Les formateurs bruxellois évoquent une réunion "sereine" avec l'Open Vld

Guy Vanhengel (Open Vld) et Rudi Vervoort (PS) lors d'un comité de concertation, en 2015. ©BELGA

Le duo de formateurs bruxellois a reçu les représentants de l'Open Vld ce mardi matin. Rudi Vervoort (PS) espère avoir répondu aux interrogations des libéraux néerlandophones.

Comme annoncé ce lundi, le duo de formateurs bruxellois, composé de Rudi Vervoort (PS) et Elke Van den Brandt (Groen), a reçu ce matin les chefs de file de l'Open Vld, Sven Gatz et Guy Vanhengel, pour aborder leurs réticences à entrer en négociations. "La rencontre s'est déroulée dans un climat serein et respectueux", a indiqué le ministre-président sortant dans un communiqué.

Au cours de la rencontre, les deux formateurs ont rappelé la singularité du contexte bruxellois, à savoir que la formation des coalitions de chaque groupe linguistique se déroule traditionnellement de manière séparée à Bruxelles. Groen, le sp.a et l'Open Vld avaient d'ailleurs annoncé leur volonté de former une coalition sans consulter l'aile francophone.

Nous espérons avoir répondu aux interrogations émises par l'Open Vld et escomptons une issue favorable afin d'entrer rapidement dans le vif du sujet pour construire un accord de majorité ambitieux que méritent les Bruxellois pour les cinq années à venir.
PS Rudi Vervoort
Formateur bruxellois

Pour le duo de formateurs, la double majorité bruxelloise doit également se construire indépendamment des autres exécutifs régionaux et fédéral. Et d'insister "sur la nécessité de mettre en place rapidement une majorité qui permette à la Région bruxelloise d'être un partenaire solide et constructif, vecteur de stabilité pour notre pays. La Région bruxelloise entend continuer à jouer un rôle moteur du fédéralisme de coopération."

Élections 2019

Suivez les négociations et consultations pas à pas dans notre dossier >

"Nous espérons avoir répondu aux interrogations émises par l'Open Vld et escomptons une issue favorable afin d'entrer rapidement dans le vif du sujet pour construire un accord de majorité ambitieux que méritent les Bruxellois pour les cinq années à venir", a commenté le formateur PS Rudi Vervoort au terme de la réunion.

Le ministre bruxellois du Budget Guy Vanhengel ne communiquera pas officiellement tant qu'il n'y aura pas de gouvernement, indique sa porte-parole qui confirme toutefois que le climat était constructif.

Reprise des discussions lundi prochain

Les négociations devant aboutir à la constitution d'un gouvernement PS-Ecolo-DéFI- Groen-Open Vld-s.pa en Région bruxelloise ont débuté ce lundi. Mais l'Open Vld n'était officiellement pas présent, Sven Gatz et Guy Vanhengel manquant à l'appel. Seul le chef de cabinet du ministre bruxellois du Budget se trouvait autour de la table, signe, selon certains, que le blocage n'est pas total.

Pour mémoire, les libéraux néerlandophones renâclent à rejoindre la table des négociations, car ils estiment qu'il ne faut pas précipiter la formation d'un gouvernement. L'Open Vld affiche aussi une soudaine solidarité avec le MR qu'il souhaite inclure aux discussions.

Les négociations bruxelloises ne reprendront pas avant lundi prochain, avait déclaré hier le ministre-président. Visiblement, la donne n'a pas changé. "Des réunions techniques se tiennent toute cette semaine. L'agenda de la semaine prochaine sera établi et diffusé en temps voulu", nous dit-on au cabinet Vervoort.

Ce qui donne le temps à l'Open Vld de décider s'il participera oui ou non aux négociations en vue de former un gouvernement à Bruxelles. Il faudra sans doute attendre le prochain bureau de parti, lundi prochain, pour connaître la réponse.

Lire également

Publicité
Publicité