Les actions préférées des stratégistes

©Bloomberg

Philippe Gijsels (BNP Paribas Fortis), Michel Ernst (CBC) et Youry Huygen (L’Investisseur) font part de leurs choix d'actions pour les mois à venir.

"AB InBev affiche une rentabilité largement supérieure à celle de ses concurrents."

Michel Ernst | Stratégiste Actions Senior chez CBC Banque Privée

Michel Ernst ©Dieter Telemans

Les craintes des investisseurs quant à l’endettement d’AB InBev (essentiellement contracté pour racheter SAB Miller) et son exposition aux marchés émergents (40% du chiffre d’affaires) ont fait chuter l’action d’environ 30% en 2018. Avec une marge EBITDA de près de 40%, le premier brasseur mondial affiche pourtant une rentabilité largement supérieure à celle des concurrents (Heineken 22%, Carlsberg 14%, etc.). Son rendement des flux de trésorerie disponible dépasse les 6%. Cette santé financière lui permettra de rembourser sa dette importante, d’autant qu’AB InBev a décidé de réduire de moitié son dividende, afin d’accélérer ce remboursement.

Rallye boursier

L’Echo lance une nouvelle édition de son concours, le Rallye Boursier. Venez y participer entre le 19 novembre et le 25 janvier et tentez de remporter un des nombreux prix. Inscrivez-vous sur www.rallyeboursier.be.

Si les marchés émergents ont causé quelques inquiétudes ces derniers mois, leur potentiel important reste intact. Conjuguée à la croissance organique escomptée, la réalisation des synergies attendues du rachat de SAB devrait déboucher sur une augmentation constante du bénéfice dans les prochaines années. Les ratios de valorisation étant attractifs, nous recommandons donc AB InBev à l’achat avec un objectif de cours à 105 euros.

Les choix d'actions de Michel Ernst

  • AB Inbev
  • Bpost
  • Umicore
  • Alibaba
  • Encana , le groupe énergétique canadien

"Vranken-Pommery, qui met l’accent sur le moyen terme, est un placement idéal pour l’investisseur privé."

Youry Huygen | Analyste à L’Investisseur

Youry Huygen ©Kristof Van Accom

Il y a quelques années, les attaques terroristes à Paris et à Bruxelles avaient été néfastes pour les ventes de la boisson festive par excellence: le champagne. Depuis, les touristes ont fait leur retour et la croissance économique aidant, on ouvre plus rapidement une bouteille de champagne. Cependant, Vranken-Pommery a tiré quelques leçons du passé. Le groupe met en effet l’accent sur l’internationalisation. Pas seulement au niveau des ventes, mais aussi en termes de production. Le groupe produit notamment du vin mousseux en Californie. Ces dernières années, il a par ailleurs fortement investi dans l’automatisation et la robotisation. En tenant compte en plus de l’extension de son réseau commercial, on comprend mieux pourquoi les marges n’ont pas encore suivi. Vranken-Pommery est toutefois une entreprise familiale qui met l’accent sur le moyen terme. Il s’agit là d’un investissement idéal pour le particulier. Notez que ce titre offre une valeur comptable élevée (>40 euros par action) ainsi qu’un patrimoine immobilier valorisé à plus de 40 euros par action.

Les choix d'actions de Youry Huygen

  • Vranken-Pommery
  • Solvay
  • TUI
  • Saint-Gobain
  • Groupe CRIT (travail temporaire et recrutement)

"Ericsson bénéficie d’un positionnement idéal pour profiter de la migration de la 4G vers la 5G."

Philippe Gijsels | Chief Strategy Officer chez BNP Paribas Fortis Private Banking

Philippe Gijsels ©BNP Paribas Fortis

La société suédoise Ericsson est un acteur mondial dans les services et infrastructures de réseau, qui mise surtout sur le haut débit, le cloud, l’offre mobile et divers services de TIC. Pour l’heure, environ 40% de l’ensemble du trafic mobile au niveau mondial passent par les réseaux du groupe. Après plusieurs années extrêmement compliquées à cause d’une réduction drastique des investissements dans le réseau par les opérateurs télécoms, d’une concurrence accrue (Huawei et Nokia) et d’une correction stratégique tardive, une période de relance durable s’annonce enfin. Le groupe jouit d’un positionnement idéal pour profiter de la migration de la 4G vers la 5G.

Finance Avenue 2018

Retrouvez tous nos comptes-rendus et analyses dans notre dossier en ligne.

Dans la division principale Networks, nous prévoyons une augmentation significative de la demande. La valorisation reste intéressante et induit un potentiel de cours considérable sur fond de marges, qui devraient selon les attentes atteindre 12% d’ici 2020. Les principaux risques sont une relance plus lente que prévu du marché des réseaux, une concurrence accrue, une rupture technologique et un effet de change négatif. L’action Ericsson présente un risque de classe 5 sur une échelle de 1 (risque très faible) à 7 (risque très élevé). L’objectif de cours à 12 mois est de 90 couronnes suédoises (SEK).

Les choix de Philippe Gijsels

  • Ericsson
  • AB Inbev
  • Siemens
  • Sanofi
  • Royal Dutch

Lire également

Publicité
Publicité