"Si deux hommes avec la carrure d'Elio Di Rupo et Bart De Wever s'assoient ensemble..."

©BELGA

Nouvelle tentative de Theo Francken pour une discussion avec le PS: "Si deux hommes avec la carrure d'Elio Di Rupo et Bart De Wever s'assoient ensemble, il n'y aura pas de moment de silence dans la salle, ils parleront ensemble, croyez-moi!"

Le N-VA Theo Francken était interrogé ce mercredi soir, dans l'émission Terzake de la VRT, sur l'attitude du PS qui refuse jusqu'ici toute discussion. Ce n'est pas la première fois que le nationaliste flamand se plaint de cette porte fermée. De diverses manières. Récemment, il se faisait agressif sur Twitter: "Ne pas vouloir parler ensemble, c'est reconnaître une défaite intellectuelle."

Je n’ai jamais vu Theo Francken résoudre quelque chose, je l’ai par contre vu faire beaucoup de conflits
Philippe Close
Bourgmestre de Bruxelles

Mercredi soir, il l'a joué sur le ton de la fraternisation: "Si deux hommes avec la carrure d'Elio Di Rupo et Bart De Wever s'assoient ensemble, il n'y aura pas de moment de silence dans la salle, ils parleront ensemble, croyez-moi!" "Notre porte reste ouverte", ajoutait-il. À la question "Etes-vous prêts à faire des compromis?", Theo Francken a répondu "naturellement". Voilà qui ressemble à une politique de la main tendue...

Que pense le PS de ces invitations? Ce jeudi matin, le bourgmestre socialiste de Bruxelles, Philippe Close, a dit, sur La Première: "J’ai connu ça quand j’ai dû travailler avec lui quand il était secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration. Je n’ai jamais vu Theo Francken résoudre quelque chose, je l’ai par contre vu faire beaucoup de conflits."

Rappelons que les deux informateurs royaux, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, sont toujours occupés à tenter de débroussailler le terrain, mais sont confrontés au refus des socialistes de s'asseoir avec la N-VA, vu que celle-ci veut discuter de confédéralisme et qu'eux refusent...

Lire également

Publicité
Publicité