Le "Macron roumain" succède à Verhofstadt à la tête de Renew Europe

Dacian Ciolos est réputé proche de la France. ©EPA

Dacian Ciolos, ancien Premier ministre de la Roumanie et ex-commissaire européen à l'Agriculture, succède à Guy Verhofstadt à la présidence de Renew Europe (ex-ADLE).

Dacian Ciolos, l’ancien Premier ministre roumain, a été élu ce mercredi président de Renew Europe, le groupe libéral au Parlement européen (ex-ALDE). Il succède à Guy Verhofstadt qui devrait se concentrer sur sa dernière grande bataille pour un poste européen, la présidence du Parlement européen.

Celui que l’on surnomme le "Macron roumain" sera à la tête du troisième groupe politique au Parlement européen.

Celui que l’on surnomme le "Macron roumain" sera à la tête d’un groupe de 106 élus, la troisième force politique du Parlement. Il a bénéficié de l’abandon de Nathalie Loiseau, la candidate de l’Élysée déchue après avoir donné un briefing "off the record" où elle s’est épanchée un peu trop durement sur ses ennemis politiques.

Dacian Ciola, époux d’une Française, a reçu la bénédiction du président français Emmanuel Macron pour exercer cette nouvelle mission. On le dit aussi proche de Michel Barnier.

Contre le mariage gay

Dacian Ciolos ©EPA

Le parcours de ce spécialiste de l’agriculture au profil de technocrate a débuté dans les milieux conservateurs. Il fut commissaire européen à l’Agriculture au sein de la commission Barroso.

Lorsqu’il était Premier ministre, Dacian Ciolos s’est clairement opposé au mariage gay, appelant à soutenir la "famille traditionnelle", contre l’avis du président roumain Klaus Iohannis.

L’Espagnole Iratxe Garcia présidera le S&D

Le groupe des sociaux démocrates (S&D) au Parlement européen a, lui, changé de président mardi. L’Espagnole Iratxe Garcia a été élue par acclamation à la tête des députés socialiste européens. Elle succède à l’Allemand Udo Bullmann, qui a renoncé à se représenter après avoir dû assumer dans des circonstances difficiles la succession de l’Italien Gianni Pittella.

Les Espagnols, portés par leur victoire lors des élections, se sont rués sur la présidence du groupe socialiste.

Les socialistes restent le deuxième groupe politique du Parlement européen, avec 152 élus. Mais confrontés à l’usure du pouvoir, comme le PPE, ils ont perdu 35 députés lors des dernières élections européennes.

Les Espagnols, portés par leur victoire lors des élections, se sont rués sur la présidence du groupe socialiste. Iratxe Garcia, proche du Premier ministre Pedro Sanchez, n’a rien d’une débutante aux affaires européennes. Âgée de 44 ans, elle n’est pas une novice en politique européenne. Elle est devenue eurodéputée en 2004, après quatres années à la chambre des députés espagnols.

Iratxe Garcia a fait partie, entre autre, de la commission sur les droits des LGBT et de celle sur l’agriculture et le développement rural.

Lire également

Publicité
Publicité