Rudy Demotte et Geert Bourgeois ont testé les écologistes au Fédéral

Geert Bourgeois et Rudy Demotte au sortir d'une réunion avec le roi Philippe, le 8 octobre. ©Photo News

Groen et Ecolo ont répété aux préformateurs royaux leur exclusive à l’égard de la N-VA.

Surprise! Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA), préformateurs royaux, ont rencontré les deux partis écologistes dans le courant de la semaine dernière, vraisemblablement à la demande du PS. Groen et Ecolo leur ont répété leur exclusive à l’égard de la N-VA, a-t-on confirmé à L’Echo.

Les deux entrevues ont permis de constater que deux scénarios demeuraient, pour ce qui concerne les verts: une formule avec eux et sans la N-VA et une formule avec la N-VA et sans eux. Les protagonistes ont tous insisté sur l’urgence d’avancer vers la formation d’une coalition gouvernementale. On rappelle que les élections ont eu lieu il y a presque 150 jours.

Des rencontres qui étonnent

Ces rencontres sont étonnantes à plus d’un titre. Même si Ecolo et Groen se sont toujours dits disponibles, leur exclusive envers la N-VA n’a jamais pu être dépassée. Ce qui les avait exclu du jeu dès la fin du mois d’août, au cœur de l’information royale menée par Didier Reynders et Johan Vande Lanotte depuis le lendemain des élections.

Demotte et Bourgeois semblent être sortis du cadre de leur mission royale.

Deuxième élément: Demotte et Bourgeois semblent être sortis du cadre de leur mission royale. Celle-ci devait en effet se poursuivre avec les six partis maintenus en dialogue par Didier Reynders et Johan Vande Lanotte. À savoir, le PS, la N-VA, le sp.a, le MR, l’Open Vld et le CD&V.

Où en sont le PS et la N-VA?

Si PS et N-VA sont, à ce stade, associés dans le cadre de cette préformation, on sait le PS toujours rétif à entamer une négociation avec le parti de Bart De Wever, même si l’exclusive peut paraître moins déterminée que par le passé. "Nous sommes évidemment disposés à faire des accords mais pas à renoncer à notre programme", a indiqué Paul Magnette dimanche, au lendemain de son élection à la présidence du PS.

Les revendications du PS ne rencontrent pas forcément l’hostilité de la N-VA, qui se dit prête à en discuter en échange d’un programme ferme dans le domaine de la migration.

Le premier rapport Demotte/Bourgeois est attendu le 4 novembre.

Lire également

Publicité
Publicité