Georges Dallemagne remplace Joëlle Milquet à la tête de liste cdH à la Chambre

Georges Dallemagne ©BELGA

La Bruxelloise accepte une mission à la Commission européenne. Elle est remplacée par le député sortant Georges Dallemagne comme tête de liste fédérale à Bruxelles. Pierre Kompany redescend à la Région.

C’est un nouveau coup dur pour le cdH. Joëlle Milquet ne tirera finalement pas la liste de son parti pour les élections fédérales à Bruxelles. Elle a annoncé ce jeudi par communiqué qu’elle avait accepté une nouvelle mission de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

"Joëlle Milquet ne quitte pas la vie politique pour autant et qu’elle reste un membre actif et un pilier du cdH."
cdH

On rappellera qu’après son retrait de la scène politique belge suite à son inculpation dans un dossier relatif à l’usage de personnel de cabinet pour sa campagne de 2014, elle avait accepté de travailler pour la Commission en matière d’accompagnement des victimes de terrorisme.

Son rapport remis récemment a apparemment convaincu Jean-Claude Juncker de la mobiliser pour poursuivre le travail. Il "lui a proposé de la charger désormais du suivi des recommandations établies dans son rapport. À ce titre, il lui demande de travailler sur un premier plan d’actions. Il lui demande également de le conseiller dans une seconde phase sur des possibles mesures à moyen ou long terme", précise le communiqué de Joëlle Milquet diffusé jeudi soir.

"C’est en fait un plan pour cinq ans que j’ai rédigé, et c’est ce que j’avais envie de faire", confiait-elle à L’Echo ce jeudi.

Dallemagne au Fédéral

La Bruxelloise a annoncé sa décision à Maxime Prévot, son président de parti, mercredi soir. Ce retrait implique naturellement quelques changements au top des listes bruxelloises du cdH. C’est Georges Dallemagne, député fédéral sortant, et initialement destiné à pousser la liste du parti à la Région bruxelloise qui hérite de la tête liste au Fédéral.

Georges Dallemagne ©BELGA

C’est inespéré pour ce spécialiste, entre autres, des matières de sécurité intérieure et de défense. Il devrait être suivi par Bea Ercollini, ex-rédactrice en chef du magazine Elle et animatrice de l’association "Touche pas à ma pote". Elle devait être troisième sur cette liste fédérale.

Le cdH n’est visiblement pas certain de décrocher deux sièges bruxellois à la Chambre puisqu’il tient à sauver Pierre Kompany. De deuxième à la Chambre, ce dernier devient deuxième à la Région bruxelloise, derrière Céline Fremault.

Philippe malherbe, ex-présentateur de RTL-TVI qui occupait cette deuxième place a accepté de pousser la liste régionale du cdH.

"C’est donc en confiance pour l’équipe et avec fierté pour Joëlle Milquet que Maxime Prévot a souscrit positivement à ces changements, d’autant plus que Joëlle a proposé de continuer à aider à la campagne, à soutenir les candidats et à rester impliquée avec les convictions et la popularité que tous lui reconnaissent aux côtés des équipes", a indiqué le parti en soirée.

Milquet reste active

Le cdH précise que "Joëlle Milquet ne quitte pas la vie politique pour autant et qu’elle reste un membre actif et un pilier du cdH. Ses compétences et sa vision sont des atouts et rien n’exclut, si elle l’accepte, qu’elle puisse encore mener de prochains combats électoraux avec nous."

Le cdH a également statué sur ses listes luxembourgeoises après le départ forcé de Dimitri Fourny, inculpé dans une affaire de fraude électorale. Il sera remplacé par René Collin, ministre wallon, alors que Josy Arens prendra la tête de liste fédérale.

Lire également

Publicité
Publicité