"Si nous sommes débarqués au niveau flamand, nous ne participerons pas au Fédéral" (Open Vld)

©Photo News

Le bureau de l'Open Vld se réunira lundi prochain, "ou plus tôt si l'actualité politique l'exige", pour se prononcer sur une participation gouvernementale en Flandre. Mais les libéraux flamands sont clairs: pas de participation au Fédéral s'ils ne sont pas présents dans le gouvernement flamand.

L'Open Vld va convoquer son bureau de parti afin qu'il se penche sur une participation gouvernementale. La réunion aura lieu lundi prochain, "ou plus tôt si l'actualité politique l'exige". Les libéraux souhaiteraient coupler leur entrée dans un exécutif en Flandre à une participation au Fédéral.

"Un gouvernement flamand avec la N-VA ne poserait pas de problème en matière de contenu."

L'Open Vld s'attend à recevoir ce mercredi ou dans les prochains jours un appel du formateur flamand, Bart De Wever. "Avant de pouvoir décider si nous nous engageons ou pas dans la formation en Flandre, nous avons besoin que notre présidente nous donne un état des lieux", a expliqué un membre du parti sous le couvert de l'anonymat. "De notre part, il ne faudra pas s'attendre à une résistance majeure, si ce n'est à l'encontre du Vlaams Belang", a laissé entendre ce libéral, qui précise qu'un "gouvernement flamand avec la N-VA ne poserait pas de problème en matière de contenu".

Si l'Open Vld devait être mis de côté au profit d'une coalition associant le CD&V, le sp.a et la N-VA, les choses risquent toutefois d'être plus compliquées par la suite. "La chance que cela se produise est mince", souligne toutefois une autre source libérale. "Mais si nous sommes débarqués au niveau flamand, nous ne participerons pas non plus au Fédéral", avertit-elle.

Le couplage entre les formations flamande et fédérale devrait constituer un important sujet lors du bureau à venir. Les libéraux se pencheront en outre sur les exigences concrètes qu'ils entendent mettre sur la table lors d'éventuelles négociations formelles.

Lire également

Publicité
Publicité