'installation du nouveau Parlement fédéral. 

    A 14h30, les 150 députés fraîchement élus prêteront serment devant Patrick Dewael (Open Vld), qui préside l'installation de l'assemblée. Elu depuis 1985, Patrick Dewael compte une longue carrière politique, notamment au perchoir de la Chambre de 2008 à 2014. Le président sortant, Siegfried Bracke (N-VA), n'a pas été réélu le 26 mai et la séance d'installation doit donc être présidée par le député le plus ancien, soit Patrick Dewael.

    Une présence qui dérange 

    Le règlement de la Chambre prévoit également qu'il soit assisté des deux députés les plus jeunes, en l'occurrence Melissa Hanus (PS) et Dries Van Langenhove (Vlaams Belang). Ce dernier, militant d'extrême-droite particulièrement controversé puisqu'il est le fondateur du mouvement identitaire "Schild & Vrienden", a été inculpé lundi dernier pour infractions aux lois sur le racisme, le négationnisme et le port d'arme. Cette inculpation a créé un mouvement de grogne au sein de plusieurs formations politiques. Certains députés ont même annoncé qu'ils ne prêteraient pas serment devant l'élu du Vlaams Belang.  La députée Melissa Hanus a ainsi indiqué qu'elle n'ira pas s'asseoir au perchoir de la Chambre lors de la séance d'installation.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés