1. Dossiers
  2. elections-2019
live

Paul Magnette: "Il n'y a pas de chapitre sur le confédéralisme"

Le roi Philippe a prolongé la mission de l'informateur royal Paul Magnette (PS) de 15 jours, jusqu'au 9 décembre.
  • Les 12 phrases essentielles de la conférence de presse

    "Je me suis entretenu avec différents représentants de la société civile et eu des entretiens bilatéraux approfondis avec les 10 partis autour d'une note consolidée."  

    La note comprend huit chapitres:

    1. Un pacte national pour le plein emploi
    2. Soutien aux entreprises
    3. La transition durable
    4. La cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté
    5. La santé
    6. La sécurité
    7. L'asile et la migration
    8. La modernisation de l'État 

    "J'ai eu entretien avec l'ambassadeur du Royaume-Uni. Nous avons parlé du Brexit, notamment l'impact sur l'économie belge et la problématique des transmigrants. La Belgique et la Royaume-Uni doivent mettre en place une collaboration structurée comme la France." 


    "Dans les prochains jours, je vais approfondir et détailler les notes. Je vais les étayer avec les meilleures données disponibles. À cette fin, je vais rencontrer le gouverneur de la BNB, le Bureau du Plan, le comité de monitoring,... Mais aussi le SPF pour parler du plan d'investissements stratégiques."

    "On travaille pour tous les Belges, de Zeebruges à Arlon et de Mouscron à Eupen."


    "Je crois dans les chances d'un projet fédéral positif, dans un État moderne, avec du respect pour tous. Un État qui ne laisse personne sur le côté. On doit se concentrer sur les convergences, sur un projet ambitieux qui rassemble et va améliorer les conditions de tous les citoyens."

    "Je peux comprendre que des formations politiques se posent des questions sur leur futur, mais ces débats internes ne doivent pas mettre en péril l'intérêt du pays. Il est plus que temps de revenir à l'essentiel."

    "Je réitère mon appel à sortir de sa zone de confort et de penser dans l'intérêt général et prendre ses responsabilités."

    Paul Magnette a également évoqué une phrase de Luther King: "We must use time creatively, in the knowledge that the time is always ripe to do right" ("Nous devons utiliser le temps de manière créative, en sachant que le temps est toujours mûr pour bien faire").


    "Il n'y pas de chapitre sur le confédéralisme. Un parti a souhaité en parler, mais pas les autres. Comme je cherche des convergences, je n'ai pas retenu le confédéralisme pour les discussions."

    "Quelle chance de réussite? Très difficile à dire. Comme prof dans une vie antérieure, j'ai toujours eu du mal avec les notes. Encore plus quand c'est pour les attribuer à moi-même." 

    Sur le soutien aux entreprises"Tous les partis sont d'accord sur le soutien à accorder à l'esprit d'entreprendre. Ce chapitre parle aussi de la productivité. On sait, par exemple, que nous avons des problèmes de mobilité, un facteur devenu l'un des plus gros en matière de productivité, en plus des conséquences sur l'environnement."

    "Je crois, sans entrer dans les détails, qu'il existe un consensus assez large sur le fait de faire évaluer le fonctionnement de l'Etat fédéral dans une optique de le rendre plus efficace."

  • La conférence de presse de Paul Magnette va commencer

  • La mission de Paul Magnette prolongée de 15 jours

    L'informateur royal est une nouvelle fois prolongé. Il fera à nouveau rapport au Roi le lundi 9 décembre.

    Paul Magnette dispose donc de deux semaines supplémentaires. Fait notable: les libéraux francophones et les chrétiens-démocrates flamands désigneront leur nouveau président au cours de celles-ci.

  • Paul Magnette est arrivé chez le Roi

    Paul Magnette reçu par le Roi ce lundi à 14 heures. Il doit faire rapport de ses avancées avant une possible prolongation. ©BELGA

  • L'Open Vld change de ton sur la N-VA

    Les libéraux flamands ouvrent-ils la porte à l'arc-en-ciel au Fédéral? La formule pousserait la N-VA dans l'opposition. Les voix sont (encore) dissonantes au sein de l'Open Vld et toutes les pistes restent ouvertes.

  • Le contexte

    L'informateur Paul Magnette fera à nouveau rapport au Roi ce lundi à 14h00. Il s'entretiendra avec le souverain sur sa tentative de trouver un terrain d'entente pour un futur gouvernement fédéral. On s'attend à ce que sa mission soit à nouveau prolongée.

    Le roi Philippe avait désigné le 5 novembre dernier le président du PS pour mener un nouveau tour d'information en vue de former un gouvernement fédéral après l'échec des préformateurs Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA).

    Lire notre édito | Ceci n'est pas un État

    10 partis autour de la table

    Le socialiste a pris sa mission en étendant la liste des partis consultés. Les informateurs précédents, Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a), avaient progressivement réduit leurs discussions à six partis (socialistes, libéraux, CD&V et N-VA). Les préformateurs avaient consulté les écologistes en plus des six partis. Paul Magnette a, quant à lui, entretenu des contacts avec dix partis, c'est-à-dire avec DéFI et, surtout, le cdH en plus.

    Différents thèmes

    Paul Magnette ne cherche pas particulièrement à constituer une prochaine coalition, mais à trouver un consensus avec différentes formations autour de plusieurs thèmes, comme le taux d'activité, la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté, la justice et la sécurité, la transition climatique, l'immigration et la modernisation de l'État. 

  • Qui pourrait négocier avec qui?

    Composez votre propre coalition à l’échelon fédéral, grâce à notre outil interactif.

    Attention, il faut au minimum 76 sièges pour mettre des partis autour de la table.

    coalition fédérale

  • Bonjour!

    Et bienvenue dans ce direct consacré au nouveau point presse de l'informateur royal Paul Magnette (PS).

    Il doit prendre la parole devant la presse à 16 heures à la Chambre, après s'être entretenu avec le roi Philippe.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect

Messages sponsorisés

n